Hebdo du mardi

Décideurs

Anne-Laure Charbonnier, Nubbo

06/07/2021

Anne-Laure Charbonnier, directrice de l'incubateur régional Nubbo, implanté au sein de la Cité, à Toulouse, indique que, malgré le contexte, son équipe a « tenu, et même légèrement dépassé » son objectif, avec vingt projets en incubation et six en accélération. « Les start-up qui étaient encore en phase d'exploration de leur modèle économique ont bénéficié d'une disponibilité accrue des grands groupes, ce qui leur a été naturellement bénéfique, explique-t-elle à La Lettre M. En revanche, pour celles qui étaient déjà en phase de lancement commercial, ça a été plus difficile. Mais tous les dispositifs publics mis en place ont permis aux start-up de passer le cap. Nous n'avons ainsi enregistré aucune défection liée directement à la crise. Le taux de projets qui ne débouchent pas sur un modèle économique stable est resté identique, à environ 15 %. »

Alexis Krezalek, Self & Innov

06/07/2021

Après Bordeaux et Paris, Self & Innov, plateforme des aides fiscales à l’innovation pour les start-up et TPE/PME, s'implante à Montpellier. Dirigée par Alexis Krezalek, cette agence aura un périmètre d’action sur toute l’Occitanie. Celui-ci a pour mission d’accompagner la cinquantaine de clients déjà sous contrat dans la région mais également de développer ce bureau. Cette nouvelle implantation doit permettre de multiplier par trois le nombre de clients d’ici un an. Ce choix d’implantation s’explique par le poids de l’innovation dans l’économie régionale avec plus de 3 000 entreprises bénéficiaires du crédit impôt recherche (CIR) ou innovation (CII). Selon Self & Innov, 80 % des entreprises éligibles passent encore à côté de ces aides fiscales à l’innovation alors que cela représente 30 k€ de trésorerie en moyenne pour une TPE.

Adoptée par plus de 350 entreprises, la plateforme a permis de récupérer 25 M€ d’aides fiscales à l’innovation. Le « selforiel » de Self & Innov permet aux entreprises de monter 80 % des dossiers de manière autonome. En 2020, Self & Innov a connu une croissance de 65 %. Alexis Krezal est ingénieur en énergie diplômé de l’École Centrale de Lyon et affiche un parcours professionnel dans la construction de sites industriels (Ekium), puis dans le conseil.

Hind Emad, Montpellier Méditerranée Métropole

13/07/2021

À l’occasion du retour au présentiel pour accueillir les dernières start-up ayant rejoint le Bic de Montpellier Méditerranée Métropole, Hind Emad, vice-présidente déléguée au développement économique et numérique, revient sur les projets à dimension économique actuellement en cours de préparation au sein de la Métropole, dont celui de Med Vallée. « Je vous invite à venir vers moi pour être référencé dans ce projet qui vise à créer un important écosystème autour de la santé, l’environnement et l’alimentation », lance-t-elle aux start-upeurs. L’élue métropolitaine indique qu’un fonds Métropole/État/Région va être doté de 15 M€ tous les deux ans afin de financer des projets. Actuellement, « nous sommes en train d’identifier du foncier dans le nord de la métropole, à proximité du CHU, dans le but de le préempter, complète-t-elle auprès de La Lettre M. Med Vallée est un projet sur dix à quinze ans, il doit permettre à la métropole de devenir une Euro-cité. Nous allons poser les bases au cours de ce mandat. » Quant à la future agence de développement économique, l’élue confirme sa mise en place au cours du « dernier trimestre », et souligne l’importance de la coopération entre les territoires.

Athanase Kollias, Kinvent

13/07/2021

La start-up montpelliéraine Kinvent recherche un financement de 5 M€ pour accélérer. La jeune entreprise, auteur de la solution Kforce et de capteurs pour la rééducation et la performance sportive, espère boucler le tour de table d’ici fin 2021. Si l'opération réussit, 3 des 5 M€ doivent nourrir le volet commercial, en particulier à l’international (une succursale a ouvert récemment à New York et Kinvent a des revendeurs en Chine et Corée), 1 M€ la R&D et autant la production. Kinvent table sur un chiffre d’affaires de 3,5 M€ pour 2021 (après 1,2 M€ en 2020) et de 10 M€ pour 2022. L’effectif doit se renforcer, notamment sur la partie commerciale. « Nous sommes aujourd’hui 25, on voudrait passer à 50 », indique le cofondateur et CEO Athanase Kollias. Créé en 2017, Kinvent a son siège à la pépinière Cap Omega de la métropole de Montpellier et une partie de l’effectif (la production) en Thessalonique, au nord de la Grèce. Kinvent compte s’adresser non seulement aux kinésithérapeutes, mais aussi aux staffs médicaux des sportifs et aux patients (cible qui pourrait apporter le quart du chiffre d’affaires en 2023).

Aurélien Mathieu, K2 promotion

13/07/2021

K2 promotion fait son entrée sur le marché de la promotion immobilière. Ses co-fondateurs, le Nîmois Aurélien Mathieu (photo) et le Toulousain Laurent Asselin, comptent déjà plusieurs projets en cours ou à l’étude. C’est le cas notamment de la réhabilitation d’un immeuble ancien situé rue de la Bienfaisance, à Nîmes. « Il sera livré courant septembre, annoncent-ils. Nous étudions un foncier, dans le Gard, sur lequel nous pourrions réaliser une résidence de tourisme, avec une quarantaine de logements, des espaces végétalisés, de la mobilité douce… » Ouverts à la co-promotion, les deux fondateurs visent les 30 000 m2 de surface de plancher développés à horizon cinq ans.

Thierry Ducros, FFB 34

23/06/2021

Thierry Ducros est réélu président de la fédération du bâtiment de l’Hérault (FFB 34) pour un mandat de trois ans. Il est par ailleurs président de l’Union nationale des métiers du bois. Thierry Ducros est cogérant, avec Mathieu Pouy, de la Menuiserie Cardonnet à Saint-Mathieu-de-Tréviers.

Catherine Lambert, Club Galaxie

13/07/2021

Catherine Lambert, présidente du Cerfacs, centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique, situé à Toulouse, succède à Christian Bec, vice-président de la société toulousaine Syntony (spécialisée dans les solutions de localisation au service de l'industrie aéronautique et spatiale, ainsi que des transports publics), à la présidence du Club Galaxie. Cette association, qui fête ses vingt ans cette année, rassemble une centaine d’entreprises et d’institutions du secteur spatial et de son écosystème en Occitanie. Impliquée depuis de nombreuses années dans la vie du club, qui est selon elle « aujourd'hui reconnu à la fois au niveau de l'écosystème régional et au sein de la filière spatiale dans son ensemble », Catherine Lambert est entourée de trois vice-présidents : Ludovic Daudois (Comat), Jean-Marc Gardin (Telespazio France) et David Habrias (Kardham). « Notre objectif est de faire du Club Galaxie un acteur de référence au niveau national, voire international », explique-t-elle à La Lettre M. Désireuse de favoriser l'arrivée d'une nouvelle génération de professionnels, dans une logique d'inclusion et de diversité, la nouvelle présidente entend attirer « les start-up du secteur qui s'installent en Occitanie », mais aussi « tisser des liens avec d'autres clubs basés dans d'autres pays, notamment dans le cadre de projets européens ».

Photo © Emmanuel Grimault

Les 15 membres du conseil d'administration (2021-2023) :

Lionel Agossou (Vaughan Avocats), Denis Allard (Thales Alenia Space), Pierre Barouillet (Airbus Defence and Space), Véronique Burel (Clever Step), Patrick Cazeneuve (MMA), Albert Cerro, Nicolas Capet (Anywaves), Ludovic Daudois (Comat), Jean-Marc Gardin (Telespazio France), David Habrias (Kardham), Catherine Lambert (Cerfacs), Ludovic Mounier (EGD Finance), Nicolas Multan (Hemeria), Thierry Racaud (ESSP), Alexandre Tisserand (Kinéis).

Laury Crozes, Bouygues Immobilier Midi-Pyrénées

13/07/2021

Historiquement positionné sur le marché résidentiel, Bouygues Immobilier engage une diversification de ses activités en direction de trois segments. Objectif de cette stratégie, proposer une offre complète de biens immobiliers dans la métropole toulousaine. Premières cibles visées, les étudiants. « Nous venons de livrer, fin mai, une résidence étudiante de 208 logements implantée au cœur de Toulouse. C’est la première opération de ce type réalisée par notre groupe », explique à La Lettre M Laury Crozes, directeur de l’agence Bouygues Immobilier Midi-Pyrénées (30 salariés, CA 2020 : 46 M€). Autre levier de cette diversification, le tourisme d’affaires. Le promoteur construit actuellement une résidence de 125 chambres classées quatre étoiles à proximité de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. « Cet ensemble, opérationnel au premier trimestre 2022, sera exploité par le groupe spécialisé Odalys », précise le dirigeant. Troisième axe de développement, le marché tertiaire. « Déjà présents sur ce segment, nous souhaitons amplifier notre positionnement. Notre groupe réalise actuellement le nouveau siège toulousain (9 200 m2, NDLR) de la société Vitesco, filiale du groupe Continental, dans le quartier Basso Cambo. La livraison est prévue au premier trimestre 2022. »

Patrick Cazeneuve, Toulouse Tech Transfer

05/07/2021

Patrick Cazeneuve succèdera à Pierre Dufresne en tant que président de Toulouse Tech Transfer (TTT) en août prochain. La société d’accélération du transfert de technologies (Satt) , créée en 2012 dans le cadre du PIA (Programme d'investissements d’avenir), a la charge de la protection, la maturation et la mise sur le marché des technologies issues de la recherche publique régionale, ainsi que la création d’entreprises deeptech (5 à 7 M€ d’investissements annuels). Âgé de 55 ans, Patrick Cazeneuve évolue depuis une trentaine d’années dans les secteurs du développement économique, de l’innovation et du transfert de technologies, du financement de start-up et de la couverture des risques des PME. Depuis 2017, il était associé dirigeant de Risk&Fleet Assurances (cabinet toulousain spécialisé dans la couverture des risques d’entreprise). « TTT continuera à jouer pleinement son rôle d’intermédiaire dans la chaîne de création de valeur en s’appuyant sur des partenariats intelligents les plus larges possibles, commente Patrick Cazeneuve. Le site toulousain regorge de ressources et l’un de nos principaux défis sera de détecter, financer et accompagner les pépites qui feront les emplois de demain. »

Étienne Gay, Briques Technic Concept

13/07/2021

Le groupe immobilier toulousain LP Promotion prend une participation minoritaire (12,8 %) au capital de la société tarnaise Briques Technic Concept, spécialisée dans la conception et la production de briques en terre crue. Objectifs de ce rapprochement : promouvoir l’usage de matières premières traditionnelles et des matériaux géosourcés dans la construction, tout en contribuant au développement de la filière locale terre crue. Créée en 2012 par Étienne Gay, Briques Technic Concept (1 M€ de CA visé cette année, siège à Graulhet) emploie une dizaine de salariés. Elle lancera en septembre son site de vente en ligne oxibrik. L'ouverture d'une nouvelle unité en région bordelaise est également prévue fin 2021 afin de doubler la capacité de production actuelle, qui s'élève à 33 000 tonnes par an.

Nicolas Debaisieux, Railcoop

07/07/2021

Première coopérative française à se positionner sur le marché ferroviaire depuis son ouverture à la concurrence, Railcoop lance une levée “citoyenne“ sur la plateforme LITA.co. L’opérateur recherche 1 M€ afin de financer le lancement de sa première ligne de transport de voyageurs entre Bordeaux et Lyon. L’opération est ouverte au grand public avec un ticket d’entrée fixé à 100 €. « Notre coopérative a atteint le capital social (1,5 M€, NDLR) nécessaire à l’obtention de la licence ferroviaire fret et voyageurs. Nous prévoyons de faire rouler des trains de marchandises dès le dernier trimestre 2021. Et dès juin 2022, nous lancerons notre premier service voyageurs », résume Nicolas Debaisieux, directeur général. Créée en novembre 2019, Railcoop prévoit d’accueillir 600 000 voyageurs lors de la mise en service de la ligne reliant Bordeaux à Lyon. La coopérative est basée à Cambes, près de Figeac (Lot).

© Railcoop

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie