Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

Vers un record de fusions-acquisitions

Le Figaro

« La crise sanitaire n’est plus qu’un lointain souvenir pour de nombreuses entreprises mondiales, résolument tournées vers l’avenir. Au premier semestre, elles ont multiplié comme jamais les rapprochements et les cessions », décrypte le quotidien (le 9 juillet) en prédisant une année 2021 record en termes de fusions et acquisitions. Quelque 2 800 milliards de dollars d’opérations ont ainsi déjà été signés au niveau mondial, un niveau historique, souligne le fournisseur de statistiques Refinitiv.« L’activité au niveau mondial a été tirée par la confiance des dirigeants et une réception positive des opérations par les marchés financiers », explique David Benichou, l'un des dirigeants de Morgan Stanley en France pour justifier cette tendance. Pratiquement tous les secteurs sont en alerte (notamment l’assurance, l’énergie, la gestion d’actifs…) alors qu’au premier semestre, les transactions ont été dominées au niveau mondial par la technologie, les télécoms, la santé ou la finance. En France, les banquiers d’affaires ont « des carnets de commandes » bien remplis. « Nous sommes très sollicités et la tendance devrait s’accélérer au deuxième semestre », prévoit Pierre Hudry, directeur de Goldman Sachs en France.

Les défis des promoteurs

Le Moniteur

« Le séisme Covid, qui a engendré la flambée du prix des matériaux et accentué la crise des permis de construire, se fera-t-il encore sentir en 2021, voire en 2022 ? », s'interroge l'hebdomadaire (le 9 juillet) en évoquant le bilan 2020 des promoteurs immobiliers français. « A priori non, car les gros sont solides financièrement. Ils ont des actionnaires de référence et des capacités à se repositionner sur des segments minoritaires comme l'immobilier géré, qui permettent d'atténuer les difficultés », répond Vincent Desruelles, directeur d'études chez Xerfi. Et à l'image de Nexity - numéro un français du secteur avec un chiffre d'affaires 2020 de 3,8 Md€, qui vient de céder le réseau d'agences Century 21 -, les mastodontes de la promotion, qui portent l'activité, doivent avoir les coudées franches pour entrer dans l'ère post-Covid, commente Le Moniteur. « Ils promettent des logements plus lumineux, avec terrasses, capteurs de la qualité de l'air… Sans augmenter la facture finale. Quant aux bureaux, des projets de réduction des surfaces, sur fond de pérennisation du télétravail, se peaufinent. Le flex office est annoncé. »

La ville s'ouvre à la nature

Les Échos

« Face au réchauffement climatique qui menace de les transformer en fournaise, de plus en plus de villes cherchent à se « végétaliser ». Mais verdir quelques toitures et aligner des platanes ne suffira pas. Il s'agit de promouvoir une véritable biodiversité urbaine », résume le quotidien dans une enquête publiée le 5 juillet. Alors qu'elles abritent la moitié de la population mondiale, et bientôt les deux tiers (selon les projections de l'ONU pour 2050), les villes souffrent déjà des effets du changement climatique. Leur architecture de béton et d'acier transforme leurs rues en étuves dès que le mercure commence à grimper, rendant leur air - déjà chargé par l'émission croissante de polluants - irrespirable... Face à cette menace, de plus en plus de villes ont compris l'intérêt de jouer la carte de la végétalisation. « Avec plus d'arbres, on a plus de protection du sol, plus d'ombre, et on réduit de trois ou quatre degrés la température environnante d'un bâtiment, ce qui est énorme », note Manal Rachdi, à la tête de l'agence d'​architecture et d'urbanisme Oxo Architectes. Cette verdure permet aussi le stockage du carbone et la purification de l'air. « Un arbre, c'est une technologie incroyable, mieux que l'iPhone ! », sourit-il.

Occitanie

Qui est Delga ?

Challenges

« Inconnue du grand public, la présidente de la Région Occitanie s'est faite remarquée en étant la présidente de conseil régional la mieux élue de France avec 57,78 % des voix réunies autour de ses listes. De quoi booster sa cote nationale », résume l'hebdomadaire dans un portrait de Carole Delga publié le 6 juillet. « Bosseuse, elle connaît ses dossiers et peut recevoir des dirigeants associatifs sans aucune note devant elle tout en étant renseignée sur leur travail, ce qui est appréciable. Tout en accompagnant 6 000 entreprises en 2020, la Région a également fourni gratuitement, sur toute la durée de la mandature, un ordinateur portable à chaque lycéen. Soutien actif à l'éolien marin, terrain où ses adversaires du RN et LR lui sont opposés, elle milite également pour plus de sécurité dans les transports en commun et les lycées par la vidéo-surveillance. En clair, elle occupe le terrain et ne laisse que peu d'espace à ses adversaires. »

Régression dans l'urbanisme

La Dépêche du Midi

Dans un entretien accordé au quotidien au 6 juillet près d'un an après sa réélection à la mairie de Toulouse, Jean-Luc Moudenc évoque les conséquences de l'annulation du PLUi-H (plan local d'urbanisme intercommunal et de l'habitat) de Toulouse Métropole par le tribunal administratif. « Le retour aux anciens documents d’urbanisme opère une régression. Il y a désormais plus de territoires urbanisables. La décision du tribunal relance le risque d’artificialisation des sols dans des endroits que nous avions préservés, diminue les espaces verts protégés et va contrarier un certain nombre de projets tout en portant un coup au logement social », commente amèrement l'élu toulousain.

Malaise chez les manadiers

Aujourd'hui en France/Le Parisien

« La crise sanitaire nous a fait perdre 90 % de notre chiffre d'affaires en 2020 », déplore (dans un article publié le 6 juillet) Florent Lupi, président de la fédération des manadiers regroupant 220 manades réparties dans les départements de l'Hérault, du Gard et des Bouches-du-Rhône. Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron, les professionnels réclament le prolongement du fonds de solidarité, le gel des charges structurelles ou un taux de TVA réduit, faute de quoi certaines structures pourraient disparaître. « La disparition des manades signifierait aussi la fin de nos traditions séculaires », pointe André Brundu, président de la communauté de communes gardoise Petite Camargue. 

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie