Hebdo du mardi

Décideurs

François Hiebel, Urssaf Languedoc-Roussillon

30/08/2021

François Hiebel prendra les fonctions de directeur régional de l’Union de recouvrement pour la sécurité sociale et les allocations familiales (Urssaf) Languedoc-Roussillon à compter du 1er septembre 2021. Il succèdera à Franck Barbe qui occupait ces fonctions depuis 2013. Ce dernier est désormais directeur régional de l'Urssaf Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Alsacien d'origine, François Hiebel était jusqu'à présent, et depuis 2018, directeur régional de l'Urssaf Champagne-Ardenne. L'Urssaf Languedoc-Roussillon compte cinq sites : Carcassonne, Nîmes, Béziers, Montpellier et Perpignan.

Alexandre Fourtoy, 1Kubator

07/09/2021

« Notre prochaine ouverture se fera à Montpellier », annonce à La Lettre M Alexandre Fourtoy, fondateur d’1Kubator. Né en 2016 à Lyon, le réseau d’innovation est présent dans neuf villes de France – dont Toulouse depuis le printemps –, ainsi qu’en Afrique et en Chine. Confié à Patrice Cazalas, le bureau toulousain d’1Kubator comptera quatre personnes à la fin de cette année. « Stabiliser complètement un bureau prend entre six mois et un an, mais le plus important est de trouver la bonne équipe sur place, intégrée dans l’écosystème », indique Alexandre Fourtoy. En parallèle, 1Kubator compte lancer ses premières franchises dans l’Hexagone. Le concept vise en priorité « des incubateurs indépendants ou des structures de coworking qui voudraient étoffer leur offre de services dans des villes secondaires », précise le dirigeant, qui confie avoir reçu des demandes provenant de Sète et Carcassonne.

Jean-Sébastien Bessière, Arkolia Énergies

07/09/2021

Co-fondateur du groupe indépendant spécialisé dans les énergies nouvelles Arkolia Énergies (140 salariés, Mudaison – 34), Jean-Sébastien Bessière en prend la présidence suite au décès de son associé Laurent Bonhomme en juin dernier. Katia Sigaud, auparavant directrice administrative et financière, devient directrice générale. En exclusivité pour La Lettre M, la nouvelle équipe détaille sa feuille de route. « L’année 2020 est une année record pour Arkolia Energies malgré la pandémie. L’entreprise a atteint un chiffre d’affaires de 80 M€ en 2020. Le groupe affiche près de 250 MW de puissance installée ou en construction et ambitionne de passer la barre symbolique de 100 M€ en 2021 et d’atteindre 1GW à horizon 2025 », indique Jean-Sébastien Bessière. Le programme d’investissement d’Arkolia Énergies est de 300 M€ pour les dix-huit prochains mois, soit 300 MW environ installés. Le projet emblématique d’Arkolia sur le plateau du Larzac est quant à lui « toujours en maturation avec les élus locaux. (…) La puissance sera de 175 MWc d’électricité photovoltaïque, 30 MW issus du gaz naturel et est envisagé de la production d’hydrogène », indique le président. Le groupe confirme par ailleurs la construction de son siège social dans le Parc industries Or Méditerranée (Piom) à Mauguio (34). Signé de l’agence d’architecture ArchiGroup, le bâtiment sera de 2 200 m2 (8 M d’investissement). Livraison attendue : 4e trimestre 2023. « Le Piom est aussi une vitrine car nous allons équiper le toit du parking silo de panneaux photovoltaïques ainsi que les toits des entreprises présentes sur le parc d’activité comme par exemple Zimmer Biomet et MG Développement », complète le nouveau président.

Christèle Martinez, Medef Hérault Montpellier

27/08/2021

Directrice développement des entreprises chez EDF à Montpellier, Christèle Martinez aura à partir du 9 septembre une casquette supplémentaire. Suite à l'élection du nouveau président du Medef Hérault Montpellier - seul candidat en lice, Jean-Marc Oluski devrait succéder à Samuel Hervé le 9 septembre-, Christèle Martinez deviendra la porte-parole du syndicat patronal. Cette fonction n'existait pas jusqu'à présent. Administratrice Collège industrie et membre du bureau du Medef Hérault Montpellier, elle est également vice-présidente du club d’entreprises Face Hérault chargée des finances.

Hervé André-Benoit, Hurricane

31/08/2021

« Nous réfléchissons à une implantation physique aux États-Unis à horizon 2024, probablement en Californie pour accompagner les jeux olympiques de 2028 à Los Angeles. » Hervé André-Benoit, directeur général du groupe Hurricane (CA 2019 : 15 M€, 50 salariés, Baillargues) spécialisé dans les sports urbains, ne manque pas de projets. Déjà présent en Chine – avec deux filiales et une usine de fabrication d’équipements sportifs - et au Japon, l’organisateur du Fise (Festival international des sports extrêmes), entend ainsi renforcer sa présence à l’international. Il envisage aussi d’ouvrir en France, courant 2022 ou début 2023, un bureau « et éventuellement une académie sportive », en région parisienne dans la perspective des JO de Paris en 2024. Ces événements, ainsi que les JO de la jeunesse à Dakar en 2026, devraient permettre à Hurricane de doper son activité de fabrication d’infrastructures sportives « de façon historique », espère le dirigeant.

Jean-Baptiste Desbois, Cité de l'espace

07/09/2021

Comme un goût de paradoxe à la Cité de l’espace. Malgré la crise, le parc culturel et scientifique de la Ville rose a enregistré cet été son plus haut niveau d’activité depuis sa création en 1997. « C’est un niveau historique, avec 120 000 visiteurs, contre seulement 80 000 l’été dernier, indique à La lettre M Jean-Baptiste Desbois, directeur de la Semeccel, qui gère la Cité de l’espace et ses 125 salariés. C’est même supérieur aux chiffres d’avant-Covid, puisque durant l’été 2019, nous avions accueilli 110 000 personnes. » La typologie du visitorat a cependant beaucoup évolué depuis le début de la crise sanitaire. « Les deux tiers des étrangers ne sont pas venus, résume Jean-Baptiste Desbois. Mais les Français ont plus que compensé ce phénomène. Nous ne nous attendions pas à cela ! » Quant à la mise en place du pass sanitaire, elle n’a à l’évidence pas découragé les visiteurs. Attention, cependant, à l’effet trompe-l’œil. Car si les chiffres de l’été ont été historiquement hauts, ceux de l’année toute entière, eux, seront d’un niveau plus bas que d’ordinaire. « Notre saison n’a débuté que le 19 mai, rappelle Jean-Baptiste Desbois, qui a vu son chiffre d’affaires passer de 11 M€ à 5 M€ entre 2019 et 2020. En 2019, nous avions accueilli au total 400 000 visiteurs. En 2020, c’était 171 000. Cette année, nous devrions être quelque part entre les deux… »

Photo © Rémi Benoit

Maëlle Barrial-Cussac, European Homes

30/08/2021

Le promoteur immobilier parisien European Homes (285 salariés, CA 2020 : 241 M€) lance la commercialisation de sa troisième opération dans le Lauragais après celles développées à Mondonville et Cugnaux, en Haute-Garonne. Situé à Baziège (31) ce nouveau programme proposera à terme 120 logements, dont 65 maisons individuelles avec jardin privatif. « La demande pour ce type de produits a explosé. Depuis la crise sanitaire, les ménages se tournent de plus en plus vers des villes de taille moyenne en périphérie de Toulouse, indique à La Lettre M Maëlle Barrial-Cussac, directrice régionale Occitanie-Pyrénées (15 salariés, siège à Toulouse), en évoquant la dynamique de ce segment du marché immobilier. La livraison prévisionnelle de la première tranche est prévue début 2023 et celle de la deuxième en 2024. » Toujours en Occitanie, European Homes commercialise une opération de 78 appartements à Montpellier. Plus largement, l’opérateur envisage de commercialiser 250 lots (appartements et maisons) cette année dans la région pour atteindre un rythme moyen de 400 unités dès 2022 en ciblant une déploiement dans les aires urbaines des deux métropoles régionales.

Clöé Laurent, Geiq Nooc

07/09/2021

« Nous avons revu nos statuts fin 2020 pour nous élargir à toute l'Occitanie, car nous avons beaucoup de demandes du côté de Montpellier », confie à La Lettre M, Clöé Laurent, la présidente du Geiq Nooc qui envisage de créer des antennes. Ce groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification Numérique ouest Occitanie a pour objectif de favoriser l’insertion des personnes éloignées du marché du travail et de pallier au manque de main d’œuvre qualifiée dans le secteur du numérique. « Nous leur apportons des connaissances avec une qualification et ces apprenants sont ensuite mis à disposition des entreprises en alternance pendant un an, avant de passer un titre professionnel de niveau bac +2 ou 3 selon les formations », résume Clöé Laurent, également , directrice des ressources humaines chez MCGR ( Modélisation conception et gestion des réseaux, siège à Toulouse-31). En 18 mois, cette association a déjà formé une dizaine de personnes aux métiers de développeur web, ou de technicien de bureau d’études. Deux autres formation doivent ouvrir en cette rentrée : « designer web » et « technicien réseau et télécommunications d’entreprise pour la gestion du serveur et du parc informatique ». Créé fin 2019 par six entreprises (MCGR, Airbus, Ctoutvert, Val Software, Simplonprod, Fibre 31), le Geiq Nooc est l'unique groupement dédié au numérique de France.

Willy Luis, Compagnie d'aménagement des coteaux de Gascogne

02/09/2021

Willy Luis prend ses fonctions en tant que nouveau directeur général de la Compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne (CACG, siège à Tarbes - 65). Il succède à Nicolas Daurensan, nommé par intérim suite au départ d’Alain Poncet. Ce diplômé de l’IMT Mines Albi était auparavant directeur général des services du Département du Lot, et précédemment directeur général du Syded du Lot (syndicat départemental en charge du traitement des déchets ménagers et assimilés). La CACG, qui compte 220 collaborateurs, a été créée en 1959 par l’État. Elle est en charge de la gestion de 80 ouvrages hydrauliques en délégation de service public (15 en concession d’État) et veille notamment à l’alimentation en eau de près de 3 500 km de rivières dans le Sud-Ouest de la France.

Thomas Brunerie, Brunerie & Irissou Architectes

07/09/2021

« Malgré le contexte sanitaire et la pénurie de matériaux, on nous commande des bâtiments ! », se réjouit Thomas Brunerie, optimiste sur la reprise. Fondée par son grand-père en 1954, l’agence Brunerie & Irissou Architectes, dont il est associé (50 salariés hors associés, CA 2019-2020 : 5,75 M€, siège à Albi), a été choisie pour plusieurs projets de rénovation ou d'extension de sites industriels dans le Tarn : unité d’embouteillage Mont-Roucous à Lacaune-les-Bains (7 495 m² - 7,4 M€, en partenariat avec OTE), atelier Businova de Safra à Albi pour la production de bus à hydrogène (7 070 m²- 6 M€, en partenariat avec Soconer-Néolia). Pour la première fois, le cabinet participe aussi à la rénovation d’une école, située à Puygouzon (3,2 M€).

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie