Hebdo du mardi

Décideurs

Marie-Françoise Lecaillon, préfecture du Gard

23/02/2021

Marie-Françoise Lecaillon est nommée préfète du Gard. Le 8 mars, elle succèdera à Didier Lauga, dont la nouvelle affectation n'est pas encore connue. Depuis 2008, elle a successivement occupé les fonctions de secrétaire générale de la préfecture de Saône-et-Loire, directrice départementale de la cohésion sociale au sein de la préfecture des Bouches-du-Rhône et secrétaire générale pour les affaires régionales à la préfecture de région Aquitaine, préfète de Haute-Saône et préfète de l'Allier. Autre préfet nommé à compter du 8 mars également dans la région : Thierry Bonnier, dans l'Aude, qui succèdera à Sophie Elizéon, désignée déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT. Depuis 2018, il était préfet de l'Indre.

Julien Feja, LeadeR Occitanie

18/02/2021

Actuel vice-président du réseau d'entreprises régionales LeadeR Occitanie, Julien Feja est pour l'instant le seul candidat à la succession de Jalil Benabdillah en tant que président. L'élection devrait se tenir en avril prochain. Julien Feja dirige D&S Groupe (220 salariés, CA 2020 : 13 M€, sept filiales, siège à Bagnols-sur-Cèze - 30), qui accompagne les entreprises dans la maîtrise de leurs risques. LeadeR Occitanie (230 adhérents, quatre salariés, budget annuel : 600 k€) compte neuf grappes territoriales, huit en Occitanie et une au Maroc. Fin janvier, Jalil Benabdillah a démissioné de ses mandats alésiens à la Ville d'Alès (maire : Max Roustan, LR) et à Alès agglomération (président : Christophe Rivenq, LR) pour rejoindre la liste de Carole Delga (PS) en vue des prochaines élections régionales.

Julien Hostache, Enerfip

17/02/2021

« En 2020, nous avons collecté 32 M€ grâce à un repositionnement de l’épargne et une prise de conscience sociétale. En 2021, nous visons 60 M€ de collecte », indique Julien Hostache, directeur général et cofondateur d’Enerfip, plateforme de financement participatif dédiée aux EnR. Depuis sa création en 2014, la société montpelliéraine a collecté 80 M€, elle devrait atteindre les 100 M€ dans les prochains mois. Selon le dirigeant, l’impact de la crise sanitaire a induit un décalage d'environ 5 % des projets de production d’énergies renouvelables.
La plateforme compte 23 500 investisseurs. « Actuellement, nous enregistrons 600 nouveaux investisseurs inscrits par mois, complète le dirigeant. Ils misent sur un investissement en circuit court qui en plus a du sens. En prime, à la différence d’autres placements, les taux - de 5 à 7 % selon les projets - ne baissent pas. » Enerfip, qui emploie désormais 19 collaborateurs, vient de prendre de nouveaux locaux d’une superficie de 113 m2, sur le boulevard Sarrail, en centre-ville de Montpellier, près de la place de la Comédie.

Vincent Bastide, Bastide Le Confort Médical

15/02/2021

Le prestataire médical Bastide Le Confort Médical (dirigeant : Vincent Bastide, 91 magasins, siège à Caissargues) publie un CA au premier semestre de 221,4 M€, en hausse de 25,4 % par rapport au premier semestre de l'exercice 2018-2019. L'activité « maintien à domicile » a bondi de 40 % sur la période. Fort de ces bons résultats, supérieurs « au plan de marché » et grâce à la « la bonne dynamique de ses marchés », le groupe revoit ses objectifs à la hausse et vise désormais un CA 2020-2021 de 430 M€, contre 400 M€ anticipés précédemment. « Le groupe continue par ailleurs d’étudier des opérations de croissance externe, de petite taille, dont certaines sont en cours de finalisation, afin de renforcer ses positions sur ses métiers à plus forte technicité », complète le groupe.

Mohammed Boumediane, Ziwit

23/02/2021

À la tête de Ziwit, groupe montpelliérain spécialisé dans la cybersécurité, Mohammed Boumediane tend la main aux CHU de France pour lutter contre les cyberattaques à répétition. Cette aide se traduit par « une mise à disposition humaine et technique, sans contreparties, pour tester la fiabilité de leur système informatique et colmater les anomalies les plus facilement exploitables par les hackers ». Quand une cyberattaque survient, tout l'établissement de santé est touché. « Concrètement, cela se traduit pour des patients, parfois en phase terminale d’un cancer, ou sur le point d'être opérés, qui ne peuvent plus avoir accès à des soins », explique le dirigeant. Pour Ziwit, cette offre est évaluée à 15 M€, soit « près de 150 demandes qui vont pouvoir être satisfaites gratuitement ».

Loïc Soubeyrand, Swile

15/02/2021

En juin 2020, Loïc Soubeyrand, fondateur-dirigeant de la fintech montpelliéraine Swile (gestion dématérialisée des titres-restaurants et de la vie d'équipe), confiait à La Lettre M son souhait de s’attaquer « au premier marché en termes de titres-restaurants, le Brésil. Nous y avons déjà administrativement une filiale, nous allons y ouvrir un bureau ». Une étape supplémentaire est franchie avec l’acquisition d’une start-up brésilienne Vee Beneficios, spécialisée dans la dématérialisation des avantages employés. Les 90 salariés de Vee Beneficios sont repris par Swile qui compte 400 collaborateurs et « 600 d'ici à la fin de l'année », précise Loïc Soubeyrand sur son compte LinkedIn. Désormais, Swile revendique 400 000 utilisateurs de son application.

Fondée en 2018 par Rafael Machioni, Eduardo Haidar et Marcelo RamosVee Beneficios affiche une croissance de 112 % sur les trois derniers mois et 750 entreprises clientes, dont Whirlpool, Burger King ou encore le groupe brassicole belgo-brésilien AB Inbev

Jeremy Prince, Sigfox

23/02/2021

Il succède à Ludovic le Moan au poste de PDG de la société Sigfox (siège à Labège – 31), qui déploie un réseau mondial bas débit dédié à l’internet des objets (IoT). La nomination de Jeremy Prince est effective à compter du 17 février. Le nouveau dirigeant était à la tête de Sigfox États-Unis depuis mars 2019, après avoir rejoint la société en tant que directeur de la stratégie en 2018. « Le conseil d’administration est convaincu que Jeremy, aux côtés de Franck Siegel, son président directeur général adjoint, mènera efficacement la mission de Sigfox. Celle-ci consiste à numériser le monde physique tout en s’engageant à exploiter et délivrer les avantages de l’IoT de manière à pérenniser et respecter notre environnement », indique Anne Lauvergeon, présidente du conseil d'aministration de l'entreprise. Le remplacement de Ludovic Le Moan, dirigeant historique de Sigfox, intervient à un moment critique pour la société, qui a lancé un PSE relatif à la suppression de 47 postes, sur un effectif total de 400 personnes. L'entreprise, qui s'est récemment séparée de son réseau allemand afin de « minimiser les coûts d'extraction des données », a par ailleurs fait l'objet de critiques acides, en coulisses, au sujet de la migration de ses infrastructures informatiques - jugées stratégiques du point de vue de la souveraineté - sur la plateforme américaine Google Cloud.

Fabrice Mignot, Spatule Food Content

23/02/2021

Cofondateurs de l'agence toulousaine Spatule Food Content (ex-Spatule Prod', 11 salariés), Fabrice Mignot et son associé Guillaume Corona intègrent l'équipe d'experts de l'émission « Connecte ta boîte », diffusée sur BFM TV, RMC Découverte et RMC Story depuis le 15 février. Initié dans le cadre de France Num, ce programme propose de venir en aide à des TPE qui souhaitent se numériser. Autour de Philippe Bloch, fondateur de l'enseigne Columbus Café & Co, une équipe de spécialistes aide ces entrepreneurs à optimiser leur comptabilité, mettre à jour leur site internet, développer leur communauté, etc. « Dans le premier épisode de la série, nous accompagnons un couple de jeunes pâtissiers parisiens à plusieurs niveaux : réalisation de photos et vidéos, animation de leurs réseaux sociaux, etc. », explique à La Lettre M Fabrice Mignot. En parallèle, l'agence enregistre une progression d'activité de 30 % depuis le début d'année, après un exercice stable en 2020. « L'an dernier, nous avons perdu des clients restaurateurs, dont les établissements ont dû fermer. Mais heureusement, depuis deux ans, nous nous étions diversifiés auprès de marques alimentaires qui, elles, ont beaucoup communiqué pendant la crise. Nous avons notamment tourné beaucoup de vidéos culinaires, pour des interprofessions par exemple. »

Ingrid Sarlandie, Village by CA Toulouse 31

16/02/2021

Ingrid Sarlandie succède à Lamya Benkirane au poste de directrice (“maire“) du Village by CA Toulouse 31 qui fête ses quatre ans en 2021. Ingénieure de l’École centrale de Nantes, elle a débuté sa carrière au sein de l’équipementier automobile Valeo avant de rejoindre un cabinet de conseil en management de l’innovation. Autres nominations au sein de cette structure dédiée à l’accompagnement des entreprises innovantes, celle d’Éric Cannelas en tant que responsable de l’accompagnement des start-up et des relations partenaires, de Nicolas Tonon – responsable accélération et relations start-up – et de Sébastien Richard au poste de responsable développement commercial, formations et RSE. Depuis sa création en 2017, le Village by CA Toulouse (2 600 m2) 31 a “accéléré“ 16 start-up pour un total de fonds levés d'1 M€.

Éric Nottez, Snam

23/02/2021

Éric Nottez, président de l’entreprise aveyronnaise de collecte et recyclage de batteries Snam (siège à Viviez), a créé une filiale, Phénix Batteries, pour développer des batteries lithium-ion neuves intégrant 80 % de composants recyclés. Pour l'héberger, un bâtiment de près de 4 000 m2 a été loué à Decazeville. De son côté, l’entreprise historique va recruter, acquérir de nouvelles machines et ainsi augmenter ses capacités de collecte et recyclage de batteries. Au total, les deux activités devraient faire l’objet d’un investissement d’environ 15 M€ sur trois ans, subventionné par l’État à hauteur d’1 M€. La Région Occitanie a également annoncé son intention d’investir 3 M€ dans le groupe aveyronnais de 155 salariés, qui a enregistré 20 M€ de CA l'an dernier.

Pierre-Alain Roger, Edicad

23/02/2021

Fondée en 1996, la société lotoise Edicad, spécialisée dans les solutions logicielles CAO/DAO pour le secteur du bâtiment, est en pleine expansion. « Lorsque j'ai repris l'entreprise il y a deux ans, elle comptait huit collaborateurs, explique à La Lettre M Pierre-Alain Roger. Aujourd'hui, nous sommes 35. » Et le dirigeant ne compte pas s'arrêter là. Après avoir enregistré une croissance de 50 % en 2020, portant son chiffre d'affaires à 1,2 M€, il envisage une progression du même ordre cette année. Une hausse d'activité qui s'accompagnerait d'une dizaine de recrutements. Son développement, l'entreprise de Cahors le base sur un déploiement à l'international et un élargissement de son offre, intégrant désormais le Bim de conception.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie