Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

Transformation de bureaux en logements : les assureurs entrent dans la boucle

Le Moniteur

Le spécialiste de l'investissement dans le renouvellement urbain Novaxia et quatre assureurs-vie (AG2R La Mondiale, Generali, Suravenir et Spirica) signent un partenariat en vue de la création de Novaxia R, le premier fonds en assurance-vie de recyclage d’immeubles de bureaux en logements. « Une initiative qui pourrait inciter d'autres acteurs à recourir plus massivement à ce type d'opérations à l'avenir », explique le quotidien dans son édition du 19 janvier. « L’enjeu est d’acheter des immeubles de bureaux vides avec une décote de 20 à 30 %, de les transformer puis de fabriquer du logement pour le louer ou l’arbitrer au bout d’un certain nombre d’années, explique Joachim Azan, président-fondateur de Novaxia. La vocation du fonds est nationale mais les deux tiers des projets seront réalisés en Île-de-France. Avec 54 millions de m², dont 3 millions de m² de bureaux vides et 3 autres millions de m² qui le seront bientôt du fait du télétravail, cette région est notre premier terrain de jeu. »

.

Les Départements hostiles au transfert de routes nationales aux Régions

Les Échos

Une trentaine de présidents de Départements sont vent debout contre la possibilité de décentralisation de routes nationales aux Régions volontaires, prévue dans le projet de loi 4D présenté en décembre 2020 prévoyant le transfert de certaines compétences aux collectivités locales. « Une telle mesure ferait perdre, selon eux, en lisibilité et en efficacité », décrypte le quotidien le 19 janvier. Les élus départementaux dénoncent « les contradictions, les incohérences et les difficultés que ce projet pourrait entraîner s'il allait jusqu'à son terme. » Responsables de plus de 377 000 kilomètres de routes (hors transferts aux Métropoles), les Départements estiment que les Régions « n'ont aujourd'hui pas de services techniques opérationnels et de proximité en mesure d'assurer les tâches d'exploitation et de développement des réseaux routiers ».

Déclarations d'embauche en chute libre

Le Figaro

« Face au climat d’incertitude, les entreprises ont mis un sérieux coup de frein à leurs projets de recrutements l’année dernière », analyse le quotidien le 20 janvier. Et le 4e trimestre est venu casser la bonne dynamique rencontrée durant l’été ». Les trois derniers mois de l’année, marqués par un couvre-feu et un confinement général, accusent une baisse des déclarations d’embauche de l’ordre de 14 %. « Une déception face aux + 74,7 % et + 70,1 % enregistrés entre juillet et septembre, juste après l’effondrement du premier confinement, qui laissaient espérer un rebond rapide », commente Le Figaro. Selon les chiffres de l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), « le nombre de déclarations d’embauche (hors intérim) de plus d’un mois a chuté de 23,8 % à fin décembre sur un an. Un plongeon qui n’avait jamais été enregistré, porté à la fois par la baisse des remontées de recrutement en CDD de plus d’un mois (-25,7 %) mais également en CDI qui se contractent, sur l’ensemble de l’année, de 21,9 % ».

Occitanie

La qualité de l'air du port de Sète sous surveillance

Environnement Magazine

Le port héraultais de Sète et l’association pour la surveillance de la qualité de l’air Atmo Occitanie ont signé début janvier un partenariat pour évaluer les effets des activités du port sur l’environnement, explique le mensuel le 19 janvier. L’accord permettra, d’une part, de « suivre l’influence des activités du Port de Sète-Frontignan sur la qualité de l’air et les gaz à effet de serre au travers de différents indicateurs » et « d’évaluer l’impact sur la qualité de l’air des projets de développement maîtrisé inscrits dans le projet stratégique 2021-2025 de Port de Sète-Sud de France, orientés vers la décarbonation progressive des activités portuaires et maritimes ». Atmo pourra aussi mieux intégrer les activités portuaires dans ses outils d’évaluation.

20 000 briques pour le Stade toulousain

20 Minutes

Huit mois après le lancement du “Mur de soutien destiné à financer certains investissements du Stade toulousain grâce à la vente de briques, l'opération a permis au club de rugby de récolter 1,4 M€ auprès de particuliers et d'entreprises, relève le quotidien dans un article publié le 20 janvier. « Plus de 20 000 briques ont trouvé preneur pour bâtir ce mur implanté dans l'enceinte du stade Ernest-Wallon », commente le président, Didier Lacroix. Une nouvelle preuve, selon le patron de l’actuel club du Top 14, de son attractivité «  dans une période sanitaire très compliquée, où le rugby français doit composer avec des enceintes vides, alors que les recettes de billetterie et d’hospitalité constituent l’essentiel de son budget ».

Airbus limite la casse

Le Monde

Dans un dossier publié le 17 janvier, le quotidien évoque les perspectives du secteur aéronautique notamment celles du groupe Airbus. Son PDG, Guillaume Faury, se déclare « raisonnablement optimiste, (…) même si les incertitudes restent élevées à court terme  ». L’avionneur européen envisage d'ores et déjà d’augmenter sa cadence de production dans la deuxième moitié de 2021. « Selon la CGT, Airbus a d’ailleurs demandé à sa chaîne de fournisseurs de s’organiser en conséquence », explique Le Monde.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie