Hebdo du mardi

Décideurs

Nicolas Schaeffer, Ad'Occ

27/11/2019

Il est nommé directeur général par intérim d’Ad’Occ, l'agence de développement économique de la Région Occitanie. Nicolas Schaeffer​ succède à Thomas Bascaules qui quittera ses fonctions le 6 janvier 2020 pour rejoindre le groupe Capgemini​, après avoir passé deux ans à la direction générale d'Ad'Occ ​(180 salariés, près de 4 000 entreprises accompagnées en 2018). Il a notamment mené à bien le chantier de sa création, via la fusion des six anciennes agences de développement économique, de l’innovation et de l’attractivité : Invest Sud de France, LR Set, Madeeli, Sud de France Développement, Synersud et Transferts. Nicolas Schaeffer était jusqu'à présent à la tête de la direction opérationnelle « croissance économique »​ d’Ad’Occ.

Laurent Latorse, Robotics Place

03/12/2019

Le cluster régional de la robotique organisait, le 20 novembre à Toulouse, la première édition de sa convention Robotics Place Day. Une cinquantaine de ses membres (sur 84) étaient réunis dans l'enceinte du B612 pour présenter leur offre de produits ou de services dans les domaines de la robotique de services, de la robotique industrielle ou du drone. L'occasion pour son président, Laurent Latorse, de dresser un bilan de l'action du comité de pilotage mis en place en 2017 pour optimiser la collaboration entre ses membres et organiser les situations de coopétition (mélange de coopération et de compétition). Robotics Place annonce ainsi avoir reçu une quinzaine de demandes de deux types : des sollicitations à répondre à des appels d'offres classiques dans lesquels des ETI ou grands groupes se rapprochent du cluster pour la réalisation d'un robot ou d'un drone sur mesure ; des demandes de startups qui souhaitent trouver des partenaires pour réaliser un projet collaboratif. « Sur ces 15 demandes, 2 ont été abandonnées, 3 sont finalisées pour un chiffre d'affaires de 200 k€, 7 sont en cours et 3 doivent démarrer dans les mois qui viennent », souligne Laurent Latorse. Parmi les projets en cours : le développement, pour l'aéroport de Singapour, d'une solution de robotique à déployer sur le tarmac en cas d'orage.​

Jacques Rubio, Kaufman & Broad

28/11/2019

Directeur de Kaufman & Broad Région Sud-Ouest* (siège : Toulouse), il est nommé directeur général régions (hors Île-de-France) du groupe de promotion immobilière. Jacques Rubio est désormais en charge des agences basées à Caen, Lille, Bordeaux, Toulouse, Le Havre, Strasbourg, Montpellier, Lyon, Annecy, Aix-en-Provence, Marseille, Nice, Toulon, Perpignan, Bayonne, La Rochelle, Nantes et Rennes. Le dirigeant est à l’origine de la création (en 1975) de la société immobilière toulousaine Malardeau, devenue filiale de Kaufman & Broad en 2004. Les revenus annuels du promoteur devraient s'élever à 1,5 Md€ en 2019. 
*Agences de Toulouse, Montpellier, Bordeaux, La Rochelle, Perpignan et Bayonne.

Alexandre Vachet, Union Matériaux

03/12/2019

Directeur général d'Union Matériaux (matériaux de construction), Alexandre Vachet annonce avoir achevé le redressement de Gervais Matériaux (23 M€ de dette remboursées), enseigne concurrente nîmoise acquise voilà 10 ans. Le groupe va ouvrir en 2020 un nouveau magasin de vente de matériaux de 4 000 m2 à Puisserguier, près de Béziers. Il projette aussi d’« ouvrir un 2e concept showroom Volum à Toulouse, dès qu’un foncier se libère, et à plus long terme à Aix-en-Provence », confirme Marie-Claire Philippe, directrice de la communication. Engagé dans un plan emploi « Génération 2020 », le groupe a créé un service dédié au commerce digital de proximité (boutique en ligne, click and collect…). Union Matériaux compte 35 magasins et emploi 480 salariés pour un CA de 129 M€.

André Pezziardi, CRC Occitanie

03/12/2019

Le 26 novembre, la Chambre régionale des comptes d’Occitanie publie un rapport sur la gestion du syndicat mixte de l’aéroport Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes de 2012 à 2018. En termes d'entreprises implantées, l’aéroport gardois est le 2e en Occitanie, après Toulouse. En revanche, en termes de trafic aérien, « de 2012 à 2017, le nombre de passagers a progressé de 20 000 personnes (près de 200 000 passagers par an, NDLR), contre environ + 700 000 passagers pour l’aéroport de Marseille », alerte André Pezziardi, président. « Le potentiel économique réel de cette zone aéroportuaire est le pôle aéronautique. Les entreprises implantées représentent 85 % des retombées économiques, contre 15 % pour le trafic aérien », souligne Mickaël Duwoye. En 2018, la gestion de l’aéroport a été reprise par Nîmes Métropole. Le syndicat mixte est en attente de liquidation.

Christian Debize, École des beaux arts de Nîmes

25/11/2019

Il a été nommé directeur de l'école supérieure des beaux-arts de Nîmes. Il succède à Christelle Kirchstetter, directrice de l'établissement depuis 2013, qui a rejoint l'école nationale supérieure d'art et de design de Nancy. Christian Debize prendra ses nouvelles fonctions le 1er janvier 2020. Auparavant, il a dirigé l’école supérieure d’art de Metz (2008-2010) puis l’école nationale supérieure d’art et de design de Nancy (2010-2019). Diplômé en histoire de l'art, il est commissaire d’exposition, critique d’art et enseignant.

Loïc Soubeyrand, LunchR

25/11/2019

Lunchr (fournisseur de titres-restaurant dématérialisé, 70 salariés, Montpellier), lancée en 2018 par Loïc Soubeyrand à Montpellier, est l’une des quatre start-up françaises à faire partie du classement 2019 du cabinet d’audit et de conseil KPMG des Fintech "Emerging 50" proposant des business models disruptifs. « Les Fintech qui proposent des services de paiements, de prêts, et de courtage continuent d'être les plus performantes et les plus représentées », note le cabinet d’audit et de conseil KPMG.

Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault

03/12/2019

En visite à Béziers le 18 novembre, Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, confirme le soutien de l’État dans le cadre du Nouveau programme de rénovation urbaine 2019-2024. Cela représente une enveloppe de 178,2 M€ dont 43,6 M€ de subventions Anru, 71,50 M€ de prêts à la reconstruction (CDC et Action Logement), 55 M€ d’aides des collectivités et de l’Europe (Ville de Béziers, Béziers Méditerranée, Région) et 8,10 M€ engagés par Angeprom. 3,5 M€ financeront l’équipe projet/ingénierie de cette opération qui va permettre de transformer le quartier de la Devèze et le centre ancien de Béziers.

Pierre Monsan, Cell-Easy

27/11/2019

Professeur émérite à l’Insa Toulouse, fondateur de Toulouse White Biotechnology (TWB) et de la Fédération française des biotechnologies, Pierre Monsan est nommé directeur général et directeur scientifique de la start-up toulousaine Cell-Easy (président : Guillaume Costecalde). Créée début 2019, la société spécialisée dans la thérapie cellulaire annonce par ailleurs avoir levé 1 M€ auprès d’investisseurs privés. Cell-Easy développe un procédé innovant dédié à la production de « cellules médicaments » (cellules souches mésenchymateuses) à grande échelle, et entend « démocratiser la médecine régénératrice en réduisant considérablement le coût des traitements » de pathologies telles que l'arthrose, la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaque. Un marché estimé à 12 Md€ à l’horizon 2021. L’autorisation d’ouverture de son établissement pharmaceutique de 730 m2 à Toulouse est prévue pour début 2020 et la production du premier lot clinique en 2020, avec un objectif de 10 000 doses/an.

Florence Malet Davila, Sogefima

25/11/2019

À la tête de la société toulousaine Sogefima, holding du groupe familial Malet spécialisé dans l’immobilier d’entreprise (avec Malet Réalisations) et l’exploitation de carrières, Florence Malet Davila relance la production de granulats, sables et enrochements issus des chutes de blocs de granit des Carrières Plo (Saint-Salvy-de-la-Balme – 81). Une activité assurée par l’une des filiales du groupe, la société Granival. Sogefima (95 salariés, CA 2018 : 30 M€) détient notamment 50 % de la SAS Carrières Malet qui comprend huit sites de production et de vente de granulat.

Pascale Bueno Merino, TBS

28/11/2019

Elle rejoint TBS (Toulouse Business School​, directrice générale : Stéphanie Lavigne) au poste de directrice de la recherche. Pascale Bueno Merino succède à Denis Lacoste qui occupait cette fonction depuis 2013. Titulaire d’un doctorat en sciences de gestion, elle a été professeure de management puis directrice de la recherche à l’École de management de Normandie de 2011 à 2019. Elle sera notamment chargée de définir la stratégie de recherche de l’établissement d’enseignement supérieur toulousain, de manager ses enseignants-chercheurs et d’accroître la visibilité internationale de leurs travaux. Pascale Bueno Merino est spécialisée en stratégie internationale, management des PME et entrepreneuriat.

Arnaud Vigor, Gimm Traiteur

22/11/2019

Il succède à Gérard Calvet au poste de président du traiteur Gimm (30 salariés, CA 2019 : 4M€, siège à Saint-Jean - 31). Arnaud Vigor avait rejoint l’entreprise en juin dernier au poste de directeur général. Ancien responsable de l’événementiel dans plusieurs médias (La Dépêche, Sud-Radio, NRJ), le nouveau président entend « développer de nouveaux métiers autour de la gastronomie » pour accompagner la croissance de l’entreprise créée en 1998. Sa nomination fait suite à l’intégration, en mars dernier, de trois nouveaux associés au sein de Gimm Traiteur : Gérard Baylé, ancien président du groupe Tridem Pharma, basé à Escalquens – nouvel actionnaire majoritaire - et des chefs Philippe Braun (restaurant Chez Fifi, à Toulouse) et Jérémy Morin (restaurant L’Aparté, à Montrabé).

Carole Zisa-Garat, Telegrafik

29/11/2019

Fondée en 2013 par Carole Zisa-Garat, la start-up toulousaine Telegrafik (15 salariés, CA : n.c.), qui développe des services connectés dédiés au maintien des personnes âgées à domicile mais aussi en résidences senior ou en maisons de retraite, a été retenue par la Conférence des financeurs du Département de la Haute-Garonne pour une campagne de prévention. Pendant sept mois, 20 personnes âgées de plus de 60 ans vivant seules à leur domicile bénéficieront gratuitement de sa solution « Otono-me ».

Guy Durand, UPE 66

28/11/2019

À 56 ans, il est élu président de l’UPE 66, lors de l’assemblée générale élective qui s’est tenue le 27 novembre à Perpignan. Dirigeant du groupe familial Durand et Fils (Saint-Estève) et par ailleurs président de la FFB 66 (mandat qu’il va quitter prochainement) et vice-président de la fédération régionale du bâtiment, il était l’unique candidat en lice. Il succède à Alexis Mélidonis qui a effectué un mandat unique de 5 ans, conformément aux nouveaux statuts du syndicat patronal. Guy Durand a dévoilé ses priorités : maintenir le syndicat « au niveau qu'il mérite d'être », parler d'une seule et même voix avec l’Alliance économique. Lors de cette assemblée, 45 des 48 administrateurs répartis en 4 collèges (syndicat, services, commerce, industrie) ont été élus, trois postes sont encore à pourvoir. Le conseil d’administration se réunira le 11 décembre pour mettre en place le bureau. L’UPE 66 compte 1 500 adhérents et 27 fédérations et branches professionnelles. Le syndicat qui a développé son offre de services aux adhérents (offre de formation, club affaires, carte 3A,…) va augmenter ses effectifs, passant de 3 à 5 collaborateurs.

Didier Roux, Figeac Aéro

03/12/2019

La société aéronautique lotoise Figeac Aéro (3 700 salariés, siège à Figeac), qui a enregistré 428 M€ de CA au cours de l’exercice précédent, affiche une croissance de 9,4 % au 1er semestre 2019-2020, portant son CA à 220,9 M€ au cours de la période. Un bond de 7 % à périmètre et taux de change constants. C’est dans ce contexte que Figeac Aéro a nommé Didier Roux au poste de directeur général adjoint. Il aura en charge la supervision de l’ensemble des directions du groupe et de sa stratégie aux côtés du PDG, Jean-Claude Maillard. Cet ingénieur, diplômé de l’Eni de Tarbes, travaille depuis 20 ans au sein de Figeac Aéro. Il en était jusque-là le directeur des opérations.

Élodie Luche, Aviwell

03/12/2019

La start-up ariégeoise Aviwell (3 fondateurs et 3 salariés, siège à Pailhès), qui a développé une technologie permettant de produire du foie gras sans gavage en biberonnant les oisons avec des ferments intestinaux naturels, souhaite lever 3 M€ au premier trimestre 2020. Un tour de table qui devrait notamment permettre à l’entreprise d’optimiser son procédé en séquençant l’ADN des bactéries et en réalisant des analyses bio-statistiques, de façon à concevoir le bon mélange microbien. « Nous travaillons pour le moment sur le marché de l’oie, explique Élodie Luche, DG. Courant 2020, nous adresserons celui du canard. Et en 2023, nous devrions pouvoir cibler les seafood (produits de la mer, NDLR). » Aviwell vise 11,6 M€ de CA dans quatre ans.

Jeff Sebrecht, Numix

03/12/2019

« Jusqu’à présent, nous développions des applications sur-mesure pour nos clients. Désormais, nous souhaitons industrialiser nos solutions. » Jeff Sebrecht, cofondateur de l’agence de création numérique Numix (siège à Gaillac - 81), spécialisée dans les applications immersives utilisant les technologies de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et du Web 3D, souhaite lancer « un moteur d’interaction et de scénarisation à moindre coût ». Baptisé « Industry Simulator VR », il capitalisera sur l’expérience de l’entreprise dans les secteurs de l’énergie, de l’aéronautique et de l’automobile, notamment. « Nous outils sont particulièrement adaptés à la formation des techniciens des grands groupes qui évoluent dans des milieux dangereux », précise à La Lettre M le dirigeant, qui va présenter ses dernières innovations en janvier au CES de Las Vegas. Numix, qui compte 13 salariés, a enregistré 560 k€ de CA en 2018 et vise les 700 K€ de CA cette année.

Camille Champion, Modèle déposé

03/12/2019

La société perpignanaise Modèle Déposé, dirigée par Camille Champion, reçoit le 21e prix Alfred Sauvy, le 25 novembre à Perpignan. La société spécialisée dans le domaine des recherches d’antériorités de modèles (mode, bijoux, décoration, jouets…), reçoit un chèque de 10 000 € et va bénéficier d’un accompagnement d’experts pour l’aider à se développer. La société va numériser son fonds documentaire et travaille actuellement sur un projet d’intelligence artificielle associé à une bibliothèque numérique. Elle entend poursuivre son développement au niveau national comme à l’international, en Espagne et en Italie notamment. Modèle Déposé a réussi à obtenir la confiance de plusieurs cabinets d’avocats et conseils spécialisés, sociétés de luxe ou de la grande distribution, ce qui lui à permis de recruter cinq collaborateurs en l’espace d’un an portant son effectif à huit personnes.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie