Hebdo du mardi

Décideurs

Alain Denat, Envirobat

20/07/2020

Dirigeant d'AD Urban Conseil (L’Union - 31), il est le nouveau président d’Envirobat Occitanie (huit permanents, deux sites à Montpellier et Toulouse), un réseau qui regroupe plus de 200 professionnels de la construction et de l’aménagement durables (maîtres d’œuvre et d’ouvrage, entreprises, organismes de recherche/formation, pôle de compétitivité, industriels, négociants et personnes physiques). Il succède à Alain Marcom. Alain Denat va s’atteler au déploiement de la stratégie "Cap sur 2025 !" élaborée avec le réseau des adhérents et partenaires. Celle-ci est « recentrée autour d'activités indispensables à la réduction de l'empreinte environnementale de nos bâtiments et aménagements en Occitanie ».

L’action d’Envirobat porte sur des sujets tels que la rénovation durable des bâtiments, la promotion de bâtiments et quartiers exemplaires grâce au déploiement des démarches timents Durables Occitanie et Quartiers Durables Occitanie, le soutien au développement des filières matériaux bas carbone et issus du réemploi... 

L’assemblée générale d’Envirobat qui s’est tenue le 2 juillet a été l’occasion de procéder au renouvellement partiel du conseil d'administration (23 administrateurs) et de désigner les membres du bureau :

Net@Llia, Philippe Guigon | Trésorier
Scop Ecozimut, Laurent Chauveau | Secrétaire
C+POS, Sylvain Giessner
Cinov Occitanie, Emmanuel Gloumeau
Croa Occitanie, Marie Presani
ÉcovitalisJean-François Beauquier
Unsfa Mp - Usalr, Frank David Barbier
Fibois Occitanie, Sylvain Fourel
E Dans L’au, Philippe Devers
Apump Occitanie, Jean-Yves Puyo
Bacque Ingénierie, Raymond Bacque
CematerStéphane Bozzarelli
CCI Occitanie, Jean-François Beauquier
Enviro B.A.T. MP, Nadine Coldefy
IMT Mines d’Albi, Cendrine Gatumel
Izuba Énergies, Eduardo Serodio
Pôle de compétitivité DerbiAndré Joffre
Quali’up, Benoît Amphoux
Unicem Occitanie, Fabrice Charpentier
UR Capeb Occitanie, Lucien Amoros
UR Caue D’occitanie, Michel Cornuet
UR Collectivités Forestières d’Occitanie, Francis Cros

 

Stéphane Latouche, Banque de France

28/07/2020

Le constat est sans appel pour le directeur régional de la Banque de France. « L’économie de l’Occitanie a été fortement impactée par la Covid-19 du fait de sa spécialisation sectorielle. Deux de ses trois grands secteurs d’activité, l’aéronautique et le tourisme, ont été durement affectés », analyse Stéphane Latouche en évoquant la dernière enquête de conjoncture réalisée par ses services. « L’hébergement et de la restauration présentent des niveaux d’activité particulièrement bas, à l’image de l’ensemble de la filière aéronautique et spatiale où le taux d’utilisation des capacités de production s’élève à 57 % », explique encore le représentant de l’institution bancaire.

(print) Hind Emad, Montpellier Méditerranée Métropole

28/07/2020

Au sein de Montpellier Métropole Méditerranée (3M), l’entrepreneuse Hind Emad (Faciligo, plateforme digitale de co-voyage permettant aux personnes à mobilité réduite de circuler), vice-présidente, prend en charge le développement économique et numérique. Le président de 3M, Michaël Delafosse (PS), a rappelé l’urgence d’innover : « C’est le sens du grand pôle économique autour de la santé, de l’environnement, de l’alimentation et du bien-être, la Med Valley. »
Au sein de la communauté d’agglomération de Béziers, Christophe Thomas, maire de Servian, devrait conserver sa délégation à l'économie. François Commeinhes (LR) retrouve son siège de président de Sète Agglopôle et Gilles d'Etorre (LR) celui de Thau Méditerranée Agglomération. La nomination des VP est attendue dans les prochains jours.
Dans le Gard, Olivier Fabregoul, maire de Caissargues, est le nouveau vice-président délégué au développement économique de Nîmes Métropole, également en charge du marketing territorial et des relations extérieures. Franck Proust, le nouveau président, appelle à « un état des lieux des compétences, des services et des budgets. Nous avons l’agence de développement OpeNîmes, l'Open tourisme Lab, la CCI, la Région... il faut savoir qui fait quoi. Sur la ZAE Magna Porta, située à proximité de la gare TGV Nîmes-Pont du Gard, par exemple, je peux déjà le dire, nous avons perdu six ans ». Christophe Rivenq est élu président d'Alès Agglomération et Jean-Christian Rey (PS) réélu à la présidence de l'Agglomération du Gard rhodanien.

Sophie Marron, Les Fées spéciales

28/07/2020

« On s'en sort bien mais on craint une baisse des budgets alloués à la culture. » Sophie Marron, directrice administrative et financière du studio de création montpelliérain Les Fées spéciales (5 salariés, CA: 470 M€), s'attend à un recul de 20 % de son CA cette année. En cause, le report des commandes de ses clients institutionnels. « Les nouveaux projets sortiront avec du retard », estime la Gardoise. La Société coopérative et participative emploie en ce moment sept intermittents. Ils planchent notamment sur La Sirène, un dessin animé sur la guerre Iran-Irak dans les années 80, et une application mobile pour le musée Fabre à Montpellier. La Scop a travaillé l'an passé sur Josep, un film sélectionné au festival de Cannes, dont la sortie est prévue le 30 septembre.

Stéphane Chomprey, Irfa Sud

17/07/2020

Les 150 salariés de l’organisme de formation Irfa Sud (6 000 stagiaires par an, 14 sites en Occitanie, siège à Montpellier), et leur président Bernard Saguy, annoncent le décès accidentel de leur directeur général Stéphane Chomprey, intervenu le 12 juillet. Âgé de 57 ans, Stéphane Chomprey était le DG d’Irfa Sud depuis février 2005. Il était également vice-président du Carif-Oref Occitanie et vice-président de la Fédération de la formation professionnelle (FFP) Occitanie. Un nouveau DG devrait être recruté d'ici à janvier prochain. La Lettre M présente ses condoléances à sa famille et son équipe.

Xavier Perret, CPME30

15/07/2020

Xavier Perret est élu président de la Confédération des petites et moyennes entreprises du Gard. Il succède à Xavier Douais. Pour ce dernier, ce changement doit lui permettre de se consacrer à ses nouvelles missions politiques en tant qu’adjoint à la Ville de Nîmes (Jean-Paul Fournier), délégué au tourisme. De 2014 à 2020, Xavier Perret était adjoint à l’économie, l’agriculture, l’emploi et la communication pour la Ville de Saint-Gilles (maire : Eddy Valadier). Il est par ailleurs gérant de l’entreprise Groupe Perret (8 salariés, CA : environ 3 M€, Saint-Gilles) spécialisé dans la conception d'aménagements extérieurs en bois et roseaux.

Élodie Fabresse Prioux, SMC Sète

15/07/2020

Elle est la nouvelle directrice de l'agence Société marseillaise de crédit (SMC) à Sète. Auparavant, Élodie Fabresse Prioux occupait des fonctions similaires à Montpellier où elle dirigeait depuis 2018 l'agence du Jeu de Paume. Avant d'intégrer la banque SMC en 2013, en tant que conseillère clientèle professionnelle, elle a évolué au sein de Banque Courtois à Perpignan et à la Caisse d'Épargne à Narbonne.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie

28/07/2020

Avant son rendez-vous avec une dizaine de sous-traitants de la filière aéronautique régionale à la préfecture de Toulouse, c'est dans l'enceinte du centre de livraison d'Airbus, à Colomiers (31), qu'Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, a rencontré le 23 juillet la direction du groupe européen. Alors que l'avionneur a annoncé la suppression programmée de 15 000 emplois, dont 3 400 dans la région toulousaine, elle a martelé son objectif de « zéro licenciement sec ». « Je suis venue ici dans un esprit de construction et de vigilance, indique-t-elle. La crise que traverse le secteur est inédite, avec 40 % de perte de CA. C'est du jamais vu. L'État a pris ses responsabilités, en déployant un plan d'une ampleur exceptionnelle de 15 Md€. Je demande à Airbus et aux grands donneurs d'ordres de prendre leurs responsabilités, ce qui signifie, au sein de leurs entreprises, de trouver toutes les solutions et de mobiliser tous les leviers. Tout doit être fait pour minimiser l'impact de cette crise. » Et d'ajouter : « Face à l'argent public, il doit y avoir des contreparties ». Un message entendu ? « La direction d'Airbus est consciente que l'État a mis beaucoup d'argent sur la table, assure la ministre. Elle sait que des économies de court terme peuvent se payer très cher à moyen terme... Il faut rester groupés, rester solidaires, afin de redémarrer puissants. » Alors que les négociations entre direction et syndicats ont débuté le 6 juillet – pour quatre mois -, la ministre estime que « chacun, autour de la table, doit faire un effort ».

Le satisfecit des syndicats
Agnès Pannier-Runacher insiste sur la nécessité de maintenir au maximum les compétences du secteur, à la fois chez Airbus et au sein de sa 
supply chain (chaîne de sous-traitance). « Avec les Etats-Unis, la France est le seul pays capable de fabriquer un avion de A à Z, argumente-t-elle. Nous devons conserver cette qualité de l'ensemble de la filière. » Si la direction d'Airbus n'a pas officiellement réagi suite à ses discussions avec la ministre, les représentants syndicaux, eux, se félicitent de voir le gouvernement viser le même objectif qu'eux. « Nous ne sommes évidemment pas encore au bout du combat, mais nous sommes satisfaits, assure Dominique Delbouis, coordinateur FO du groupe Airbus (syndicat majoritaire). Nous apprécions la venue de la ministre, qui vient vérifier que l'argent du contribuable sert à irriguer le bassin d'emploi. Nous le disons depuis le début : notre ligne rouge, c'est “zéro départ contraint”. Nous ferons tout ce qui est envisageable pour atteindre cet objectif. Il faut utiliser le dispositif du chômage partiel longue durée, miser sur la R&D dans le domaine de l'avion vert, mais aussi sur la formation. » Les représentants syndicaux – la CGT, la CFTC et la CFE-CGC étaient également présents – en ont  profité pour demander à la ministre « un effort supplémentaire sur la fiscalité des départs en retraite anticipés, mais aussi sur le chômage partiel de longue durée, pour lequel nous préconisons une durée de 36 mois (contre 24 prévus actuellement, NDLR) », explique Dominique Delbouis. De son côté, Jean-François Knepper, représentant FO d'Airbus, insiste, plus largement, sur l'importance d'une solidarité de filière : « Il faut qu'à la sortie de cette crise, pas un sous-traitant ne manque à l'appel. »

Georges Méric, Département de la Haute-Garonne

28/07/2020

Le Département de la Haute-Garonne, présidé par Georges Méric, va investir 113 M€ dans la phase 2 de son plan dédié à l’habitat sur la période 2020–2025. Objectif : répondre aux nouveaux enjeux du logement en tirant les enseignements du confinement et de la crise sanitaire. Un plan qui viendra soutenir la relance de l’activité dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, en finançant par exemple la construction de près de 4 000 nouveaux logements sociaux « à bas et très bas loyer et de les produire autrement ». Autre mesures phares de ce dispositif, « adapter le parc de logements aux besoins des seniors en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap » et renforcer l’aide aux ménages pour la réhabilitation énergétique de leur logement.

Jacques Oberti, Sicoval

10/07/2020

Il est reconduit à la présidence du Sicoval, la communauté d'agglomération du sud-est toulousain (36 communes). Maire d’Ayguevives, âgé de 59 ans, Jacques Oberti (PS) préside le Sicoval depuis juin 2015. Au cours de cette nouvelle mandature, il entend faire « la démonstration que la transition écologique est compatible avec l’économie, qu’elle est même une opportunité qui redonne du sens à l’économie, à travers des projets comme Eco-Bâtival, le projet alimentaire de territoire, l’inclusion numérique ou encore un projet territorial de santé », sans oublier « l’arrivée du métro qu’il faut préparer et surtout le développement des itinéraires cyclables mais aussi de la mobilité électrique et des véhicules autonomes ».

Jacques Oberti obtient la majorité absolue dès le premier tour de scrutin, avec 59 voix sur 60 suffrages exprimés. Le nouveau bureau du Sicoval se compose du président, de 14 vice-présidents et de 10 membres associés : 

• Président : Jacques Oberti, maire d’Ayguesvives
• 1er vice-président : Bruno Caubet, maire d’Issus
• 2evice-président : Dominique Sangay, maire de Pechabou
• 3evice-président : Christophe Lubac, maire de Ramonville Saint-Agne
• 4evice-président : Catherine Gaven, maire de Belbèze-de-Lauragais
• 5evice-président : Laurent Cherubin, maire de Labège
• 6evice-président : Lucïa Vidal, conseillère municipale de Castanet-Tolosan
• 7evice-président : Bruno Mogicato, 1er adjoint au maire de Lauzerville
• 8evice-président : Marie-Pierre Doste, 1re adjointe au maire de Ramonville Saint-Agne
• 9evice-président : Pierre Lattard, maire de Pouze
• 10evice-président : Laurent Forest, maire de Montgiscard
• 11evice-président : Patrice Arseguel, maire d’Odars
• 12evice-président : Dominique Lagarde, maire d’Auzeville-Tolosane
• 13evice-président : Pascal Chicot, conseiller municipal de Castanet-Tolosan
• 14evice-président : Jacques Segeric, maire de Vigoulet-Auzil

 

Membres associés : 

  • Karine Rovira, adjointe au maire de Labège

  • Xavier Espic, maire d’Aureville

  • Christine Galvani, maire de Pompertuzat

  • Aurélien Evanno, maire de Montlaur

  • Didier Belair, maire de Pechbusque

  • Olivier Capelle, maire de Fourquevaux

  • Dominique Marty, 1er adjoint au maire de Belberaud

  • Xavier Normand, maire de Castanet-Tolosan

  • Pablo Arce, adjoint au maire de Ramonville Saint-Agne

  • Jean-François Roussel, maire de Baziège

André Mandement, Muretain Agglo

20/07/2020

Maire (DVG) de Muret, André Mandement est réélu à la présidence du Muretain Agglo, communauté d'agglomération de 26 communes et 120 000 habitants au sud-ouest de Toulouse. Lors du renouvellement de la gouvernance qui entoure le président (composée de 12 vice-présidents et 17 conseillers délégués), les élus communautaires ont adopté un « pacte pour un mandat communautaire réussi ». Ce document définit les priorités politiques du Muretain, dont le développement économique, « générateur de recettes fiscales ». L’intercommunalité envisage ainsi la création de nouvelles zones d’activités dans « de nombreuses communes » du territoire afin de maintenir son attractivité.

Mostafa Fourar, académie de Toulouse

23/07/2020

Il quitte l'académie de Guadeloupe pour celle de Toulouse, dont il devient recteur. Docteur en mécanique des fluides de l’Institut national polytechnique de Toulouse, professeur des universités, Mostafa Fourar succède à Benoit Delaunay. Ce dernier a rejoint à la mi-juillet le cabinet du Premier ministre en tant que conseiller et chef du pôle éducation, enseignement supérieur, jeunesse et sports.

Mostafa Fourar est aussi fondateur et président de l’association "Dessine-moi un rêve", qui œuvre pour l’ouverture sociale dans l’enseignement supérieur.

Michaël Ehmann, Nataïs

15/07/2020

Président-fondateur du transformateur de maïs à éclater gersois Nataïs (130 salariés, 51,6 M€ de CA 2019, siège à Bézéril), il lance une campagne de recrutement baptisée “Projet d’Artagnan“. Objectif : « Faire face à la demande de pop-corn micro-ondable, en forte hausse depuis la période de confinement », précise le dirigeant. Huit postes de conducteurs de ligne sont à pourvoir afin de former une nouvelle équipe. Cette dernière interviendra sur le site de production de la PME les samedi et dimanche. Nataïs exporte ses produits dans plus de 50 pays, réalise 90 % de son chiffre d’affaires à l’export et son activité représente 35 % du marché européen du pop-corn. L’entreprise récolte 55 000 tonnes de maïs par an.

Jacques Cettolo, Parera

28/07/2020

C'est un accord de performance collective de six mois que signe le comité de direction de Parera avec son CSE. Basé à L'Isle-Jourdain (Gers), le groupe spécialisé dans la cartographie, qui a enregistré l'an dernier 33 M€ de CA, a été fortement impacté par la crise du Covid-19, accusant une baisse d'activité de 17 %. « 400 salariés au chômage partiel (sur un total de 650, NDLR) et 5,6 M€ de manque à gagner en trois mois, déplore Jacques Cettolo, PDG. Suite à l’analyse de la situation, il s’est avéré que cette baisse de CA et de résultats pouvaient être en partie compensée par l’augmentation du temps de travail, afin de produire plus, tout en réduisant nos frais généraux. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie