Hebdo du mardi

Décideurs

Jean-Yves Dagès, Groupama d’Oc

10/05/2019

Président de Groupama d’Oc, Jean-Yves Dagès présente un bilan d’activités 2018 positif du groupe mutualiste. Son chiffre d’affaires a progressé de 2,2 % l’an dernier pour s’établir à 703 M€. Le résultat net s’élève à 50 M€. « Groupama d’Oc a pu démontrer son très haut niveau de solidité financière avec 550 M€ de règlements de sinistres en 2018 », commente le dirigeant en évoquant une très forte sinistralité liée aux aléas climatiques. L’entreprise prévoit par ailleurs d’embaucher 200 personnes en 2019, dont 50 alternants, « pour accompagner sa croissance ». Groupama d’Oc (1 700 salariés, directeur général : Olivier Larcher) est implanté dans 14 départements* à travers un réseau de 332 agences (483 000 sociétaires). Son siège social est basé à Balma (31).
* Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Gers, Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot, Aveyron, Lozère, Cantal, Corrèze, Creuse.

Thierry Brunel, Transdev

14/05/2019

Le groupe Transdev (1 500 salariés, dont 833 conducteurs, directeur régional : Thierry Brunel), spécialisé dans les services de transport, prévoit de recruter 110 personnes cette année en Occitanie. Les postes à pourvoir concernent les neuf agences réparties dans la région. Filiale de la Caisse des Dépôts, Transdev Occitanie exploite une flotte de 865 véhicules et dessert 1 125 communes de la région pour un total de 100 M de voyages assurés annuellement. En Occitanie, le groupe est implanté à Nîmes, Montpellier, Millau, Perpignan, Carcassonne, Graulhet, Montauban, Tarbes, Foix, Pamiers, Toulouse, Muret et Colomiers.

Anne-Marie Amoros, France Bleu Hérault

09/05/2019

Elle est la nouvelle directrice de France Bleu Hérault (près de 40 salariés dont une dizaine de journalistes) depuis début mai. Elle a été directrice de France Bleu Mayenne entre 2013 et 2019. Elle succède à Hervé Chabbal qui assurait l’intérim depuis début janvier, suite au départ de Vincent Rodriguez à la direction des Sports de Radio France.

Gilles Granier, syndicat des AOP olive et huile d'olive de Nîmes

30/04/2019

Il est, depuis le 23 avril, le nouveau président du syndicat des AOP olive et huile d’olive de Nîmes (220 communes en AOP, 2 appellations). À 39 ans, Gilles Granier succède à Christian Teulade. Gilles Granier dirige l’exploitation familiale, le Moulin de Pierredon, à Estezargues (30). Il y travaille vignes, abricotiers, cerisiers et une dizaine d’hectares d’oliviers classés en AOP de Nîmes. Le Moulin dispose de son propre extracteur de jus. Gilles Granier a remporté, à six reprises, le Prix d’excellence du concours général agricole. Fait chevalier de l’ordre du mérite agricole en 2010, il a été élevé au rang d’officier de l’ordre du mérite agricole en 2017.

Hervé André-Benoît, Hurricane

14/05/2019

« Nous sommes en train de créer une société au Japon », indique Hervé André-Benoît, directeur général d'Hurricane (60 salariés, CA : 13 M€, siège à Baillargues - 34), le 7 mai, lors de la présentation de la 23e édition du Festival international des sports extrêmes (Fise - 29 mai au 2 juin) à Montpellier. La société organisatrice du Fise souhaite en effet développer les Fise Japan series à horizon 2020. C'est dans cette optique, qu'elle prévoit d'ouvrir dans les semaines à venir une filiale « à Tokyo ou Hiroshima » comprenant des activités d'organisation d'événements, de fabrication de BMX et skate parks, une académie et une agence de communication.

Hurricane compte déjà deux filiales en Chine, à Chengdu et Shanghai, et une usine à Shenzhen qui fabrique des skate parks pour le marché asiatique. Hurricane recrute chaque année environ 4 à 5 personnes et affiche une croissance annuelle de son chiffre d'affaires de l'ordre de 30 % depuis 5 ans.

Philippe Blachère, Pôle emploi Gard-Lozère

30/04/2019

29 520 projets de recrutements sont programmés pour 2019 dans le Gard. Selon l’enquête de Pôle Emploi sur les besoins en main d’œuvre estimés cette année, 28 % des entreprises gardoises prévoient d’embaucher cette année. « Nous constatons une reprise depuis 4 ans, souligne Philippe Blachère, directeur territorial Gard Lozère de Pôle emploi (66 conseillers). En 2016, nous comptabilisions 20 000 intentions d’embauches. » La part de ces perspectives portant sur l’activité saisonnière est passée de 60 % à 50 % en 2019. Une baisse que Philippe Blachère attribue notamment au recul des intentions de recrutement dans l’agriculture (- 22 % en un an). Le directeur territorial note aussi une hausse significative du « ressenti des entreprises quant à la difficulté à recruter », dont le taux a bondi de 37 % en 2018 à 45 % cette année.

« Ce chiffre reste toutefois sous la moyenne nationale de 50 %. » Pour accompagner entreprises et demandeurs d'emploi, Pôle emploi dispose de plusieurs outils tels que la méthode de recrutement par simulation, les périodes en immersion ou encore les formations préalables à l'embauche. Depuis septembre 2018, 250 événements présentant une entreprise ou un secteur ayant des difficultés à recruter ont été organisés par Pôle emploi dans le Gard.

Dominique Castel, mairie de Palavas-les-Flots

07/05/2019

Après avoir été directrice du cabinet de Christian Jeanjean, maire de Palavas-les-Flots (34), durant 20 ans, Dominique Castel fait valoir ses droits à la retraite. Elle a quitté ses fonctions le 30 avril. Elle a d’abord été enseignante au sein de l’Alliance française de San-José au Costa-Rica, directrice de cabinet à La Grande-Motte, puis attachée parlementaire de René Couveinhes (député-maire). Les élections municipales se déroulant l’année prochaine, elle sera remplacée par trois de ses confrères, issus du cabinet de communication de la mairie.

Dominique Auzel, éditions Privat

08/05/2019

Il est le nouveau directeur de la maison d’édition toulousaine Privat (près de 10 salariés). Il succède à Philippe Terrancle. Dominique Auzel était depuis 2017 conservateur de la cinémathèque de Toulouse. Il a également été directeur littéraire chez l’éditeur jeunesse Milan. Titulaire d'un doctorat d'études cinématographiques, Dominique Auzel a enseigné l'histoire du cinéma à l'université de Toulouse II et il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire et l'esthétique du cinéma.

Frédéric Labarthe, Corinne Cabanes & Associés

07/05/2019

Il est, depuis le 3 mai, le nouvel actionnaire majoritaire et directeur associé de Corinne Cabanes & Associés. Le cabinet de conseil en ressources humaines, créé en 2012 par Corinne Cabanes, compte actuellement 10 salariés à Blagnac, son siège social, et travaille en partenariat avec une dizaine de consultants experts dans l'Hexagone (6 à Paris et 3 en région toulousaine). En 2018, son chiffre d'affaires s'est élevé à 1,2 M€. Âgé de 45 ans, Frédéric Labarthe a fait ses études à Toulouse, avant de cumuler 10 ans d'expérience professionnelle dans l'industrie et le monde de la finance. Depuis six ans, il évoluait au sein du groupe américain Western Union, en qualité de directeur général des ventes pour l'Europe de l'ouest, puis de directeur général des services financiers pour le Benelux.

« J'ai un parcours axé business, qui vient compléter l'expertise RH de Corinne », résume-t-il. « L'arrivée de Frédéric représente une nouvelle étape pour le cabinet. Son expérience dans le milieu de l'entreprise, et en particulier les services financiers, sera un vrai plus pour nos clients dirigeants d'entreprise qui ont besoin d'être accompagnés dans leur transformation, digitale notamment », ajoute la fondatrice de cette entreprise*, qui en reste directrice associée et interviendra toujours sur des missions de coaching et la définition de la stratégie du cabinet, Frédéric Labarthe en assurant quant à lui la direction opérationnelle. Sa feuille de route pour Corinne Cabanes & Associés ? Dans les grandes lignes : « Renforcer le leadership régional du cabinet, accélérer à Paris et au niveau national et accompagner certains de nos clients dans leurs recrutements à l'international, en Europe de l'ouest prioritairement. » Un doublement du chiffre d'affaires est visé en 2020.
* En janvier, Corinne Cabanes a été nommée, pour quatre ans, présidente du comité Toulouse Pyrénées de la Fondation de France Sud-Ouest.

Frédéric Dupont, Exagan

14/05/2019

La société Exagan renforce sa présence à Toulouse en implantant un centre d’application dans ses locaux du CEA Tech Toulouse. « L’objectif est de développer l’utilisation du nitrure de gallium (GaN) sur silicium dans les composants électroniques de nos clients », explique Frédéric Dupont, PDG. Basée à Grenoble et Toulouse, Exagan compte déjà 15 salariés en Occitanie. Un effectif appelé à doubler « dans les prochaines années » au même rythme que les ventes de l’entreprise, démarrées à l’automne dernier. Créée en 2014, Exagan ne communique pas son chiffre d’affaires du fait « d’un marché très compétitif ». Après avoir levé 5,7 M€ en 2015, elle prépare un nouveau tour de table pour financer son développement commercial et ses applications industrielles.

Exagan déploie notamment sa technologie dans les chargeurs de téléphones portables et dans les centres de stockage de données. « Les transistors en GaN sur silicium sont dix fois plus performants que les transistors 100 % silicium, précise Frédéric Dupont. Cela permet de diviser par deux les pertes d’énergies. » 

Anton Bielakoff, groupe Lyra

14/05/2019

Le groupe Lyra (280 salariés, siège à Labège), spécialisé dans la sécurisation des paiements de proximité et en ligne, vise « 70 M€ de CA cette année », contre 60 M€ lors du précédent exercice, explique à La Lettre M Anton Bielakoff, DG. Cette croissance s’appuierait notamment sur le développement international de l’entreprise, qui dispose désormais de dix filiales à l’étranger (Algérie, Allemagne, Brésil, Chili, Espagne, Inde, Mexique, Argentine, Colombie et Pérou). Lyra devrait recruter 40 salariés d’ici à la fin de l’année. L’entreprise indique avoir transmis et sécurisé plus de 11 milliards de paiement dans le monde en 2018.

Élise Ratajczyk, Syrlinks

14/05/2019

La société rennaise Syrlinks, spécialisée dans les équipements de radiocommunication et de géolocalisation, notamment pour le secteur spatial, ouvre une antenne à Labège. Objectifs : se rapprocher de clients comme le Cnes, Airbus Defence and Space, Nexeya et Thales Alenia Space et « nouer de nouveaux partenariats avec des industriels implantés localement ». Cette implantation est pilotée par Élise Ratajczyk, qui devrait chapeauter à terme une dizaine de personnes. Présidée par Guy Richard, la société de 100 salariés a enregistré 11 M€ de CA l'an dernier.

Vincent Dittly, Bosch France

09/05/2019

Il est nommé directeur technique de l’usine Bosch de Rodez (directeur : Patrick Meillaud). Vincent Dittly (51 ans) prendra ses nouvelles fonctions le 1er juillet. Il était directeur du site Bosch de Vendôme (41) depuis 2016. L’unité aveyronnaise du groupe allemand est spécialisée dans la fabrication de bougies, d'injecteurs et de buses d'injecteurs pour moteurs diesel (1 543 salariés – CA : 280 M€, 10 000 emplois induits).

Rémi Arnauld de Sartre, Toupnot

07/05/2019

Rémi Arnauld de Sartre dirige l'entreprise Toupnot (CA 2016 : 19,2 M€) à Lourdes depuis 2012. L'usine, filiale du groupe Cofigeo, dont il est également directeur général adjoint, est à l'arrêt depuis un incendie, le 10 janvier. Pour relancer l'activité, le groupe a annoncé le 29 avril un plan d’investissement d’un montant non communiqué. Un atelier de 3 500 m2 et un entrepôt de la même surface doivent être construits d’ici à septembre. 35 des 76 salariés seraient employés dans ce nouveau site. « La direction s’engage à trouver une autre activité permettant d’employer au moins 15 personnes supplémentaires », annonce le ministère de l’Économie qui suit le dossier de près.

Acquise en 2015 par Cofigeo, l'usine Toupnot était capable de produire jusqu’à 15 000 tonnes par an, exportées à 80 % dans une soixantaine de pays.

Philippe Rivière, WeAre Group

06/05/2019

Philippe Rivière, CEO de WeAre International, a été sélectionné pour représenter le groupe aéronautique WeAre Group (2 000 salariés, CA 2018 : 275 M$, soit environ 245 M€, siège à Montauban) dans le cadre de la délégation française du prochain G20YEA, qui aura lieu à Fukuoka, au Japon, les 16 et 17 mai. 600 jeunes entrepreneurs participeront à ce 11e sommet organisé en marge du G20 des chefs d’États. Ils échangeront sur des sujets liés à la croissance, à l’emploi et à l’innovation.

WeAre Group, qui s’appuie sur 31 sites dans le monde, souhaite atteindre 3 500 salariés et 500 M€ de CA à l’horizon 2022. Constitué des sociétés Chatal, Espace, FarellaBouyPrismadd et Comefor, le groupe dispose par ailleurs d’une entité au Maroc, WeAre Morocco.

Fabrice Lorente, Université de Perpignan

07/05/2019

Président de l’université de Perpignan Via Domitia (UPVD) depuis 2012 et professeur de psycho-sociologie, Fabrice Lorente annonce le 6 mai sa décision de mettre fin par anticipation à son 2e mandat de président de l’université qui achevait en 2020. Il rejoint en effet à compter du 1er juin le corps des Inspecteurs Généraux de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) au sein du ministère de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation. Nicolas Dorandeu, vice-président Administration de l’UPVD, assurera l’intérim et va organiser l’élection par le conseil d’administration d’un nouveau président pour la durée restante du mandat.

Élu en 2007 vice-président des Études et de la vie universitaire (CEVU), Fabrice Lorente a permis le retour de l’Université en centre-ville de Perpignan, la création d’un incubateur d’entreprises ou encore l’école d’ingénieurs spécialisée en énergies renouvelables. « Cette nomination est un nouveau défi professionnel que je me réjouis de relever, dans les champs d’intérêt et de compétences qui sont les miens. C’est aussi une page qui se tourne ! Durant ces années, j’ai consacré toute mon énergie au développement et au rayonnement de l’UPVD », déclare Fabrice Lorente.

Philippe Greffier, CC Castelnaudary Lauragais Audois

10/05/2019

Le Grand Bassin, site emblématique du Canal du Midi à Castelnaudary, fait peau neuve. Inauguré le 5 mai, le chantier représente près de 3 M€ financés par la Région, le Département, l’État et l’Europe. « Cette rénovation s’inscrit dans une stratégie de développement économique et touristique », explique Philippe Greffier, président de la communauté de communes Castelnaudary Lauragais Audois. L’opération permet d’accroître la capacité d’accueil des bateaux de plaisance fluviaux avec 51 anneaux, dont 20 supplémentaires et un cheminement piéton (5km) permet de faire le tour du bassin. Un nouvel opérateur France Fluvial est venu s’implanter et vend la destination Castelnaudary sur la Canal du Midi aux côtés du groupe historique Boat.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie