Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

France Urbaine, outil d'influence

Médiacités

« France urbaine, l’association réunissant les métropoles, communautés urbaines, communautés d’agglomération et établissements publics territoriaux, présidée par Jean-Luc Moudenc, est-elle l’association d’élus locaux la plus écoutée à l’Élysée ? », c’est la question posée le 7 mai par Médiacités. Devenu « un interlocuteur privilégié de l'Elysée », le maire de Toulouse gagnerait en visibilité au niveau national, à un an des municipales, mais froisserait les autres réseaux d’influence d'élus locaux, l’Association des maires de France en tête, selon le site d'investigation. 

La route d'Andorre est coupée

Le Figaro

Le Figaro s’intéresse le 7 avril aux conséquences économiques du glissement de terrain sur la RN 22 coupant l’accès entre la principauté d’Andorre et l’Ariège, depuis la fin avril. D’une « très grande complexité », le chantier pourrait traîner jusqu’au l’été. « On va devoir faire sauter à la dynamite près de 200 piscines olympiques », estime une source du quotidien. L’interruption du flot quotidien de 15 000 véhicules ne fait pas les affaires des commerçants andorrans du Pas-de-la Case, qui observent « une chute des ventes de 98 % par rapport à 2018 ».

Reportage au Mas Numérique

Le Monde

Le quotidien du soir pose ses valises dans l’Hérault, le temps des Rencontres économiques et sociales d’Occitanie, et se penche, le 7 mai, sur le Mas numérique. Ce laboratoire dédié aux usages numériques dans la viticulture expérimente « des outils numériques déjà commercialisés et mis à l’épreuve de la réalité du terrain ». « Il ne faut pas croire que le numérique va régler tous les problèmes de l’agriculture, mais le potentiel est important, estime Thomas Crestey, responsable du site. Notre cheval de bataille, c’est d’être réalistes et de trouver des solutions accessibles et simples pour aider les agriculteurs et les former. »

Le très rentable aéroport toulousain

Libération

Avec 135 M€ de chiffre d’affaires et 17 M€ de bénéfices nets en 2018, l’aéroport Toulouse-Blagnac (ATB) est « une affaires très rentable » remarque Libération, le 8 mai. ATB « s’est même offert le luxe de dépasser, en termes de fréquentation, la plateforme de Marseille-Marignane », ajoute le quotidien qui interroge au passage Pascal Boureau, représentant du Conseil départemental de Haute-Garonne au conseil de surveillance de la société ATB. « Les investissements à venir sont autofinancés par nos recettes et notre capacité à emprunter, constate ce dernier. Nous n’avons donc pas besoin d’apport d’investisseurs privés, ce qui montre à quel point la privatisation des aéroports n’a pas de sens. »

Hyport retenu par l'Ademe

Industrie et Technologies

Le site de veille pour les professionnels de l’industrie liste, le 6 mai, les 11 projets retenus par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) dans le cadre de son appel à projets « Écosystèmes de mobilité hydrogène ». Parmi les dossiers présentés le 3 mai : Hyport, un programme porté par la Région Occitanie. Son objectif : produire et distribuer de l’hydrogène autour de l’aéroport Toulouse-Blagnac pour alimenter les véhicules sur pistes et ceux à usages urbains.

Des élus audois en visite à Cannes

Nice Matin

Le quotidien azuréen rapporte, le 9 mai, la visite à Cannes d’élus de l’Aude venus apprendre à contrer les inondations. Comment ? En installant des batardeaux à mécanisme hydraulique par exemple. La commune de Cannes en a construit 8 pour un investissement de 350 k€. Seuls bémols relevés par le maire de Cannes : « Les recours juridiques et procédures administratives » qui freinent les chantiers.

Occitanie

La lutte contre le travail dissimulé s'accroît

Le Moniteur

Les inspecteurs de l’Urssaf ont réalisé un redressement record de 640,7 M€ (+ 18,5 %) l’an dernier, dans le cadre de la lutte contre le travail dissimulé. Le BTP est le secteur le plus ciblé, devant l’hôtellerie-restauration et le commerce. « Depuis plusieurs années, les agents ciblent leur contrôle sur des montages financiers plus importants mais plus sophistiqués, ce qui entraîne un allongement des délais d’investigation. La moitié des sommes redressées concerne des fraudes dépassant le million d’euros », observe Le Moniteur, le 3 mai.

Un procès France Télécom très suivi

Les Échos

Débuté le 6 mai, le procès France Télécom doit déterminer les responsabilités de l’entreprise dans la vague de 35 suicides dénombrés entre 2008 et 2009. « Cette affaire a un retentissement mondial, estime, le 6 mai dans Les Échos, Loïc Lerouge, chercheur au CNRS et membre du Centre de droit comparé du travail et de la sécurité à l'université de Bordeaux. La France est le premier pays à poursuivre au pénal une entreprise sur le lien entre organisation du travail, mal-être et suicides. De gros enjeux sont liés à ce procès au regard du précédent qu'il va créer. » « Cela va être un électrochoc, renchérit, dans le même article, Patrick Légeron, psychiatre et fondateur de Stimulus, un cabinet de conseil aux entreprises. Les entreprises n'ont pas conscience des risques. Aux États-Unis, on a calculé que le coût du stress au travail était de plus de 300 milliards de dollars par an. »

Amendes records pour non-respect des délais de paiement

Europe 1

Pour la première fois, trois entreprises écopent d'une amende de plus de 500 k€ car elles n'ont pas respecté les délais de paiement pour régler leurs fournisseurs. Europe 1, qui sort l’information le 6 mai, précise le nom des fautifs : le cimentier Calcia (670 k€ d’amende), la filiale française d'Eurotunnel (501 k€) et l’assureur MMA (500 k€). Depuis la loi Sapin 2 en 2016, le plafonnement de l'amende est passé de 375 k€ à 2 M€. « Si chaque entreprise respectait la loi, les PME bénéficieraient dans leur ensemble, selon Bercy, d'un supplément net de trésorerie de 19 Md€, note la radio privée. Mais l'État est loin d'être exempt de critique. Il est lui-même un très mauvais payeur notamment dans le secteur hospitalier. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie