Hebdo du mardi

Décideurs

Aurélie Maillols, Sem et SPL Arac

19/10/2021

Aurélie Maillols, conseillère régionale et élue de la Ville de Mende (Lozère), devient présidente des conseils d’administration de la société d'économie mixte (Sem) et de la société publique locale (SPL) Arac (Agence régionale aménagement construction Occitanie). Elle succède à Nelly Frontanau, qui a présidé la Sem LRA, puis la Sem Arac durant sept ans, et à Thierry Suaud, président de la SPL MPC puis de la SPL Arac de 2016 à 2021. L’Arac Occitanie (100 collaborateurs, 213 M€ d'investissement) accompagne les collectivités, en particulier la Région Occitanie, dans leurs opérations de constructions ou de rénovations de bâtiments publics pour l’amélioration de la performance énergétique selon les normes environnementales en vigueur.

Christophe Manas, Splar

19/10/2021

À 45 ans, Christophe Manas est élu président de la société publique locale aéroportuaire régionale (Splar, 270 collaborateurs, siège à Montpellier). La Splar assure la gestion des plateformes aéroportuaires de Perpignan (195 000 passagers en 2020), Carcassonne (78 000 passagers) et, depuis 2021, celle de Tarbes-Lourdes-Pyrénées (75 300 passagers). Il succède à Guy Esclopé, qui a occupé cette fonction depuis la création de la Splar en 2019 par la Région. Ancien joueur et entraîneur de l’Usap (rugby à XV), Christophe Manas est conseiller régional, maire de Corneilla-del-Vercol et vice-président de la communauté de communes Sud Roussillon (président : Thierry Del Poso). Denis Leluc, DG de l’aéroport de Perpignan, est DG de la Splar, et Cyril Dall’Ava, directeur de l’aéroport de Carcassonne, en est le DG délégué.

Le conseiller régional d’Occitanie Philippe Baubay, récemment élu président de Pyrénia, syndicat mixte propriétaire de l’aéroport, fait partie du bureau de la Splar. Ce dernier a succédé à Bernard Plano.
 

La Splar est détenue par les délégataires des aéroports dont elle assure la gestion, à savoir la Région Occitanie, le syndicat mixte de l'aéroport de Perpignan et Pyrénia.

Laury Portalès, Envol

26/10/2021

Dirigée par Laury Portalès, l'entreprise de promotion immobilière Envol (créée en 2019) vient de s'installer dans son nouveau siège social situé à Montpellier (avenue de la Pompignane, aux abords du Lez) sur une surface d’environ 300 m2. Architecte : Archigroup (Montpellier). « Le site en R+1 comprend un showroom où nous présentons les gammes de produits de nos partenaires et quelques aménagements de pièces à vivre, des bureaux, un espace de travail en coworking où les équipes notamment techniques promotion et foncier peuvent se retrouver, une salle de réunion… », détaille la PDG d’Envol. Si la marque de promotion est récente, le groupe familial Hectare (Vendargues - Aménageur), aujourd’hui conduit par les enfants du fondateur Max Portalès, a lancé son activité de promotion depuis 2005. L’équipe qui lui est dédiée compte une dizaine de collaborateurs. « Nous livrons environ 200 logements par an en Occitanie et en Paca, indique Laury Portalès. En 2021, ce sont 150 livraisons qui seront effectuées. Nous comptons actuellement 300 logements en cours de travaux. »

Pascal Pintre, agence d’attractivité économique Blue

26/10/2021

Hérault Méditerranée et Sète Agglopôle Méditerranée (SAM) officialisent, le 21 octobre, la création d’une agence d’attractivité économique commune, en partenariat avec la Région Occitanie et la CCI Hérault. Baptisée Blue, l’agence sera dirigée par Pascal Pintre (photo), ancien directeur général de l’aéroport Béziers-Cap-d’Agde. François Commeinhes, maire de Sète et président de SAM, et Gilles d’Ettore, maire d’Agde et président d’Hérault Méditerranée, se partagent la présidence de cette nouvelle agence couvrant 34 communes dont Sète, Agde, Frontignan et Pézenas. Le but de cette nouvelle entité est de promouvoir la destination Sète-Cap d’Agde Méditerranée. Objectifs : attirer de nouvelles entreprises et créer de l’emploi dans des secteurs innovants comme l'économie bleue, l'économie circulaire, l'audiovisuel, le numérique, l'agroalimentaire, le sport, la santé ou l'hôtellerie-restauration. Des secteurs pouvant compléter les filières déjà bien implantées sur territoire, comme « le nautisme, la viticulture, la pêche et le tourisme », abonde François Commeinhes. L’agence Blue, aura « un budget de fonctionnement de 600 K€ par an », estime Pascal Pintre, et disposera de deux antennes. Le siège social est basé dans les locaux de Sète Agglopôle Méditerranée.

François Trabucco, VSB Énergies nouvelles

26/10/2021

L’opérateur énergétique VSB Énergies nouvelles (VSB Group), dont le siège est basé à Nîmes depuis 2005, vient de fêter ses vingt ans d’existence. VSB Énergies nouvelles affiche une centaine de parcs éoliens et une vingtaine de centrales solaires pour une production totale d’un million de MWh/an, l'équivalent de la consommation de la population du Gard. « Nous affichons 2 000 MW en développement (150 MW construits par an et 900 MW en suivi d’activité », indique François Trabucco, DG de VSB Énergies nouvelles. Les perspectives 2022 ? « L’ensemble des projets va nous amener à recruter une vingtaine de collaborateurs », répond le dirigeant, qui n’exclut pas de déménager le siège social du groupe fin 2021-2022 tout en restant à Nîmes. Le groupe vise un CA entre 22 et 23 M€ en 2021 et emploie plus de 130 collaborateurs répartis sur six agences. « Les projets de l’entreprise ont débuté en Ardèche et s’étendent désormais jusqu’en Tunisie et en Espagne, poursuit-il. Notre choix s’est naturellement porté sur Nîmes, à 3 h de Paris en TGV et près des aéroports de Montpellier et de Marseille, mais aussi par ce que beaucoup d’entreprises du secteur de l’énergie ont leur siège en Occitanie. »

Jean-Claude Dardelet, Agence d'attractivité Toulouse Métropole

26/10/2021

« 2021 se termine très bien. C’est un excellent cru », affirme Jean-Claude Dardelet, PDG de l’Agence d’attractivité Toulouse Métropole (AATM), chargée de promouvoir le territoire toulousain dans les secteurs du tourisme, du tourisme d'affaires, du développement économique, du marketing territorial et des tournages. Invest in Toulouse, sa branche chargée du développement économique, annonce l’implantation d’une trentaine de start-up ou ETI (dont la moitié sont étrangères) d’ici à la fin de l’année. Celles-ci devraient générer la création de 1 000 emplois dans les trois ans. Des entreprises démarchées et ciblées parce qu’elles évoluent principalement dans des secteurs de pointe à forte croissance comme les biotechnologies, le New Space, les mobilités vertes ou l’intelligence artificielle. « On s’installe à Toulouse parce qu’il y a une proximité, un écosystème qui fait qu’un industriel va trouver ses clients, ses partenaires, ses employés, ses fournisseurs, estime Jean-Claude Dardelet. Cette économie circulaire est aussi un critère pour le tourisme d’affaires. » Un secteur qui est lui aussi en pleine reprise avec notamment l’ouverture du nouveau parc des expositions de Toulouse Métropole, le Meett. « Seulement 6 % des événements prévus en 2021 ont été annulés », précise Jean-Claude Dardelet. D’autres congrès d’envergure seront organisés en 2022 dont le congrès national des Centres des jeunes dirigeants (CJD) et l’ITS European Congress, congrès européen dédié aux systèmes de transport intelligent.

Patrick Piedrafita, Airbus Operations

26/10/2021

Patrick Piedrafita, président d’Airbus Operations, mènera l’unique liste en lice pour les élections de la chambre de commerce et d’industrie de Haute-Garonne. Fruit de l’union entre la CPME 31 et le Medef 31, celle-ci, baptisée « Essentielles », comporte 65 noms de représentants d'entreprises (37 titulaires et 28 suppléants), dont 42 % de femmes, issus à 50-50 de chaque syndicat patronal. La candidature de Patrick Piedrafita, élu depuis onze ans au sein de la CCI où il est actuellement vice-président à l’industrie, a fait l'unanimité auprès du monde professionnel. « Je suis Bigourdan d’origine, installé à Toulouse depuis 35 ans, profondément européen. Je travaille à l’international à 95 % et je reste ancré dans mon territoire », se décrit-il. Son engagement est motivé par « la poursuite de son travail accompli au sein de la CCI », renforcé lors de la crise sanitaire. Il dit vouloir construire son projet « avec les élus et ceux qui vont l’accompagner » par le biais des commissions commerce, industrie, services et développement du territoire et « initier des projets transverses relatifs à la transition écologique ». « Il faudra savoir aider une ETI ou une PME à anticiper ces évolutions contractuellement », juge le futur successeur de Philippe Robardey. 140 000 entrepreneurs sont appelés à voter électroniquement du 27 octobre au 9 novembre.

Franck Lefevre, Groupe MLA

18/10/2021

Franck Lefevre est le nouveau directeur général du groupe de travaux électriques MLA, dont il devient également actionnaire minoritaire. Créé en 2003 par Michel Larregrain, le groupe MLA (siège à Mondouzil – 31 ; un site à Saint-Juéry – 81 ; un site à Éauze -32) compte une cinquantaine de salariés et réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 12 M€. Le fondateur transmet sa société à deux autres actionnaires : la société de gestion bordelaise Galia Gestion qui devient l’actionnaire principal, et le fonds d’investissement Irdi Capital Investissement (basé à Toulouse, Montpellier et Bordeaux) qui devient actionnaire minoritaire.
Âgé de 48 ans, Franck Lefevre a réalisé la majeure partie de sa carrière dans le domaine du génie électrique et thermique. Il a travaillé treize ans à divers postes au sein de Cegelec Occitanie notamment en tant que chef de service génie électrique et génie climatique, puis chef de service grands projets multitechniques et infrastructures. Il a ensuite travaillé près de huit ans chez Spie, d’abord comme chef de département, puis en tant que directeur.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie