Hebdo du mardi

Décideurs

Christian Combes, conseil de l’ordre des architectes d’Occitanie

29/03/2021

Architecte à Montpellier, il est élu à la présidence du conseil régional de l’ordre des architectes d’Occitanie (CROA) pour un mandat de trois ans. Diplômé de l’école d’architecture de Montpellier, Christian Combes succède au toulousain Philippe Gonçalves qui ne se représentait pas. Les postes de vice-présidents sont attribués à Caroline Delas (Tarbes – 65), Maguelone Vidal (Maguelone Vidal Architecture – Montpellier) et Serge Martin (ACT Architectes – Montpellier). Christian Combes a crée l’agence Archivolt en 1994. Par ailleurs, il fut le premier président et membre fondateur de la Maison de l’architecture du Languedoc-Roussillon.

Photo © DR

Nadia Pellefigue, Région Occitanie

13/04/2021

« Avant, en Occitanie, notre premier client, c'était la Chine. Aujourd'hui ce sont l'Allemagne et l'Italie. Il ne faut pas négliger le marché communautaire », commente Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région chargée du développement économique, à l'occasion d'un webinaire organisé le 7 avril par l'association Régions de France et ses partenaires de la Team France Export. Et l'élue socialiste de souligner l'action de la Région qui a « mobilisé différentes aides pour faire face à la crise, à l'image du Pass relance export ». Lancé en julllet, celui-ci a bénéficié à plus de cent entreprises, qui souhaitaient réaliser un diagnostic stratégique, puis une première mission export ou bien faire appel à un VIE (volontaire international en entreprise), afin de mener une mission de prospection par exemple.

@ Région Occitanie

Jean-Marc Leygue, GGL

02/04/2021

Jean-Marc Leygue, co-fondateur et associé du groupe montpelliérain GGL, revient sur l'acquisition des filiales Loger Habitat et Carré Constructeur du groupe lillois D Immobilier (lire La Lettre M du 1er avril). « Les négociations avec Daniel Dorchies, le dirigeant, ont duré un an. Cette croissance externe va nous permettre de coiffer de nouveaux territoires – Grand est, Nord de Paris et Normandie-, de tisser des synergies métiers et d’avoir un ‘’pipe’’ d’activité sur les cinq prochaines années. » Ces deux filiales réalisent en moyenne 250 logements par an et entre 10 à 15 000 m2 d’immobilier d’entreprise (tertiaire, commerce, locaux d’activité) pour un volume d’activité cumulé d’environ 50 M€ établit en 2019. Avec cette acquisition, le groupe GGL fédèrera près de 200 collaborateurs pour 300 M€ de chiffre d’affaires. De son côté, le vendeur, Daniel Dorchies, conserve la holding et son activité de foncière. Il reste également président du réseau Arthur Loyd* (70 agences). « J’ai choisi le groupe GGL plutôt qu’un grand groupe national, car je pense que GGL, étant de taille humaine, a les mêmes attitudes de management et de développement que j’ai mises en œuvre durant quarante ans. Les salariés sont conservés et les deux DG associés du groupe D Immobilier deviennent associés chez GGL ». Autre point d’ancrage, « la filiale Carré Constructeur a une capacité qui rejoint celle de GGL en étant aménageur de parcs d’activité d’envergure de 20 à 30 ha », précise Daniel Dorchies.

Crédit Photo : MC Lucat.

*Daniel Dorchies a cédé la majorité des parts du groupe Arthur Loyd (conseil immobilier d’entreprise) en 2018 mais reste néanmoins président. En signant un LBO avec le fonds Vespa Capital, ce sont trente de ses collaborateurs qui rentrent au capital de l’entreprise.

À lire également : Croissance externe dans le nord de la France pour le groupe GGL

Bernard Angelras, syndicat des vignerons des Costières de Nîmes

08/04/2021

Âgé de 60 ans, le vigneron nîmois Bernard Angelras a été élu à la tête du syndicat des vignerons des Costières de Nîmes (70 caves particlulières, 9 caves coopératives, 3 000 hectares, 20 M de cols), dont il avait été le président entre 2003 et 2018. Il succède à Bruno Manzone. Celui qui préside le groupe de travail de l’Inao et de FranceAgriMer sur le changement climatique entend contribuer à revaloriser le rôle sociétal de la viticulture en soutenant les démarches agro-environnementales et en encourageant les pratiques qui, comme l’enherbement, contribuent à séquestrer le carbone dans les sols.

Le vignoble de l'AOC Costières de Nîmes va de Nîmes en Camargue sur 3 000 hectares, dont plus de 25 % en bio. Le syndicat compte soixante-dix caves particulières, neuf caves coopératives et un négociant-vinificateur qui commercialisent environ vingt millions de bouteilles par an en rosé (48 %), rouge (43 %) et blanc (9 %), dont un tiers qui sont destinées à l’export.

Guy Giner, Latour

26/03/2021

Guy Giner, dirigeant de la boulangerie-pâtisserie-traiteur Latour (30 salariés, CA 2020 : 2 M€, Saint-Martin-de-Londres - 34), annonce à La Lettre M « l'ouverture en avril 2022 d'un restaurant qui fera la part belle aux producteurs du terroir dans ce territoire en devenir du Grand Pic-Saint-Loup ». Concrètement, il s'agit de mener des travaux d'extension sur un bâti de 600  et de créer une deuxième société ainsi que treize emplois. L'établissement, nommé Le GR pour « Grand restaurant », s'adressera à une clientèle d'actifs et de touristes. Sa mission sera de mettre en lumière des dizaines de producteurs, du volailler au vigneron. L'investissement s'élève à 800 k€. L'entrepreneur, par ailleurs conseiller municipal de Saint-Martin-de-Londres, est soutenu par la communauté de communes, la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) départementale et la Région.

@Guy Giner

Jean-Romain Brunet, régie Port-Camargue

26/03/2021

Début avril, Jean-Romain Brunet prendra la direction de la régie autonome de Port-Camargue (8 M€ de CA en 2019, une cinquantaine de salariés, Grau-du-Roi), premier port de plaisance en Europe. Il succède à Michel Cavaillès qui fait valoir ses droits à la retraite. Jusqu'à présent, et depuis 2019, Jean-Romain Brunet était conseiller au cabinet de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Il était aussi à la tête du projet Plan Littoral 21.

  • Conseil Regional Languedoc-Roussillon

Delphine Marie-Péronne, Orange

07/04/2021

Lancée fin 2019, la construction du nouveau campus Orange dans l’écoquartier de Vidailhan (Balma) touche à sa fin. « La livraison est prévue en avril, avec une arrivée des premiers salariés qui va s’échelonner entre mai et juillet », indique à La Lettre M Delphine Marie-Péronne, nommée directrice du site en février dernier. Entrée en 2001 chez l'opérateur de télécommunications (87 200 salariés en France, où il a réalisé 18,2 Md€ de CA en 2019), cette spécialiste de l’immobilier a suivi toutes les étapes de ce grand projet : « Quand j’ai commencé, en 2014, à travailler sur ce campus dans le cadre du schéma directeur immobilier de la zone Midi-Pyrénées dont j’étais responsable, je n’imaginais pas en prendre la direction six ans plus tard ! », sourit-elle. Aussi complexe que vaste – 19 000 m2 répartis entre quatre bâtiments -, l’opération a été conçue par les cabinets LCR Architectes (mandataire), CDD Architecture et Kardham et co-réalisée par GA Smart Building et Pitch Promotion pour un investissement total avoisinant 45 M€. Propriété d’Orange, le nouveau campus sera certifié HQE, niveau Excellent, et Effinergie +. Il accueillera « un peu moins de 1 200 salariés au démarrage, qui seront rejoints sous deux ans par les salariés (150 environ, NDLR) des sites toulousains de Reynerie et Bonnefoy », détaille Delphine Marie-Péronne. Une douzaine de sites seront ainsi à terme regroupés à Balma, où sera basé le siège de la direction Orange Grand Sud-Ouest (directrice : Patricia Goriaux), ainsi que ses unités opérationnelles et support.

Jérémie Blache, Pili

13/04/2021

Spécialisée dans le développement de colorants écologiques, la société toulousaine Pili lève 4 M€ en vue de financer la phase d’industrialisation de pigments biosourcés destinés à la production d’encres et de peintures. Une opération bouclée auprès d’investisseurs historiques de l’entreprise (SOSV, Elai) et de business angels allemands. Pili (18 salariés) bénéficie par ailleurs du volet relocalisation des activités industrielles stratégiques du plan France Relance. Cette nouvelle levée porte à 10 M€ le montant des fonds récoltés par la société depuis sa création en 2015. Dirigée par Jérémie Blache, Pili est hébergée dans les locaux de TWB (Toulouse White Biotechnology). « Ces pigments biosourcés réduiront considérablement l’impact environnemental des applications concernées, à savoir la formulation industrielle d’encres et de peintures. En valorisant des ressources renouvelables locales – biomasse non alimentaire, pailles, huiles, mélasse –, ces procédés permettront de diminuer les émissions de CO2 ainsi que l’utilisation de matières fossiles tout en limitant la forte dépendance de plusieurs secteurs industriels aux importations asiatiques », précise la société.
Photo © Pili

Aurore Beugniez, MyFeelBack

13/04/2021

Spécialisée dans le développement d’un logiciel en mode SaaS dédié à la gestion de la relation client, la start-up toulousaine MyFeelBack entre dans le giron du groupe marseillais Skeepers. Le repreneur est positionné sur ce même segment avec sa solution baptisée Avis Vérifiés destinée à garantir l’authenticité des avis clients et des commentaires en ligne. Le groupe avait levé 32 M€ en 2019 afin de financer ses projets de croissance externe. « Nous sommes à un stade crucial de notre développement où, pour atteindre nos ambitions européennes, nous avions besoin de nous rapprocher d’un acteur aussi solide technologiquement et financièrement que Skeepers », indique Aurore Beugniez, cofondatrice de MyFeelBack. Créée à Toulouse en 2011 par Stéphane Contrepois, Aurore Beugniez et Julien Hourrègue et implantée à Paris, New York et Singapour, MyFeelBack (21 salariés) revendique près de 150 clients dont des grands comptes tels que L’Oréal, Oui.sncf, Natixis ou Maisons du Monde.

Jean-Luc Constans, Vinovalie

06/04/2021

Vigneron dans le Frontonnais, où il exploite 60 ha en Gaec avec son fils, Jean-Luc Constans est élu président de la cave coopérative Vinovalie (Saint-Sulpice-la-Pointe, Tarn). Il succède à Francis Terral, qui a occupé ce poste pendant une dizaine d’années. « Je souhaite m’inscrire dans la continuité », confie-t-il à La Lettre M. Parmi ses objectifs : travailler à la transmission des exploitations des coopérateurs qui partiront à la retraite, accompagner les certifications des vignobles en AB (Agriculture biologique) ou HVE (Haute valeur environnementale) ou encore poursuivre les efforts à l’export, qui représente 22 % du chiffre d’affaires de Vinovalie.
Premier producteur de vin du Sud-Ouest, avec 4 050 ha de vigne et 250 000 hl de vin commercialisés en 2020, Vinovalie compte 315 vignerons et 160 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 46 M€ en 2020.

© Pierre Soissons / Vinovalie

Jean-Luc Constans est membre du conseil d'administration de la coopérative depuis sa création en 2006, issue de la fusion de quatre caves coopératives dans le Tarn, le Lot et la Haute-Garonne (Técou, Fronton, Rabastens et Côtes d’Olt). Il entame cette année son premier mandat d'un an, mais compte assurer le rôle de président pendant une période plus longue.

 

Pascal Tournié, groupe Tournié

13/04/2021

Le groupe aveyronnais Tournié, sous-traitant spécialisé dans la tôlerie industrielle, va injecter 20 M€ en cinq ans dans la construction d’un nouveau site industriel de 9 000 m2 dans la zone du Malan à Olemps. « Ce projet permettra dans un premier temps de regrouper les activités de deux de nos filiales, ATS Laser et ATS Soudure. Il s’agit également de réduire la pénibilité du travail réalisé par nos salariés en automatisant des tâches répétitives à faible valeur ajoutée et de proposer de nouveaux process de fabrication à nos clients en développant une offre complète de sous-traitance », résume Damien Boulanger, directeur administratif et financier du groupe (130 salariés, CA 2020 : 18,5 M€). D’ici à 2025, la PME présidée par Pascal Tournié prévoit de recruter 90 salariés pour étoffer les équipes d’ATS Laser.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie