la lettre M

Lozère
|
Biotechs - Santé / Industrie
| 7/03/2019

Boucharenc accroît sa productivité avec l'IMT Mines Alès

Machine de fabrication utilisée par Boucharenc. Sur les préconisation du groupe d'étudiants de l'IMT Mines Alès et de Régis Brigaud, Boucharenc a appliqué des marquages au sol au sein de son site de production. ©Boucharenc

L'entreprise Boucharenc*, qui produit 1 800 paires de chaussures orthopédiques et 1 200 semelles par an, opte pour le lean management (gestion de la production visant à éliminer les gaspillages) et augmente sa productivité. Partant du constat que ses équipes de fabrication n’étaient pas en mesure de confectionner toutes les chaussures commandées par les six podo-orthésistes de l’entreprise, Romain Paulhac, gérant, sollicite l'IMT Mines Alès fin 2018. « Trois étudiants sont restés cinq semaines chez nous. Pendant 10 jours, ils ont été “coachés“ par Régis Brigaud, président de Blue lean consulting et ancien directeur adjoint de l’atelier industriel de l’aéronautique, Armée de l’air ». L'opération a permis d’identifier plusieurs points de blocage. Résultat début 2019 : « Nous fabriquons 15% de chaussures en plus par semaine et avons gagné un jour de travail par semaine ! ». La société emploie 25 salariés et réalise un CA de 1,5 M€.
*8 sites d’accueil pour les patients, dont 2 en Occitanie à Mende et Millau-12 et un site de production à Saint-Chély d’Apcher.

Stéphanie Roy / roy@lalettrem.net

« Nous fabriquions trop de paires de chaussures en même temps, précise notamment Romain PaulhacNous sommes passés de 220 à 160. » D’autres modifications ont été appliquées tels que le marquage au sol des zones de circulation des équipes. Sur les conseils de Régis Brigaud, Romain Paulhac a également recruté une directrice de production.
Le dirigeant
 espère désormais augmenter la part de son activité dédiée à la sous-traitance. « Nous travaillons déjà avec deux podo-orthésistes externes à l’entreprise qui dressent, après examen du patient, un cahier des charges pour la chaussure à fabriquer et nous l’envoient ». L’ambition de l’entreprise est d’accroître ce réseau. D’autant plus que les moyens sont là : « Nous disposons de trois machines dédiées à la conception des formes (moules, NDLR) mais n’en utilisons qu’une et demie pour notre propre production. » Boucharenc a par ailleurs développé une application permettant aux podo-orthésistes d’établir rapidement et précisément le cahier des charges des chaussures à fabriquer. L’entreprise sera présente aux 15es journées de l’appareillage du pied es 14 et 15 mars à Toulouse.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie