La Lettre M

Les métiers du numérique sous tension

Les faits: 

ESIISepteoNetiaTeadsCapgeminiKaliopAkka technologies... les entreprises montpelliéraines du secteur participaient ce 20 mars au forum des métiers du numérique et de l’innovation, JobsTic, à l’Espace French Tech Montpellier. 

L'analyse: 

Selon Pôle emploi, 2 687 offres d’emploi sont à pourvoir dans le bassin héraultais. Mais difficile de trouver des candidats. « Nous avons de plus en plus de mal à recruter car tout le monde recherche des candidats. D’ici fin 2018, nous recherchons une quinzaine de personnes à Montpellier », indique Erwann Lecochennenc, business manager chez Akka (conseil en ingénierie). Même besoin ESII (120 salariés, Lavérune), spécialisée dans les solutions de gestion d’accueil et de rendez-vous. « Une quinzaine de postes est à pourvoir », confirme Fabrice Vincent, directeur des opérations. Développeur, chef de projet client, technicien support… les besoins sont variés. « Il y a peu de candidats, et pourtant ce n’est pas faute de multiplier les canaux de diffusion pour nos offres. Nous avons des critères contraignants : la mobilité et l’anglais pour les techniciens. »
Pour faire face à ses futurs besoins en recrutement, « nous avons mis en place un sourcing continu de candidats », explique Fabrice Vincent. À défaut de pouvoir séduire avec des salaires mirobolants, les entreprises vantent le bien-être au travail : « Nous proposons 23 jours de RTT, indique Fabrice Vincent. Nous avons fait de gros efforts sur les réseaux sociaux pour nous faire connaître, nous avons entamé une politique de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) soutenue. » Même difficulté à recruter pour Nétia, éditeur de solutions logicielles pour la gestion et la diffusion de contenus vers l'ensemble des plateformes média. Pour sa responsable RH, Aurélie Courbonne, « il faut faire de la promotion de notre marque employeur. Notre environnement de travail, les médias, attire les candidats. Il faut jouer là-dessus, aller nous faire connaître dans les écoles. » Des écoles d’ingénieurs qu'elle estime insuffisantes à Montpellier : « Il manque une école d’ingénieur de renom. J’ai dû aller à Grenoble dernièrement pour rencontrer des étudiants. » JobsTic se tiendra à Toulouse le 15 mai.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie