Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

l'État veut renégocier les dispositifs d'aide au photovoltaïque

Les Échos

L'exécutif est décidé à renégocier les contrats passés avant 2011 garantissant aux producteurs des tarifs jugés bien trop élevés par la Cour des comptes. Cela permettrait de dégager jusqu'à 600 millions d'euros d'économies, mais risque de susciter de nombreux contentieux avec les acteurs du secteur, révèle en exclusivité le quotidien dans son édition du 16 septembre. « Notre projet est de revoir à la baisse les tarifs d'achat garantis par EDF pour certains contrats anciens », indique une source gouvernementale citée par Les Échos. « Les garanties accordées avant 2011 représenteront 2 milliards d'euros par an jusqu'en 2030 (soit 38,4 milliards en cumulé) pour un volume de production équivalent à 0,7 % du mix électrique », dénonçait en effet en 2018 un rapport de la Cour des comptes. Les tarifs négociés à cette époque représentent désormais dix fois les prix de marché actuels. 

La crise sanitaire bouscule le commerce tricolore

Le Monde

La vente en ligne a gagné « deux à trois ans de développement en trois mois de temps », estime François Momboisse, président de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) dans un article publié par le quotidien le 15 septembre. Porté par de nouvelles habitudes d’achat adoptées depuis le début de l’épidémie de la Covid-19, internet pourrait représenter 13 % des ventes du commerce en France à la fin de l’année, contre 10 % en 2019. Pour l’heure, le bilan trimestriel est cependant en trompe-l’œil. « Le marché de la vente en ligne a progressé de 5,3 %, en moyenne, au cours du deuxième trimestre, par rapport à la même période de 2019, après avoir gagné 1,8 % sur les trois premiers mois de l’année. La faiblesse de cette progression – le marché avait crû de 11,6 % en 2019, pour atteindre plus de 103 milliards d’euros – s’explique par l’effondrement du secteur du tourisme, poids lourd de l’e-commerce », précise Le Monde. .

Budget 2021 : pourquoi Bercy broie (un peu) moins du noir

Le Point

La situation économique est un tout petit peu moins catastrophique que prévu, explique l'hebdomadaire dans son numéro du 17 septembre. Dans le cadre du projet de budget 2021, qui sera formellement présenté le 28 septembre, le ministère de l'Économie va relever timidement sa prévision de croissance pour cette année. Bercy table désormais sur une contraction de 10 % de l'activité en 2020 contre une prévision de 11 % en juin. Un chiffre plus prudent que les estimations de l'Insee (9 %), de la Banque de France (8,7 %) ou de l'OCDE (9,5 %), et jamais enregistré depuis 1945. « L'année prochaine, le rebond serait ensuite de 8 %. Au total, fin 2021, le PIB serait en recul de 2,7 points par rapport au niveau atteint fin 2019, un niveau meilleur qu'envisagé il y a encore quelques mois (- 4 points). Le gouvernement espère combler cet écart en 2022, sans préciser à quel rythme exactement », analyse Le Point.

Occitanie

1,7 Md€ investi par Vinci Autoroutes en Occitanie

La Dépêche

« La Région Occitanie est l’un des principaux pôles d’investissements de Vinci Autoroutes. Sur la décennie 2015-2025, cela représente 1,7 milliard d’euros », explique Pierre Coppey, directeur général adjoint de Vinci et président de Vinci Autoroutes dans un entretien accordé au quotidien publié le 15 septembre. Les projets de l'opérateur sont nombreux : « Nous aurons par exemple, d’ici la fin de l’année, renouvelé une dizaine d’aires de services sur l’A62 et l’A61. Sur cette dernière, le chantier d’élargissement des sections situées aux deux extrémités, pour un montant de 200 millions d’euros, devrait être achevé au printemps 2023. »

Le TER Occitanie booste sa fréquentation

Ville, rail et transport

La fréquentation des TER a bondi de 10 % en Occitanie cet été par rapport à l’été précédent, malgré une ligne fermée pour travaux, alors que celle des autres régions chutait de 20 à 25 % en raison de la crise sanitaire, analyse le site internet du magazine spécialisé dans un article publié le 14 septembre. Le pari d’une offre tarifaire à petits prix a fonctionné : 1,17 M de billets à 1 € ont été achetés sur la période, dont 63 % par les jeunes. « L’Occitanie a été la plus ambitieuse des régions françaises, dans un contexte sanitaire compliqué, et cette dynamique fait de juillet et août des mois avec une fréquentation historique, se réjouit Philippe Bru, directeur régional SNCF Voyageurs Occitanie. Ce succès nous oblige à continuer. »

Le CDI, une denrée rare

France Bleu Hérault

« Les besoins de recrutements sont en baisse dans l’Hérault depuis le début de la crise sanitaire. Le volume d’offres d’emploi a diminué de 24 % sur un an. Et parmi les offres proposées, moins de la moitié sont des CDI », rapporte France Bleu Hérault. Quand on zoome sur les différents bassins d'emploi, on s’aperçoit que certains territoires sont très désavantagés. Exemple dans le bassin d’emploi d'Agde-Pézenas. Les CDI y sont une denrée extrêmement rare, à peine 21 % des offres collectées par Pôle emploi. » À Montpellier au contraire, 49 % des offres sont des CDI.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie