Hebdo du mardi

Décideurs

Michel Pradille, Occitanie Angels

14/10/2019

Président du réseau régional de business angels Occitanie Angels, il signe, avec Crealia Occitanie (siège : Montpellier, président : Stéphane Marcel), une convention de partenariat d’une durée de trois ans visant à accompagner le démarrage d’entreprises régionales innovantes. Abondé par des souscripteurs publics (Région Occitanie, Caisse des Dépôts…) et privés, Crealia Occitanie finance les start-up régionales de moins de trois ans avec un prêt d’honneur personnel pouvant aller jusqu’à 100 k€ par projet. Créé en 2016, Occitanie Angels (siège : Ramonville Saint-Agne - 31) fédère les réseaux régionaux de business angels : Capitole Angels à Toulouse et Melies Business Angels.

Christophe Lerouge, Direccte Occitanie

17/10/2019

Le directeur régional de la Direccte Occitanie fait partie des 18 préfigurateurs qui viennent d'être désignés pour mener à bien la réorganisation, à l'échelle régionale, des services déconcentrés de l’État dont le principe a été posé dans une circulaire du Premier ministre du 12 juin dernier. Regroupant les compétences d’insertion sociale des actuelles directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et celles d’accès à l’emploi des directions régionales des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (Direccte), les futures directions seront, au 1er juin 2020, en charge de l’emploi, de l’apprentissage, de la formation professionnelle et des compétences, de la relation avec les entreprises, du travail, de la cohésion sociale, de l’hébergement et de l’accès au logement, dans une coordination renforcée autour du préfet.

Didier Robert, Smag

22/10/2019

Smag, filiale du groupe coopératif In Vivo dédiée aux systèmes d'information agronomique (12 M€ de CA, 180 salariés dont 119 à Montpellier), prévoit pour 2020 d’acquérir 3 000 nouveaux agriculteurs utilisateurs de ses solutions. 30 000 utilisateurs à ce jour. Un déploiement à l’international est programmé ainsi que des partenariats stratégiques « dans le domaine de l’agriculture de précision », indique Didier Robert, DG. Un partenariat a été signé avec le groupe marocain OCP, leader mondial sur le marché des phosphates, en vue de cocréer des outils adaptés à l’agriculture africaine. Des opérations de croissance externe sont prévues, notamment sur le continent américain. « Nous espérons une acquisition avant la fin de l’année, confie le DG. En octobre, Smag lance une application mobile permettant d’établir le diagnostic HVE (Haute valeur environnementale) d’une exploitation agricole.

Delphine Le Roux, Face Gard

15/10/2019

Le club d'entreprises gardoises Face (Fondation agir contre l'exclusion) Gard, dédié à la responsabilité sociale des entreprises, annonce l'arrivée de sa nouvelle directrice. Delphine Le Roux succède à Julien Rouyat, qui a occupé ce poste durant plus de cinq ans et évolue désormais à la Région Occitanie en tant que chargé de mission. Auparavant, elle était consultante en organisation et développement de projet au sein d'AC conseil et formation (siège à Albi). La fondation Face Gard compte environ 90 entreprises adhérentes et 300 entreprises partenaires.

Richard Marlier, Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée

22/10/2019

Le président annonce que le réseau va promouvoir, à partir de 2020, le programme Booster, en appui à des entreprises au CA de 500 k€ minimum et qui projette de le doubler, tout comme son effectif ; et le programme Ambition (jusqu’à 300 k€ de prêt), qui s’adresse aux structures de 1 à 2 M€ de CA avec un effectif de 40 à 50 personnes et qui souhaitent le doubler également. L’entreprise biterroise Vassileo (dirigeant : Jean-Marc Trinquier) sera la première à bénéficier du programme Booster. « Nous souhaitons également en 2020 développer le réseau à Béziers, explique Richard Marlier. Une première réunion organisée avec le Medef de Béziers a réuni une quarantaine d’entrepreneurs. »

Laurent Nicollin, groupe Nicollin et MHSC

22/10/2019

Laurent Nicollin, DG du groupe Nicollin et président du MHSC, indique que le projet du futur stade sur le site de Cambacérès à Montpellier, est « en stand-by. Toutefois, nous avons réunis des sociétés, dont 90 % sont de Montpellier et une Parisienne. D’ici octobre-novembre, la société qui portera le projet devrait être créée, indique-t-il. Si les gens votent pour un candidat qui ne veut pas de nouveau stade à Montpellier. On ira ailleurs (il évoque Lunel sur le site allezpaillade.com, NDLR) ». Sur le groupe, Laurent Nicollin annonce le « rachat d’une société vers Toulouse et la poursuite du développement dans d’autres régions. ».

Marie-Hélène Santarelli, Métropole de Montpellier

15/10/2019

Marie-Hélène Santarelli, élue de la Métropole de Montpellier et présidente du Marché d’intérêt général, indique à La Lettre M que « les terrains pour la future implantation de la nouvelle cuisine centrale municipale ont été trouvés. Ils sont situés à proximité immédiate du Min. Les appels d’offre vont être lancés prochainement. » Estimée à 30 M€ d’investissement, cette cuisine centrale passerait des 13 600 repas actuels à une capacité de 25 000 repas en proposant des prestations à d’autres collectivités ou établissements publics.

Olivier Lévêque, Asteo (Suez)

17/10/2019

Olivier Lévêque est nommé directeur général d’Asteo, société mise en place par Suez suite au gain, en décembre 2018, du marché de l’assainissement de l’ensemble des communes de Toulouse Métropole. Il était auparavant à la direction des marchés commerciaux, au siège social de Suez. Asteo emploiera au total entre 150 et 200 salariés, une partie étant issue du transfert de personnel du précédent exploitant et du périmètre en régie, et une autre partie faisant l’objet de recrutements externes. L’exploitation débutera au 1er janvier avec 35 communes. Puis, Toulouse et Blagnac intégreront le dispositif au 1er mars 2020. Ce marché - le plus important de Suez en région - représente un chiffre d’affaires annuel de 40 M€, sur 200 M€ réalisés en Occitanie.

Marc Penaud, CHU de Toulouse

16/10/2019

Le directoire du CHU de Toulouse (président : Marc Penaud) adopte, le 16 octobre, un plan de renforcement des organisations de ses urgences. Un service confronté à « un accroissement annuel d’activité de 5 %, qui explique une charge de travail croissante et l’épuisement des équipes », indique le CHU, qui connaît, à l'instar de nombreux services d’urgences publics et privés en France, des mouvements de grève et des arrêts maladie depuis trois semaines. Parmi les engagements pris par le CHU dans le cadre de ce plan : « Renforcer l’organisation hivernale des urgences pédiatriques et des services d’aval de l’Hôpital des Enfants » ou encore « rompre avec la logique de flux pour mettre en œuvre un parcours du patient accueilli en urgence, fluide et accéléré tant au sein, qu’à l’extérieur des services d’urgences ». L’impact financier du plan est évalué à 4 M€, dont 2,7 M€ intégrés au budget de l’établissement, « soit un effort supplémentaire de 1,3 M€ dont il conviendra d’assurer le financement », conclut le CHU, en attente de « solutions alternatives pour des prises en charge qui ne relèvent pas d’un service d’urgences hospitalier, en lien avec la médecine de ville » qui seraient issues du plan national Ma Santé 2022 et du Pacte de refondation des urgences.

Marie Petitjean, Epitech Digital

15/10/2019

Elle est nommée directrice de l’école d’informatique Epitech Digital (groupe Ionis) qui ouvrira ses portes à la rentrée 2020 à Toulouse. Diplômée en sociologie, Marie Petitjean accueillera une première promotion de 50 étudiants dès la rentrée prochaine. « À terme, ce sont près de 100 étudiants qui seront scolarisés au sein de notre établissement spécialisé dans la transformation digitale », précise la dirigeante. Le groupe Ionis revendique le statut de leader de l’enseignement supérieur privé en France avec 25 établissements et 28 500 étudiants en commerce, ingénierie, informatique, biologie, aéronautique, gestion, finance, marketing, communication et création.

Sophie Iborra, CPME 31

16/10/2019

Administratrice de la CPME 31 depuis mars dernier, elle porte le nouveau programme d'actions Mix Her, en faveur de la mixité, l’égalité professionnelle et la promotion de l’entrepreneuriat féminin dans les TPE et PME de la Haute-Garonne. Conseil en communication indépendante à Toulouse, Sophie Iborra est aussi présidente d’EAF 31 & Occitanie (Entreprendre Au Féminin), structure départementale dédiée aux femmes dirigeantes de TPE-PME. En juin, elle a été nommée membre personnalité qualifiée au Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes. Aux côtés de Samuel Cette, président de la CPME 31 (1 500 adhérents), elle présentera le programme Mix Her le 24 octobre au Gaumont Toulouse Centre (de 18 à 20 h), avant la tenue d'une table-ronde sur le thème : « TPE, PME, égalité professionnelle, mixité et entrepreneuriat des femmes : pourquoi est-ce important ? Pourquoi est-ce difficile ? ». Inscriptions sur www.cpme31.fr

Édouard Barthes, groupe EBS

15/10/2019

Président-fondateur du groupe castrais EBS (81), spécialisé dans les travaux de rénovation énergétique des bâtiments et solutions de certification d’économie d’énergie, il lance une nouvelle offre commerciale en proposant l’installation de chaudière pour un coût de 1 €. « Ce dispositif est en phase de test dans le Tarn où nous avons déjà commercialisé 200 unités en quinze jours. Nous le déploierons en Occitanie début 2020 puis dans le reste de la France à partir de septembre 2020, détaille Édouard Barthes. Les installations sont réalisées par un réseau de chauffagistes locaux. » Le chiffre d’affaires d’EBS (250 salariés) devrait atteindre 45 M€ en 2019 avec une perspective de croissance de l’ordre de 20 % en 2020.

Le complément des 1 € provient des financement publics et privés (entreprises spécialisées dans la filière chauffage-sanitaire et les économies d'énergie).

Patricia Averous, Crédit Agricole Sud Méditerranée

15/10/2019

Elle est nommée directeur général adjoint de la caisse régionale Crédit Agricole Sud Méditerranée (siège : Perpignan, 871 collaborateurs, produit net bancaire : 152,7 M€), aux côtés de Paul Carite, DG. Présidée par Jean Pallure, la caisse régionale couvre les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Ariège (70 agences). En 2006, elle a intégré le Comité de direction de la nouvelle Caisse régionale Nord Midi-Pyrénées (Tarn, Tarn-et-Garonne, Aveyron, Lot), en responsabilité des ressources humaines et de la direction financière. En 2018, la caisse régionale affichait 298 186 clients pour des encours de 7 771 M€ d’épargne et de 5 062 M€ de crédit.

Patricia Averous est diplômée de l’École Supérieure de Commerce de Clermont-Ferrand, de l’Institute of Marketing de Leeds et des Instituts des Techniques de Banque et des Marchés. Entrée au Crédit Agricole en 1985, elle a évolué au sein de divers métiers : auditeur interne, chargée d’affaires entreprises puis trésorière, elle a ensuite rejoint la direction financière.

Sophie Lafenêtre, EPF Occitanie

22/10/2019

L’établissement public foncier d’Occitanie (EPFO – directrice : Sophie Lafenêtre) a signé, le 17 octobre, une convention avec la Ville de Tarbes et la communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées (65), dans le cadre de la mise en œuvre du volet “habitat et commerce“ de l’opération Action Cœur de ville. D’une durée de huit ans (2019-2027), cet accord prévoit une enveloppe de 2 M€ destinée à financer des acquisitions immobilières. L’EPFO assurera aussi le portage foncier pour le compte de la Ville de Tarbes. 

Denis Leluc, Aéroports de Perpignan et Carcassonne

15/10/2019

À partir de janvier 2020, il sera directeur général de la société publique aéroportuaire régionale (SPAR), créée le 12 juillet dernier. La SPAR est le nouveau délégataire de la gestion et de l’exploitation des aéroports de Carcassonne (380 000 passagers) et de Perpignan (460 000 passagers). Transdev est jusqu’au 31 décembre délégataire de ces deux sites aéroportuaires qui regroupent 150 salariés. Denis Leluc sera par ailleurs directeur de l’aéroport de Perpignan, poste qu'il occupe déjà avec Transdev. Un directeur général délégué sera nommé ultérieurement pour diriger l’aéroport de Carcassonne. Il est aussi prévu le recrutement de cadres pour la SPAR qui seront basés à Carcassonne : un directeur administratif et financier, un responsable ressources humaines et un responsable juridique. L’objectif : avoir une gouvernance équilibrée sur les deux sites.

La SPAR doit assurer le développement des trafics passagers - en baisse de 5% fin 2019-, des lignes et des compagnies notamment à Carcassonne qui compte qu'une seule compagnie aérienne Ryanair.Chaque site aéroportuaire fait l’objet d’importants investissements structurels qui sont portés par le syndicat mixte et la Région. Parmi les investissements qui doivent encore s’étaler sur près de 10 ans : une jetée (embarquement et débarquement) à Carcassonne ; les travaux du parking avions, la caserne des pompiers ou encore un équipement de contrôle des bagages à Perpignan. Les deux sites bénéficieront aussi de la rénovation des pistes et devront se mettre en conformité aux normes d’ici 2022/2023.

Philippe Pellaton, Maison Sinnae

15/10/2019

Président de Maison Sinnae (130 000 hl), il indique que 70 % des volumes de la cave coopérative viticole gardoise devraient être labellisés HVE 3 (Haute valeur environnementale) sous deux ans. « Nous allons également doubler notre production en bio avec près de 100 ha en AB l’an prochain », annonce-t-il. Des investissements sont envisagés sur l’activité d’embouteillage et de stockage ainsi que sur les deux caveaux de vente (à Chusclan et Laudun). En matière commerciale, « l’objectif est porter de 10 à 25 % les volumes des ventes de la gamme Maison Sinnae d'ici 4 ans ».

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie