Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

Le tourisme mondial en baisse de 70 %

Le Figaro

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19 selon les conclusions d'une étude de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) relayée par le quotidien le 27 octobre. L'Asie-Pacifique est la zone la plus durement frappée, suivie par l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Europe et le continent américain. Cette chute représente 700 millions d'arrivées de touristes en moins, et une perte de 730 Md€ pour le secteur touristique mondial, «soit plus de huit fois la perte enregistrée après la crise financière mondiale de 2009 », précise l'OMT. Environ 20% des experts interrogés par l'agence internationale envisagent un rebond « seulement en 2022 ». En 2019, le tourisme mondial avait connu une croissance de 4% des arrivées. La France avait été la destination numéro un devant l'Espagne et les États-Unis.

La grande peur des entreprises face au nouveau tour de vis sanitaire

Les Échos

Les entreprises, pour beaucoup déjà fragilisées par le confinement du printemps dernier, craignent les futures mesures destinées à contenir l'épidémie et leurs conséquences économiques, résume le quotidien dans un article publié le 28 octobre à quelques heures de l'annonce des mesures prises par le chef de l'État pour endiguer la pandémie. « L'impact sera moindre qu'en mars-avril, mais l'affaiblissement d'une partie du tissu productif du pays paraît inévitable », décryptent Les Échos. « Nous sommes bien conscients de la nécessité de prendre des mesures pour lutter contre la pandémie, mais nous demandons que le gouvernement maintienne le plus possible l'activité des entreprises », explique notamment Laurent Menurot, président de l'Union des entreprises de proximité (U2P). D'autres, nettement moins nombreux, se préparent au confinement parce qu'ils attendent une hausse de l'activité. C'est le cas de la grande distribution « qui anticipe une progression de la demande de certains produits et a déjà sécurisé leur approvisionnement », explique Jacques Creyssel, président de la Fédération du commerce et de la distribution.

Féminisation du pouvoir en entreprise : l’exemple californien

Le Monde

Adoptée en 2018, la loi californienne instituant plus de femmes dans les conseils d’administration des sociétés a eu des résultats probants et a également eu, par ricochet des effets sur les comités de direction, explique le quotidien dans un reportage publié le 29 octobre. Cette nouvelle législation impose en effet au moins une femme au sein des administrateurs des entreprises cotées et installées en Californie, et même deux ou trois femmes d’ici à la fin 2021, lorsque la compagnie dispose d’un conseil élargi. Les résultats ne se sont pas faits attendre. « En 2019 en Californie, 45 % des nouveaux administrateurs étaient des femmes, constate Kim Rivera, la responsable des affaires juridiques du groupe HP, elle-même membre du CA de Thomson Reuters. Et d’insister sur les progrès accomplis : « En 2018, les conseils d’administration de quatre-vingt-treize compagnies étaient entièrement masculins, un an plus tard ils n’étaient plus que dix-sept. »

Occitanie

Tasse pleine pour Carte Noire

20 Minutes

L’usine héraultaise Carte Noire, l’une des plus importantes usines du secteur en France, n’a pas chômé depuis que l’épidémie de la Covid-19 sévit explique le quotidien dans son édition du 26 octobre : « Même en plein confinement, au printemps dernier, les machines ont tourné à plein régime : 100 % de la production prévue a été réalisée, jusqu’à aujourd’hui ». Chaque année, 27 000 tonnes de café sortent de l’usine de Lavérune, dont 19 000 tonnes de café moulu. Il a même fallu, que l’usine « augmente un tout petit peu les capacités de production, explique Philippe Maillard, le directeur du site employant 120 salariés. Nous avons la capacité suffisante pour répondre à des augmentations du marché. »

La mutation du vignoble gardois

Le Point

« Le Gard donne l'exemple en matière de viticulture bio et compte dans ses rangs des coopératives parmi les plus performantes du vignoble méridional », analyse l'hebdomadaire dans un dossier publié le 22 octobre. Eemple, autour de Nîmes. « Dans la Vaunage et en Costières, Vignerons Propriétaires Associés constitue la plus importante structure du département. Issue depuis 1993 de fusions successives de caves (15 à ce jour), elle englobe 2 700 ha, entre 150 000 et 200 000 hl d'AOP et IGP, pour un chiffre d'affaires entre 20 et 30 M€. La cave cévenole de Saint-Maurice-de-Cazevieille vient ensuite. Certifiée Vignerons en développement durable, elle regroupe 2 000 ha, en bio et en IGP surtout, produisant 140 000 hl et pesant 14 M€ de CA. »

Seuil Architecture ou la frugalité constructive

Le Moniteur

L’hebdomadaire consacre un article (le 28 octobre) à l’agence toulousaine Seuil Architecture qui va prochainement lancer le dossier de consultation des entreprises pour un projet d’écocampus à Lasbordes dans l’Aude. Le projet prévoit la construction de quatre bâtiments en R+1 destiné à accueillir les étudiants de l’École supérieure d’agriculture La Raque. « Pour faire baisser les coûts, nous n’avons pas fait de balcons », explique Leslie Gonçalves, architecte et cofondatrice de l’agence.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie