Hebdo du mardi

Décideurs

Stéphane Péré, Arec

03/11/2020

« Nous avons tout en Occitanie : du vent, du soleil, des infrastructures hydrauliques, et du foncier disponible. Notre objectif n’est pas de privilégier un type d’énergie, mais de tendre vers un mix énergétique équilibré, qui combine les différents types d’énergie renouvelable », affirme le directeur général de l’Arec. En 2018 (dernières données recensées) l’Occitanie a produit 31 TWh issus d’EnR (éolien, hydroélectricité, photovoltaïque, bioénergie) soit 16,2 % de plus qu’en 2015. Depuis 2018, 654 M€ ont été investis en Occitanie pour développer des projets de production d’EnR. D’ici 2023, ce sont au total 1 M€ qui devraient être investis sur le territoire.

Carole Delga, Eurorégion

26/10/2020

La Région Occitanie prend la présidence tournante de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, précédemment occupée par le gouvernement des Baléares. Créée en 2004 et siégeant à Perpignan, l'Eurorégion est un pôle de coopération politique entre la Région Occitanie, la Generalitat de Catalogne et le Gouvernement des Îles Baléares. « La réponse eurorégionale que nous avons su donner à la crise économique et sanitaire est la preuve de notre capacité à travailler ensemble de manière concrète », indique Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, qui réfléchit à un élargissement du réseau eurorégional pour devenir un territoire expérimental.

Un fonds de soutien de 700 000€ a été mis en place pour lutter contre les impacts économiques de la crise sanitaire. Il permettra de financer des projets dans les domaines de l'innovation, de l'environnement et du changement climatique, de l'enseignement supérieur et de la recherche, du tourisme et de la culture. L'appel à projet est ouvert jusqu'au 31 octobre 2020.« L'horizon 2030 doit nous pousser à repenser nos modes opératoires pour mener des actions au plus près de nos concitoyens », poursuit Carole Delga. Ainsi, sous l'impulsion du Ceser Occitanie, les trois Ceser préparent un rapport commun sur la pollution en Méditerranée. 

 

Crédit photo : Ph. Grollier.

 

Michel Calvo, ACM Habitat

29/10/2020

Président depuis septembre de l’office public de l’Habitat de la métropole de Montpellier, ACM Habitat, il est aussi aussi vice-président du CCAS. « La volonté de Michaël Delafosse, maire et président de la Métropole est de renforcer les synergies entre ces deux établissements », explique Michel Calvo. S’il considère qu’ACM Habitat est « une belle maison » qui compte environ 24 000 logements sociaux, il s’inquiète de la politique actuelle du logement social face à la demande croissante : marges d’action limitées, fusion des bailleurs et financiarisation du secteur. Côté feuille de route, il entend préserver les capacités financières d'ACM Habitat, intervenir dans le programme Anru, améliorer la qualité de service, développer les résidences de famille et les baux glissants... En 2021, ACM Habitat devrait réhabiliter 300 logements, dont la résidence du Nombre d’Or (276 logements, rénovation thermique) à Antigone et construire près de 500 logements neufs. Le budget sera présenté le 10 décembre. ACM Habitat a lancé le recrutement de son nouveau directeur général qui sera nommé courant 2021.

ACM Habitat réalise au Millénaire le futur Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asiles (145 personnes) ainsi qu'une deuxième résidence sociale (65 logements). Ces structures seront livrées fin 2022 et gérées par l’association Gammes. « En 2019, 53 % de nos attributions ont été pourvues par le « public prioritaire » (le taux imposé par l’Etat est de 42,5%, NDLR) », précise Michel Calvo qui prévoit aussi de lancer une médiation autonome à l’horizon 2022 pour rétablir « la tranquilité publique dans les quartiers ».

Sabine Torrès, Nîmes Métropole

23/10/2020

PDG de Médias du Sud et directrice générale du réseau de chaînes TV régionales Vià (Gallargues-le-Montueux), Sabine Torrès prendra prochainement la direction du service communication de Nîmes Métropole (président : Franck Proust). Elle succède à Jacques Prévost. Au sein du réseau Vià, qui compte notamment ViàOccitanie, le recrutement du successeur de Sabine Torrès n'est pas encore à l'ordre du jour.

Jean Matouk

26/10/2020

L’économiste et académicien Jean Matouk est décédé le 25 octobre, à l’âge de 83 ans des suites du coronavirus, à Nîmes. Membre du parti socialiste et conseiller municipal à Nîmes dans les années 1970, il a co-fondé au début des années 2000 le cercle nîmois de réflexion critique et a présidé, en 2008, l’association Charles Gide (l’actuel Forum nîmois Charles Gide). Jean Matouk est aussi régulièrement intervenu sur Europe 1 ou encore Le Nouvel Observateur, ainsi que La Gazette de Nîmes en tant que chroniqueur. « Chacun se souviendra du succès de l’association Charles Gide qui doit tant à ce professeur d’économie, successivement président de la banque Chaix et de la Marseillaise de Crédit, mais aussi de la direction d’entreprises diverses, de son poste à l’Académie de Nîmes sans oublier les nombreux ouvrages dont il est l’auteur, écrit notamment Jean-Paul Boré, porte-parole du collectif nîmois Tous pour notre avenir, dans un hommage rendu à Jean Matouk.

Ce grand parcours lui avait valu de recevoir les insignes de chevalier de la légion d’honneur par François Mitterrand et celles d’officier par François Hollande. » Plusieurs autres personnalités nîmoises ont publié des hommages à l'annonce du décès de Jean Matouk, dont Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire sur la laïcité et académicien et Yvan Lachaud, ancien président de Nîmes Métropole.

 

Daniel Augello, Initiative Gard

27/10/2020

Daniel Augello, 55 ans, est nommé président de l'association Initiative Gard (8 permanents, 400 bénévoles), membre du réseau national Initiative France. Il succède à Vincent Vinot, qui occupait ces fonctions depuis 2017. Membre de l'association depuis 2014, Daniel Augello est aussi co-gérant d'IMP Sud, entreprise d'impression et de signalisation basée à Théziers. Initiative Gard avait d'ailleurs accompagné les gérants d'IMP Sud, via un prêt d'honneur, en 2009 dans le cadre de la reprise de la société, puis en 2012 pour un projet de développement. « Initiative Gard (...) aide les chefs d’entreprises ayant des projets de création, reprise ou croissance d’entreprise par son expertise, son soutien financier (prêts à 0%) et son accompagnement (suivi, parrainage) », souligne l'entité.

Sacha Briand, Agence France Locale

26/10/2020

Vice-président de Toulouse Métropole en charge des finances et adjoint au maire de Toulouse, il est nommé président du conseil de surveillance de l’Agence France Locale (AFL) et vice-président du conseil d’administration de l’AFL-ST (Agence France Locale – Société Territoriale). Avant sa nomination, Sacha Briand représentait la métropole toulousaine au sein de ce même conseil d’administration. Titulaire d’un DESS en administration et gestion financière des collectivités locales, il sera chargé de superviser la gestion et la direction de l’AFL-ST qui fixe les grandes orientations stratégiques de l’AFL. L’AFL est un établissement bancaire détenu à 100 % par les collectivités locales spécialisé dans les prêts aux collectivités : communes, intercommunalités, Régions, Départements…

Nicolas Sérès, Wiseed

28/10/2020

La plateforme toulousaine de financement participatif Wiseed présidée par Nicolas Sérès vient de franchir le seuil des 200 projets remboursés (sorties positives pour les investisseurs) dans le cadre de financements d’opérations immobilières. « Certains projets ont permis de réunir 400 k€ en quelques minutes, voire en quelques heures », se félicite le dirigeant. Le taux de rentabilité interne (TRI) des investisseurs s'élève à 9,34 % pour un montant total de versement de l'ordre de 90 M€. Créée en 2008, Wiseed (directrice générale adjointe : Mathilde Iclanzan-Watrigant) emploie 30 salariés pour un chiffre d'affaires de 4 M€ en 2018. 

Antoine Ruiz-Scorletti, Roselab

30/10/2020

Le responsable du fablab Roselab (5 salariés), géré par le groupe toulousain Manatour (spécialiste du tourisme de découverte économique, 85 salariés, CA 2018 : 6,7 M€) pour le compte de la Région Occitanie, recensait, trois semaines après son lancement officiel, « une quarantaine de makers (utilisateurs, NDLR) professionnels et une trentaine de particuliers, malgré le contexte de crise sanitaire », indique-t-il à La Lettre M. Le laboratoire de fabrication, qui abrite sur 800 m2 des espaces de prototypage numérique et d'impression 3D, des ateliers dédiés au travail du bois, du métal et du textile, une salle de formation, une studio photo et une zone consacrée à l'électronique, accueillera une volière drones « à la fin de l'année ». « Nous souhaitons travailler aussitôt bien avec les ingénieurs de grands groupes aéronautiques qu'avec des particuliers désireux de réparer un simple grille-pain », résume avec humour Antoine Ruiz-Scorletti.

Olivier Garrigou, Gefiroga

26/10/2020

À la tête de la holding Gefiroga (350 salariés, CA 2019 : 50 M€, siège à Labège), Olivier Garrigou évalue les pertes financières liées au confinement et à l’impact de la crise sanitaire sur l’activité de ses onze magasins à près de 9 M€. « En sortie de confinement début mai, celles-ci s’élevaient à 12 M€. La progression du ticket moyen et la hausse de la fréquentation de certaines de nos enseignes nous ont permis de les rattraper en partie », explique le dirigeant. Malgré ce contexte, Olivier Garrigou maintient des projets de développement : « Nous ouvrions au mois d’août 2021 notre neuvième magasin Intersport à Mazamet. D’une superficie de 1 800 m2, ce nouveau point de vente emploiera quatorze personnes. Nous allons par ailleurs accueillir quarante-cinq jeunes étudiants en alternance et nous prévoyons l’ouverture d’une troisième boutique de vêtement Black Stone. »

Philippe Martin, Département du Gers

27/10/2020

Le président du Conseil départemental du Gers souhaite bâtir, dans les deux ans à venir, un « village Alzheimer », sur le modèle de celui de Dax (Landes). Philippe Martin envisage de construire ce « premier village Alzheimer de la région Occitanie » sur un terrain de 7 ha « à proximité d’une agglomération », sans pour autant dévoiler le lieu exact. Le village accueillerait « une centaine de résidents et autant de soignants ». Pour mener à bien ce projet, Philippe Martin demande l’appui du président de la République, qui lui a répondu, par l’intermédiaire de son directeur de cabinet Patrick Strzoda. Celui-ci indique qu’Emmanuel Macron et son épouse sont intéressés par le projet dont le suivi est désormais confié à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé.

Philippe Trantoul, USH Occitanie Midi-Pyrénées

28/10/2020

Il est nommé à la présidence de la nouvelle commission “emploi“ mise en place par l’USH (Union sociale pour l’habitat) Occitanie Midi-Pyrénées, présidée par Jean-Michel Fabre. Une instance créée dans le but de soutenir l’emploi local et régionale. La nouvelle commission s’engage sur cinq axes : développement de partenariats, création et préservation des emplois régionaux, meilleure connaissance de l’impact des bailleurs sociaux en termes d’emploi, création d’un espace de débat sur les problématiques d’emploi et mesure de l’apport des bailleurs sur cette thématique. L’USH Occitanie Midi-Pyrénées fédère 51 bailleurs régionaux. Philippe Trantoul est directeur général d’Altéal (siège à Colomiers – 31).

« Depuis la création de la plateforme clauses sociales, les bailleurs sociaux d’Occitanie participent à une économie inclusive, en œuvrant à la création d’emplois, à l’insertion de publics éloignés de l’emploi et au développement économique local et régional. Cette mobilisation a contribué la création de plus de 4 200 emplois en 10 ans », précise l’USH Occitanie Midi-Pyrénées.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie