La Lettre M

À TBS, les étudiants aident les entreprises en mode « agile »

Les faits: 

Dans le cadre de ses « Missions Sésame », Toulouse Business School (TBS, 4 700 étudiants à Toulouse, 220 collaborateurs administratifs, 97 professeurs permanents et 1 100 vacataires) a demandé à 12 groupes de 36 étudiants chacun de plancher pendant deux semaines sur des problématiques de 12 entreprises, grands comptes comme PME du territoire (Nature & Découvertes, Direct Optic, Go & Live, Comtesse du Barry, Airbus, Nutrition & Santé...).

L'analyse: 

Élisabeth Bertrand-Dausset, coordinatrice pédagogique de l’initiative, qui a pris fin le 21 septembre, précise le concept : « Les entreprises ont rédigé des lettres de missions, avec des problématiques stratégiques précises, auxquelles les étudiants de 3e année devaient répondre, sous la supervision de deux professeurs de l’école. » Avec, cette année, pour la première fois, l’introduction d’un nouvel outil : une méthode de travail dite « agile » (pilotage collaboratif de projets). Selon Élisabeth Bertrand-Dausset, cette méthode « permet aux groupes de mieux s’organiser et d’avancer de façon itérative ». Du côté des jeunes, l’initiative permet de « travailler de façon concrète sur une problématique de PME », se réjouit Alma Gabriel, étudiante. Pour les entreprises, l’investissement (en temps) consenti peut s’avérer rentable. Jérôme Fourest, directeur général de la société gersoise Comtesse du Barry (150 salariés, CA 2017 : 22 M€, siège à Gimont), spécialisée dans la gastronomie fine, le reconnaît : il a pris part à l’initiative « avec un degré d’attente relativement limité ». Résultat ? « La stupéfaction », dans le bon sens du terme. « La question que nous avons posée aux étudiants : Comment faire venir davantage de monde dans nos magasins ? En la matière, beaucoup d’actions ont déjà été menées. Il leur fallait donc faire preuve de créativité. » Plusieurs recommandations formulées par les étudiants devraient ainsi être mises en application par la société, comme la mise à disposition de tablettes en magasin permettant aux clients de déposer des avis, ou encore la création des « Favoris du mois », des clients invités par l’enseigne à une soirée privée. « La méthode agile, que je connaissais sans l’avoir jamais expérimentée, a été une surprise, confie Jérôme Fourest. Le rendu a été du niveau de ce que j’attendrais de véritables consultants. » Et de conclure : « Nous avons donné de notre temps, mais nous avons reçu beaucoup plus que ce que nous avons donné ». L'expérience sera reconduite l'an prochain par TBS.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie