Hebdo du mardi

Décideurs

Thierry Lemerle, Pôle emploi Occitanie

12/05/2021

Alors que les offres d’emploi dans le secteur des cafés, hôtels, restaurants (CHR) ont augmenté de 35 % dans la région en une semaine, Pôle emploi Occitanie et la Région lancent « Zoom métiers / Hôtellerie, Café, Restaurant en Occitanie ». Une opération destinée à former, sur des sessions courtes d’une à deux semaines, les demandeurs d’emploi ayant déjà une première expérience professionnelle dans le secteur. Objectif : « Répondre aux difficultés de recrutement de la filière et aux besoins des employeurs », indique Thierry Lemerle, directeur régional Pôle emploi Occitanie. Parmi les compétences les plus recherchées : cuisiniers, serveurs ou encore réceptionnistes. Les équipes de Pôle emploi vont ainsi « identifier les demandeurs d’emploi directement employables, mais également les personnes qui auraient besoin d’une remise à niveau ».

© Pôle emploi

Max Roustan, Logis Cévenols 3F Occitanie

18/05/2021

Le bailleur social alésien Logis Cévenols (président : Max Roustan, 111 salariés, CA : 21,1 M€), qui détient et gère 6 000 logements, s’unit au bailleur tarnais 3F Occitanie (présidente : Martine Bessière, 89 salariés, CA : 32,9 M€, siège à Mazamet), dont le parc comprend 7 500 logements. Les deux organismes entérinent ce rapprochement au travers d’une Société anonyme de coordination (SAC). L'entité sera présidée par Max Roustan. Son nom provisoire est « Logis Cévenols 3F Occitanie ». Ce dispositif répond à la loi Elan obligeant les bailleurs sociaux comptant moins de 12 000 logements à se regrouper. La SAC assurera le pilotage stratégique ainsi qu’un « rôle de coordination et de mutualisation », indique Logis Cévenols.

Carole Delga, Région Occitanie

18/05/2021

Carole Delga, présidente PS sortante de la Région Occitanie, est venue à Montpellier présenter les coopérations territoriales à venir avec la Métropole de Montpellier (président : Michaël Delafosse). Un déplacement sur fond d'élections régionales et de plan de relance. La création de Med Vallée, pôle d’excellence dédié à la santé, l’agroalimentaire et l’environnement, figure parmi les projets phares identifiés. « La Région aide la Métropole pour le site Agropolis Muséum qui fait partie intégrante de Med Vallée. Il abritera des projets innovants et accueillera notamment des start-up de l'agri-tech. Avec l’État et la Métropole, nous allons créer un fonds dédié de 15 M€. Un appel à projets est prévu en 2022 pour aider les entreprises innovantes de la Med Vallée », détaille Carole Delga. Par ailleurs, le Biopôle d'Euromédecine, au sein du parc d'activités Euromédecine, bénéficiera de 13 M€ pour son extension.

Laurent Romanelli, M&A

18/05/2021

Une future opération urbaine au sein de la zac Ode à la Mer à Lattes verra le jour d'ici 2024. « Ce programme mixte fera se côtoyer des logements [libres, abordables et sociaux], des bureaux et des commerces adossés à un parking mutualisé, explique Laurent Romanelli, président de M&A, qui réalise ce programme aux côtés des promoteurs NG, Première Pierre et California Promotion. Nous avons acquis, avec l’appui financier de la Caisse des dépôts, un foncier de 8 500 m2. Actuellement totalement imperméabilisé, 50 % seront dédiés à une forêt urbaine. ». Ce projet immobilier en cours de finalisation est signé de l’agence d’architecture et d’urbanisme Reichen & Associés (Paris) qui est aussi celle de la Zac. Les travaux devraient démarrer au cours du 2e semestre 2022 pour une livraison à l'horizon 2024. Sur ce même îlot foncier, viendra s’implanter le futur Pôle autonomie santé (2 800 m2, livraison : fin 2023).

Thomas Constantin, Clinipole

18/05/2021

L’hôtel Spa de Fontcaude (quatre étoiles, CA 2019 : 4,5 M€, 100 chambres, Juvignac) ferme suite à sa liquidation judiciaire. En cause, la crise sanitaire qui a durement affecté son activité. « L’hôtellerie n’étant pas contrainte de fermer sur décision administrative, nous n’avons perçu aucune aide, regrette Thomas Constantin, directeur de la division hôtellerie-restauration au sein du groupe de santé privé Clinipole (CA : 150 M€, 2 000 salariés, siège à Castelnau-le-Lez). Le groupe a tenté d’ouvrir l’établissement, notamment pour recevoir des clubs sportifs venus affronter leurs homologues montpelliérains, mais cela n’a pas suffi pour maintenir les comptes à l’équilibre. « L’hôtel est assez grand et situé dans une zone relativement excentrée », rappelle le dirigeant. Les quarante salariés (ETP) seront, au maximum, reclassés au sein des autres établissements du groupe.

Vincent Bastide, Bastide Le Confort Médical

12/05/2021

Le prestataire médical Bastide Le Confort Médical (dirigeant : Vincent Bastide, 91 magasins - 30) affiche un chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de son exercice 2020-2021 de 332,8 M€, en hausse de près de 25 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Cette croissance est liée à la hausse des ventes d’équipements de protection individuelle et de dispositifs médicaux en raison de la crise sanitaire. Le groupe annonce par ailleurs les acquisitions récentes de la société marseillaise Livramedom (stomatothérapie, CA : 9 M€) et du fournisseur d’appareils d’assistance respiratoire Alveol’Air (CA : 2 M€, Fonsorbes – 31). Avec ces opérations de croissance externe, le groupe gardois anticipe une nouvelle hausse de son son chiffre d’affaires au 4e trimestre.

Hervé Jouves, Groupe Laf Santé

18/05/2021

À la tête de quatre enseignes complémentaires – Pharmacie Lafayette, Parapharmacie Lafayette, Optique Lafayette et Médical Lafayette -, le groupe toulousain Lafayette Conseil anticipe une forte croissance en 2021. « Une quarantaine de pharmacies devraient intégrer le réseau Pharmacie Lafayette cette année, de même que 15 nouveaux magasins d’optique et autant de matériel médical. Et avec une progression de l’activité de l’ordre de 6 % par rapport à 2019, nous devrions atteindre le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires fin 2021 », confie à La Lettre M Hervé Jouves, président. Autre levier de développement, la mise en ligne en octobre prochain d’un site dédié à la parapharmacie (parapharmacielafayette.com). Le groupe fédère actuellement 230 officines, trois parapharmacies, 50 magasins d’optique et 11 points de vente spécialisés dans la distribution de matériel médical pour un chiffre d’affaires global de 802 M€ en 2020. Il vient de changer de nom pour devenir Groupe Laf Santé. « Cette nouvelle identité correspond pleinement à nos activités et à notre positionnement, estime le dirigeant. L’objectif est d’affirmer la cohérence de nos enseignes organisées autour d’un même objectif : rendre la santé accessible à tous. » 3 000 salariés travaillent au sein de ses différentes enseignes et 90 personnes au siège toulousain.

Pascal Barbottin, Patrimoine SA Languedocienne

05/05/2021

Patrimoine SA Languedocienne est lauréate de l’appel à projets “Économie circulaire dans le BTP en Occitanie“ lancé par l’Ademe et la Région Occitanie pour le programme de renouvellement urbain de la résidence immobilière Tabar (430 logements) à Toulouse. Un projet qui prévoit plusieurs opérations de démolition et de réhabilitation d’ici à 2026. « Patrimoine SA Languedocienne effectue un diagnostic des déchets de ces chantiers pour appréhender et valoriser les matériaux issus de la démolition. Le potentiel d’économie lié à ce projet correspond à 400 tonnes équivalent CO2 », précise l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH) toulousaine dirigée par Pascal Barbottin. Exemple de réemploi : le recyclage de murs en béton concassés pour être utilisés en revêtements de route. L’ESH (160 salariés) prévoit d’investir 110 M€ en 2021. Filiale du groupe régional Midi Habitat (siège à Albi), elle gère un parc de plus de 18 000 lots implantés dans les départements de la Haute-Garonne, du Tarn, du Tarn-et-Garonne, de l’Aude et de l’Hérault.

Crédit photo : Patrimoine SA Languedocienne.

Raphaël Lemaire, BGH Experts & Conseils

18/05/2021

Malgré une année 2020 particulièrement difficile pour les entreprises toulousaines, Raphaël Lemaire, co-dirigeant du cabinet d’expertise comptable BGH Experts & Conseils constate avec soulagement un retour aux « projets d’entreprise qui avaient dû être différés ». Ainsi, tandis que pendant un an les dix associés et 140 salariés du cabinet ont été particulièrement sollicités pour de l’accompagnement de court terme sur les dispositifs d’aides déployés face à la crise sanitaire, ils constatent aujourd'hui que les chefs d’entreprise sont prêts à relancer des projets. « Bien sûr, certains secteurs comme l’aviation ou le transport vont mettre plus de temps à redémarrer, mais l’essor économique et démographique va se poursuivre à Toulouse », estime Raphaël Lemaire. Repris il y a peu par trois de ses associés (Raphaël Lemaire, Sandrine Fourment et Françis Pinout) et fêtant cette année ses 50 ans d'existence, le cabinet d’expertise comptable BGH Experts & Conseils travaille pour 3 500 entreprises clientes et compte onze sites (quatre à Toulouse, six dans la périphérie toulousaine, un à Mazamet dans le Tarn). L’ouverture d’un douzième site est envisagée dans les prochains mois.

Michel Pélieu, Département des Hautes-Pyrénées

10/05/2021

Le montant des investissements programmés dans le budget primitif 2021 (420,8 M€) du Département des Hautes-Pyrénées s’élève à 70 M€, contre 66,2 M€ en 2020. Principaux postes de dépenses : les routes et les infrastructures (27 M€), les bâtiments départementaux et les collèges (16,5 M€) et le développement local (14,5 M€). « Ce montant d’investissement record a pour but de soutenir la commande publique et l’activité des entreprises, commente Michel Pélieu, président du Département. Il s’agit également d’aider les communes à réaliser leurs chantiers et à engager de nouveaux projets. Tout ce qui constitue en temps normal les atouts des Hautes-Pyrénées - à savoir l’aéronautique, Lourdes, le thermalisme, les stations de ski ou l’aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées - est impacté de plein fouet par la crise sanitaire. »

Le budget global 2021 de la collectivité s’élève à 420,8 M€. Le montant de l’enveloppe dédiée au RSA (revenu de solidarité active) est en hausse de 16 % par rapport à 2020 et s’établit à 41,2 M€.

Photo © Département des Hautes-Pyrénées

Franck Dorge, préfecture du Tarn

18/05/2021

Il succède à Frédéric Roussel comme sous-préfet et directeur de cabinet de la préfète du Tarn. Depuis 2019, Franck Dorge exerçait la fonction de sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Girons (Ariège), une fonction désormais occupée par Catherine Lupion, qui était auparavant directrice interrégionale adjointe de la protection judiciaire de la jeunesse du Sud-Ouest. Autre nomination dans le corps préfectoral en région : celle d'Isabelle Knowles comme secrétaire générale de la préfecture de l'Aveyron, sous-préfète de Rodez, en remplacement de Pierre Bressolles qui assurait l'intérim depuis le départ de Michèle Lugrand en avril. Depuis février 2019, elle occupait la fonction de sous-préfète chargée de mission auprès du préfet de la région Bretagne, après avoir été directrice départementale de la cohésion sociale du Gard pendant sept ans.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie