M Events / Les Petits Déjs M

Retour sur
|
PETIT DÉJEUNER
|
Mardi 23 Mai 2017

Moudenc 100 % Toulousain

200 décideurs participent le 23/5 au petit-déjeuner organisé par La Lettre M aux Espaces Vanel à Toulouse, avec comme invité Jean-Luc Moudenc, 56 ans, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole. Pendant 1h30 d’échanges nourris, l’élu toulousain, également président de France Urbaine, brosse l’avenir de la capitale régionale, au-delà de l’échéance de 2020 (élections municipales), après son refus d’un portefeuille ministériel dans le gouvernement Philippe.
Photos : Ivan
Autet

Partenaire de la rencontre :

Vidéo
Jean-Luc Moudenc invité du Petit Déj de La Lettre M

Petit déj de La Lettre M, le 23/5 à Toulouse aux espaces Vanel. Attractivité, politique, équipements : Moudenc 100 % Toulousain. « Je salue l’engagement toulousain de La Lettre M. La constance n’est pas la qualité la plus spectaculaire, mais elle est fort utile », déclare Jean-Luc Moudenc. 200 décideurs participent le 23/5 au petit-déjeuner organisé par La Lettre M aux Espaces Vanel à Toulouse, avec comme invité Jean-Luc Moudenc, 56 ans, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole. Pendant 1h30 d’échanges nourris, l’élu toulousain, également président de France Urbaine, brosse l’avenir de la capitale régionale, au-delà de l’échéance de 2020 (élections municipales), après son refus d’un portefeuille ministériel dans le gouvernement Philippe.

You Tube
Diaporama
Petit Déj de la Lettre M avec Jean-Luc Moudenc (14 photos)
  • Tertiaire : « Injecter 300.000 m2 de surface de bureaux » dans le quartier Teso (Toulouse Euro Sud Ouest), autour de la gare Matabiau, lance Jean-Luc Moudenc.

  • Jean-Baptiste Chiappe, DG délégué de Saint-Georges Promotion, partenaire de l’événement.

  • Moudenc (de profil) se dit « inquiet » de la volonté de Macron d’exonérer de taxe d’habitation 80% des ménages qui la paient. « On nous promet une compensation à l’euro près, mais ce ce n’est jamais le cas, et au bout de 10 ans, la non-compensation pour la collectivité est de 30%. »

  • Arrivé à 8h, parti parmi les derniers après 10h, le maire de Toulouse (de dos) a longuement échangé avec les décideurs toulousains autour d’un café. Autour de lui et de gauche à droite : Alexandre Brune (FIT Group - BSCR), Cristina Szilaghy (de dos - BT Crédits Financements), Diane Minkué (Booster Activ), Florent Feuilleres (groupe ECF Sud-Ouest), Jean-André Bernetti (Altarea Cogedim).

  • Le secteur de l’immobilier en force : à gauche, Raphaël Catonnet, DG délégué d’Oppidea, et Jean-Philippe Jarno, DG d’Urbis Réalisations.

  • Deux élus clefs de l’économie régionale : Nadia Pellefigue, vice-présidente PS de la Région en charge du développement économique, et Bernard Keller, maire PRG de Blagnac (31) et vice président de Toulouse Métropole, délégué à l’aéronautique.

  • « Quand Toulouse aura-t-elle un bâtiment totem dédié au numérique ? », interroge Daniel Benchimol (DigitalPlace). « En faut-il un ?, rétorque le maire de Toulouse. Le numérique est présent partout. »

  • « Est-on à une nouvelle ère pour les partenariats public- privé ? », questionne Jean-Louis Pech, vice-président du cluster Automotech. « Favorable » sur le principe, « il faut voir ce que cela donne projet par projet », prévient l’élu, rappelant les dérives budgétaires sur certains projets.

  • « Comment l’Oncopole deviendra-t-il un campus international ? », interpelle Olivier Lamarque (Pierre Fabre). « Nous allons conforter l’option de départ sur la cancérologie et l’élargir à l’ensemble des sciences de la vie et de la santé », répond Jean-Luc Moudenc.

  • Frédéric Lescure (Siemens Mobility) : « Quelle est votre méthode pour financer des infrastructures ? » Jean-Luc Moudenc : « S’il doit y avoir des baisses de dotations supplémentaires, elles devront être ciblées sur des économies de fonctionnement et pas à la hache de manière générale, pour préserver l’investissement. Il serait normal qu’à l’heure où l’État décide de s’appuyer sur les Métropoles, elles puissent elles aussi disposer de ressources fiscales dérogatoires sur le modèle du Grand Paris. »

  • Hubert Vialatte (à gauche), rédacteur en chef de La Lettre M : « Le Grand Toulouse représente 25 % de notre diffusion, deux ans après l’arrivée de notre média économique dans la Ville rose. »

  • À gauche, Christian Noailhac, directeur régional du Crédit Agricole Immobilier Toulouse, aux côtés de Jean-Paul Coltat, DG du Groupe des Chalets.

  • Nadia Pellefigue (Région) en pleine lecture du Mag ‘‘30 sagas familiales’’. Au second plan, Franck Biasotto, adjoint au maire de Toulouse (Logement).

  • Vincent Aguilera (à gauche), président de la chambre des métiers et de l’artisanat 31, aux côtés de Yann Barthès, attaché commercial de La Lettre M au bureau de Toulouse, qui couvre l’ex-Midi-Pyrénées.

Document
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie