Samuel Hervé, Medef Montpellier

06/03/2018

Avant la Nuit des Entrepreneurs, organisée le 15 mars à Montpellier, Samuel Hervé, président du Medef territorial, souligne, le 27 février, l'urgence de l'innovation pour les PME (79 % des 800 adhérents du Medef Montpellier comptent moins de 20 salariés).  « Tous les secteurs d’activités sont concernés par l’ubérisation, les plateformes numériques, les travailleurs détachés. Les entreprises qui n’engagent pas une démarche de transition numérique verront leur valeur ajoutée captée. Nous voulons sensibiliser sur les dispositifs, les endroits où trouver de l’argent. L’innovation n’est pas naturelle, mais elle peut être simple. » Sur les tensions (via les réseaux sociaux notamment) entre les entourages de Carole Delga, présidente PS de la Région, et Philippe Saurel, président DVG de Montpellier Métropole : « C’est très mauvais. On le voit sur l’orchestre opéra national de Montpellier, ou l’association des flux touristiques de l’aéroport de Montpellier, qui sont des vecteurs d’attractivité. »
Samuel Hervé, intégré à la garde rapprochée de Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie, réagit sur le risque de perte d’attractivité pour Montpellier du fait de la perte du statut de capitale régionale : « C’est l’arroseur arrosé. Montpellier, lorsqu’elle était capitale régionale, a aspiré Nîmes et Béziers. Il faut tirer les compétences de Montpellier vers le haut, être peut-être plus forts qu’avant pour être remarqués. » Enfin, le conseil d’administration du Medef Montpellier est renouvelé. Parmi les nouveaux membres : Leader Occitanie (entreprises en croissance), Cap Occitanie (entreprises adaptées), FHP (santé), DCF, JCE, LR Set (sport)... 

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie