Hebdo du mardi

Décideurs

Etienne Guyot, préfecture d'Occitanie

Arrivé à Toulouse le 10 novembre, le nouveau préfet d'Occitanie et de Haute-Garonne Étienne Guyot a présenté sa feuille de route trois jours plus tard à Toulouse. Le haut-fonctionnaire s'inscrit dans la lignée de son prédécesseur Pascal Mailhos. Outre la sécurité et le suivi hebdomadaire des 350 personnes radicalisées dans la région, l'énarque aura pour dossiers prioritaires la gestion de l'eau, l'artificialisation du foncier, le développement économique, la LGV, la montagne, le littoral et le canal du Midi. « Toulouse est la seule capitale régionale non reliée par la grande vitesse. C'est un sujet prioritaire et consensuel, remarque l'ancien président du directoire de la société du Grand Paris. Je mets mes compétences sur le sujet à disposition. Nous sommes capables de faire ici ce qui a été fait à Paris. » Le préfet de région devra aussi gérer le délicat dossier de l'éventuelle métropolisation des compétences du conseil départemental, ainsi que celui de la rénovation de la Cité administrative de Toulouse. 

Olivier Giorgiucci, FRTP Occitanie

Olivier Giorgiucci, président de la FRTP Occitanie, observe, lors de l'assemblée générale annuelle placée sous le signe de l'innovation, le 13 novembre à La Grande-Motte (34), que « depuis un an et demi, le secteur progresse à nouveau. Après cinq ans entre – 20 et – 25 %, les travaux publics progressent de 3 %. Cela redonne un peu d’oxygène. Mais les conjonctures sont contrastées : les situations sont positives dans les métropoles et sur le littoral. Elles sont plus difficiles dans les zones rurales. La fracture territoriale, entre zones urbaines et rurales, est un vrai danger, alors que les collectivités rurales doivent mettre à niveau leurs infrastructures. La future loi d'orientation sur les mobilités prévoit un effort sur les infrastructures dans les années à venir, mais il reste à trouver le financement. Les deux projets de LGV (Montpellier-Perpignan et Bordeaux-Toulouse) ne sont pas abandonnés, même si le calendrier et le financement sont incertains. » Il place parmi les investissements prioritaires « la lutte contre les inondations ».
Autre motif d'inquiétude : les difficultés de recrutements, nécessités par la reprise. « On manque de candidats. C'est vrai partout en France, d’où la campagne de recrutement de la FNTP sur les réseaux sociaux, #FranchementRespect. Un effort de formation est réalisé par les entreprises, pour pouvoir former les compagnons de demain. » Les entreprises TP emploient en Occitanie 25 000 salariés, pour un CA de 3,5 Md€.

Nicolas Best, CHU de Nîmes

L’actuel directeur du centre hospitalier Annecy-Genevois (Metz-Tessy - 74), Nicolas Best, est pressenti pour reprendre la direction du CHU Carémeau à Nîmes (6 000 salariés dont 1 300 médecins, budget annuel : 455 M€). Une information confirmée par son équipe. Il succèderait ainsi à Martine Ladoucette, dont le départ a été annoncé le 22 août. Cette dernière dirigeait l’établissement de santé depuis 2014. Nicolas Best connaît bien le CHU nîmois, pour y avoir occupé le poste de directeur général adjoint de 2008 à 2014 et le poste de directeur général par intérim durant huit mois, de mars à octobre 2014. Il dirige le centre hospitalier Annecy Genevois depuis décembre 2014. Sa nomination n’est pas encore confirmée. Un décret devrait la valider sous peu. 

« Nous serions ravis que ce soit lui », estime le Professeur Jean-Emmanuel de La Coussaye, président de la Commission médicale d'établissement du CHU de NîmesCe dernier a connu Nicolas Best à l'époque où il travaillait au CHU de Nîmes. « Cela m'a permis d'apprécier ses compétences, nous serions heureux qu'il revienne. » Le président du conseil de surveillance du CHU de Nîmes, Jean-Paul Fournier, également maire (LR) de Nîmes, a réuni un conseil de médecins afin qu'ils établissent un classement à partir d'une pré-sélection de six personnes pressenties pour le poste de directeur du CHU. « Une liste de qualité » selon le professeur de La Coussaye

Matthieu Reynier, Eiffage Construction LR

Matthieu Reynier, ex-directeur de cabinet de Frédéric Lacas, président de Béziers Méditerranée, devient à compter du 3 décembre directeur commercial et du développement d’Eiffage Construction LR (directeur : Quentin Cavalade ; direction Occitanie : Philippe Carrère). Son champ d’intervention : stratégie commerciale, montage des équipes, chiffrage des projets, négociations financières, etc. Aux côtés de Yann Le Bohec, responsable du développement commercial, Matthieu Reynier couvrira l’ex-région LR, en charge plus particulièrement des secteurs Ouest Hérault, Aude et Pyrénées-Orientales.

Pierre Thoniel, Maison de la Région de Nîmes

Chargé depuis septembre 2016 des discours au sein du cabinet de Carole Delga, présidente PS de la Région Occitanie, Pierre Thoniel est nommé directeur de la Maison de la Région à Nîmes. Cette structure, répartie sur deux sites (Arènes et, récent, celui du Triangle de la Gare), emploie une trentaine d'agents issus de redéploiements internes. Directrice adjointe : Rebh Harzallah. 

Agnès Tixier, Urbasolar

Agnès Tixier est la nouvelle directrice du développement « Bâtiment et ombrières » chez Urbasolar (siège à Montpellier, président : Arnaud Mine, directrice générale : Stéphanie Andrieu). Elle succède à Christophe Chaillol, promu directeur développement grands comptes. Spécialisé dans la construction et l’exploitation de centrales photovoltaïques pour professionnels et collectivités, Urbasolar emploie 120 salariés et réalise un CA de 85,5 M€. Agnès Tixier a auparavant dirigé l'agence Invest Sud de France (intégrée à Ad'Occ, agence de développement économique de la Région Occitanie) depuis 2012.

Philippe Dépois, Oceasoft

Philippe Dépois est, depuis le 16 octobre, directeur commercial du fabricant de capteurs intelligents connectés pour l’industrie, Oceasoft (CA 2017 : 7,6 M€, 77 salariés, siège à Montpellier). Il s'agit d'une création de poste. Depuis 2013, il était directeur commercial monde au sein de la division “Healthcare packaging“ du groupe suisse spécialisé dans la chimie Clariant. Auparavant, il a occupé plusieurs postes de directeur commercial Europe et Monde dans l’emballage de produits pharmaceutiques. Il a par exemple participé au développement commercial de groupes comme Rexam Plc, Coradin ou encore Sonoco. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Philippe Dépois est notamment en charge d’accélérer le déploiement commercial des solutions Oceasoft en France et à l’international. Il dirigera une équipe de 10 personnes.

Romain Salamone, Alter Ego

Romain Salamone, chef du restaurant Sensation à Lattes (34), lance, avec le rugbyman du MHR Benoît Paillaugue, Alter Ego. Ce nouveau restaurant ouvrira en décembre dans l'immeuble La Mantilla dans le quartier Port-Marianne à Montpellier.

Jean-Christophe Beley, Un Toit pour tous

Il est nommé responsable de l’agence de Montpellier d’Un Toit pour tous, entreprise sociale pour l’habitat (siège : Nîmes). Cette agence, qui emploie 11 collaborateurs, vient de déménager au rez-de-chaussée de la résidence Néocity, avenue du Pont Juvénal. Il succède à Xavier Rouvet, responsable de l'agence de Nîmes. 

Jacques Mazerand, association Chefs d’Oc Montpellier

Le chef du restaurant Mazerand à Lattes (34) est réélu président de l’association Chefs d’Oc Montpellier pour la 4e année consécutive. Créée en 2011, Chef d’Oc compte 13 membres actifs. L’association organise chaque année l’événement grand public Toqués d’Oc, sur la place royale du Peyrou à Montpellier avec 2 300 repas servis.

Christophe Lemesre, Unapei 34

Il sera le prochain président de l'Unapei 34 (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis), suite à l'AG en juin 2019. Actuellement vice-président, il succèdera à Alain Combes. L'Unapei 34 emploie 550 ETP et est dotée d'un budget de fonctionnement de 50 M€ (financé par le CD34 et l'ARS).

Florence Malet Davila, Sogefima

Elle est nommée PDG de la société toulousaine Sogefima, holding du groupe familial Malet. Âgée de 54 ans, elle succède à Claude Malet, décédé en septembre dernier. « Sogefima entend perpétuer le caractère familial de l’entreprise et pérenniser le nom Malet », précise la société. Florence Malet Davila sera secondée par Marie-Thérèse Souloumiac (née Malet), DG de l’entreprise depuis 2000. La famille Malet avait cédé son entreprise de travaux publics au groupe Spie Batigolles en 2009. Sogefima (CA : 39 M€, 103 salariés) détient 50 % des carrières Malet (huit sites de production).

Christian Bastide, tribunal de commerce de Toulouse

Le tribunal de commerce de Toulouse, qu'il préside depuis octobre 2015, élit 11 nouveaux juges consulaires le 7 novembre, sur 30 candidats. Gilles Berrod, Emmanuel Chateauvieux, James Deal, Philippe Dedieu, Marc Dejuan, Jean-Claude Gobelet, Renaud du Lac, Fabienne Marta de Andrade, Gilles Nacache, Gérard Pujols et Raphaël Rodriguez effectueront un premier mandat de deux ans À partir de 2021, les juges ne seront plus élus par les délégués consulaires, mais par des membres des chambres de commerce et des chambres des métiers et de l’artisanat.

Olivier Brossard, Sciences Po Toulouse

Le directeur de Sciences Po Toulouse annonce, le 19 novembre à Toulouse, le lancement de la chaire Unesco Bernard Maris « Économie Sociétés ». Cette chaire internationale d'économistes citoyens, portée par Sciences Po Toulouse, l'association Alliss (Alliance Sciences-Société) et la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), a pour missions de développer « l'économie autrement » - « une économie pluraliste ancrée dans les sciences humaines et sociales » - et promouvoir une économie « à l'écoute et au service des citoyens ». Victime de l'attentat perpétré au siège de Charlie Hebdo en janvier 2015, Bernard Maris était diplômé de Sciences Po Toulouse (promotion 1968), où il avait ensuite enseigné et dirigé le Lereps, laboratoire d'économie.

Luc Sennour, Giesbert & Mandin

Il est nommé directeur général de Giesbert & Mandin, agence de relations médias toulousaine qu'il a intégrée en 2010 comme directeur conseil. Diplômé de Sciences Po Toulouse et de l’Université Paris I La Sorbonne, Luc Sennour a effectué un parcours professionnel de journaliste, puis de communicant en agence (groupe Publicis en Île-de-France, notamment). Autre nomination : celle d'Anna Beauchamp comme responsable du pôle médias, constitué de 6 consultantes/attachées de presse. Fondée en 2009 par Jean-Christophe Giesbert (toujours directeur associé de la structure), l'agence est présidée depuis un an par Jean-Michel Mandin. Elle représente aussi désormais, dans le Sud-Ouest, le groupe de relations médias Thomas Marko & Associés (Venise Group). Comptant 10 collaborateurs, elle dépassera cette année le million d'euros de CA. En 2019, elle entend concrétiser des opérations de croissance externe et renforcer son activité BtoC.

Marc Legros, CNRS

Le CNRS remet une médaille d'argent à Marc Legros, directeur de recherche au Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (Cemes). « Ces activité sont essentielles pour la mise au point d’alliages industriels à haute performance ou de dispositifs électro-mécaniques », précise l'institution scientifique qui récompense chaque année ses plus talentueux chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Quatre autres lauréats ont été récompensés dans les laboratoires toulousains. Une médaille de bronze est attribuée à Sébastien Britton, chargé de recherche à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS), pour ses travaux sur des traitements anticancéreux, et à la botaniste Florence Mazier, chargée de recherche au laboratoire Géographie de l’environnement (Geode). Gérard Latil, assistant ingénieur au Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA) et Benoit Tudoux, ingénieur d’étude au Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST), reçoivent une médaille de cristal.

Jean Castex, Agence du sport

Jean Castex, maire de Prades (66) et conseiller départemental des Pyrénées-Orientales, devrait prendre la présidence de l’Agence nationale du sport, qui sera créée en mars 2019, annoncent nos confrères du Parisien le 8 novembre. Délégué interministériel aux Jeux Olympiques de 2024 depuis septembre 2017, il a été choisi pour présider le conseil d’administration de cette future agence, à la demande de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Francis Niss, Nexteam Group

Il est nommé président du conseil de surveillance de Nexteam Group, spécialiste de l’usinage de pièces complexes et métaux durs pour les industries de l'aéronautique et de la défense (1 500 collaborateurs, CA 2017 : 150 M€, siège à Marmande - 47). Âgé de 63 ans, Francis Niss préside également, depuis 2016, le conseil de surveillance de Trigo-Group (services à l'industrie) et est membre du conseil de surveillance de LMB Fans (conception et fabrication dæe moteurs et de ventilateurs électriques) et vice-président du conseil d’administration du Club d'affaires franco-allemand de Midi-Pyrénées. En 2014, il a fondé l'entreprise NF & Partners Management SAS, pour accompagner des dirigeants dans le pilotage de leur entreprise, après avoir été président exécutif de Liebherr Aerospace & Transportation de 2006 à 2014. Né de la fusion, en 2015, des entreprises Asquini (47), Gentilin (31), Sofop (12) et MP Sud (64), Nexteam Group dispose de deux implantations en Occitanie, à Launaguet (31) et Olemps (12). En mai dernier, il avait levé 114 M€ auprès de Tikehau Capital afin d'accélerer son développement et atteindre 500 M€ de CA en 2023.

Julien Saloum, Pesc

Le 6 novembre, lors du dernier conseil d’administration du Pôle économique Saint-Charles (Pesc), Julien Saloum, dirigeant de la société Méca Précis (production de pièces de mécanique de précision pour l’industrie de pointe, Perpignan), est élu président de cette association économique de Perpignan. Il succède à José Rodriguez, à la tête du groupe Guanter-Rodriguez (import-export, entreposage, opérations douanières…). L’association, première place économique des Pyrénées-Orientales, regroupe 700 entreprises, près de 10 000 emplois pour 4,6 Md€ de chiffre d'affaires annuels. Le Pesc compte actuellement une chargée de développement, Adeline Vincent. La fonction de directeur disparaît après le départ de Véronique Jeanjean (le 13 novembre), qui a évolué au sein de la structure durant neuf ans.

Laurent Averseng, Ariane Network

Le Département du Tarn nomme Laurent Averseng à la présidence de l’opérateur de services télécoms et numériques Ariane Network, filiale de la SAEM E-Tera dont la collectivité est l’actionnaire principal. Depuis le 7 novembre, il remplace Marc Gauché. Laurent Averseng était déjà responsable des infrastructures télécom de la société. Ariane Network (60 salariés, CA 2017 : 8 M€) est implantée au sein du parc d’activités Innoprod à Albi où elle exploite, depuis février dernier, un data center et un centre opérationnel de supervision (investissement 10 M€). L’entreprise est prestataire de services pour le déploiement du THD (très haut débit) dans le département.

Bernard Angelras, Centre du rosé

Le vigneron gardois Bernard Angelras est élu, le 6 novembre, président du Centre du rosé (Var). Président de l’Institut français du vin (Grau-du-Roi, 30) depuis début 2017, il succède à Fabienne Joly qui représentait la Chambre d’agriculture du Var. Le Centre du rosé a pour mission de contribuer à l'amélioration qualitative des vins rosés en engageant des travaux d'expérimentation et de recherche. Bernard Angelras était entre 2008 et 2018 le président du syndicat des Costières de Nîmes.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie