Hebdo du mardi

Revue de presse

Monde

Librairie

La Gazette de Montpellier

Issu de Cultura, enseigne spécialisée dans le loisir culturel, Jean-Claude Proriol est le nouveau directeur commercial de la librairie indépendante Sauramps, annonce le city-mag le 15 novembre. L'hebdo présente les projets du groupe repris par François Fontès et Bertrand Barascud en 2017. Ainsi, Polymômes, l'enseigne de librairie dédiée aux enfants et aux ados, va être déplacée de quelques mètres dans les anciens locaux de Marionnaud (500 m2). Le site proposera aussi une bibliothèque, avec livres et jeux, et une salle de rencontres avec les auteurs. Une papeterie s'installera à la place de Polymômes. Ouverture en décembre ou janvier. Puis, viendra la rénovation du site historique du Triangle, à la rentrée 2019.

Fram

Tour Hebdo

Selon le classement établi par le magazine professionnel spécialisé dans l'actualité du tourisme, le groupe toulousain Fram (dirigeant : Alain de Mendonça) se classe dans le trio de tête des TO (tour-opérateurs) français avec un chiffre d'affaires de 507 M€ en 2017. Les deux premières places sont occupées par le Club Med (1,52 Md€) et Tui France (1,08 Md€). 

Royal Canin

Les Échos

Les groupes Nestlé avec Purina et Mars avec Royal Canin (siège à Aimargues - 30, groupe Mars) se partagent le monde de la croquette et de la pâtée pour chien et chat, raconte le quotidien économique (15 novembre). Fabricant et prescripteur « Mars s’est lancé dans l’acquisition de réseaux de cliniques vétérinaires, achetant à 18 mois d’intervalle les 800 cliniques de VCA aux Etats-Unis puis les 200 cliniques d’Anicura en Europe ».

Nucléaire

Challenges

L’hebdomadaire évoque l’avenir de la filière nucléaire et les futures générations de réacteurs qui pourraient fonctionner soit avec une technologie basée sur la fission, soit sur la fusion. « Le prototype français » du réacteur à neutrons refroidis au sodium (RNR-Na), « s'appelle Astrid, développé par le CEA depuis 2010 à Marcoule ». Bien qu'intéressant le fonctionnement de ce prototype présenterait un inconvénient : le sodium a une très forte réactivité avec l'oxygène et l'eau. « La moindre fuite pourrait déclencher des incendies. » Challenges précise que le CEA travaille à réduire ce risque. À l'origine, le réacteur Astrid, développé avec le Japon « devait être d'une puissance de 600 mégawatts et sa mise en service prévue à l'horizon 2040 pour un coût global estimé à 5 Md€. Sa puissance sera probablement revue à la baisse. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie