Fil infos

Gard
|
Biotechs - Santé / Numérique
| 14/01/2022

Serious games : Fast4 lève 1 M€ pour développer sa plateforme MedGame

Disposant déjà de bureaux parisiens Fast4 s'installera prochainement au sein de PariSanté Campus, centre de la Health Tech parisienne. ©DR

L’entreprise nîmoise Fast4 (dix personnes, CA : 700 k€), dont l'activité historique est la création de serious games* narratifs destinés aux associations de médecins, hôpitaux et laboratoires, décroche 1 M€ pour accélérer le développement de sa plateforme Medgame. « Nous avons obtenu 900 k€ auprès de l’Aris (agence régionale des investissements stratégiques, NDLR) et 100 k€ de Bpifrance », se réjouit Baptiste Roux, fondateur et dirigeant, interrogé par La Lettre M. Ces fonds visent à soutenir le déploiement de MedGame, dont les contenus sont destinés aux étudiants en médecine, en France et en Europe, notamment en Espagne. Une ambition qui doit se traduire par une dizaine d’embauches cette année – « surtout des commerciaux et des développeurs », détaille Baptiste Roux – et l’ouverture d’un bureau en Espagne, où des recrutements sont également prévus. Dans les trois prochaines années, une trentaine d'embauches est programmée. « Nous visons un CA de 6 M€ à horizon 2023 », précise le dirigeant.

Diversification
Parallèlement, Baptiste Roux a lancé une nouvelle division baptisée Simdia. Celle-ci regroupera toutes les activités de l’entreprise hors santé. Elle comprend déjà plusieurs formations de prévention pour la police et la gendarmerie. « Nous travaillons sur le cyber-harcèlement, les risques de dépression notamment chez les policiers, la sécurité routière, le harcèlement, les conséquences psychologiques du télétravail… », cite le fondateur. « Nous voulons nous ouvrir à d’autres domaines dans le micro-learning avec un objectif clair : vulgariser et démocratiser le jeu de rôle dans l’enseignement ». Fast4 est actuellement implantée au cœur du campus de l’Eerie à Nîmes. Le site devant être transformé prochainement en centre d'affaires, l'entreprise devrait déménager à Montpellier. « Nous recherchons des bureaux de 100 à 120 m2 », précise Baptiste Roux.

*Activité combinant un objectif sérieux de type pédagogique, informatif… en s’appuyant sur des outils ludiques.

Stéphanie Roy / roy@lalettrem.net

Medgame

« Medgame est une plateforme de formation destinée aux étudiants en médecine, précise le dirigeant. Son lancement officiel est prévu à l’automne. À terme, elle devrait compter entre 50 000 et 100 000serious games”, dont la durée sera comprise entre trois et cinq minutes chacun. » L’entreprise conçoit par exemple des jeux de rôle dans lesquels la personne formée doit étudier un cas-patient virtuel, poser un diagnostic et proposer un traitement pour le soigner.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie