Sophie Berdoues-Coudouy, groupe Berdoues

22/09/2020

La diversification comme amortisseur de la crise. C'est une des leçons qu'aura tirées Sophie Berdoues-Coudouy de ces six derniers mois. Présidente du groupe fabricant de parfums et cosmétiques fondé en 1902 à Toulouse par son arrière-grand-père, elle a réussi à « limiter la casse » au premier semestre, en réorganisant l'activité pour produire, dès la fin mars, ces solutions hydroalcooliques qui faisaient alors défaut aux établissements de santé de la région. En parallèle, le groupe, qui emploie une centaine de salariés pour un CA de 16,7 M€ en 2019, maintient une partie de sa production « classique » pour servir la grande distribution, restée active pendant le confinement. « Les ventes de gel hydroalcoolique (produit pendant trois mois, NDLR) et celles en GMS n'ont pas totalement compensé les pertes sur le marché de la distribution sélective - parfumeries en particulier -, à l'arrêt pendant plusieurs semaines, mais sans cette diversification, nous aurions été beaucoup plus impactés par la crise », admet Sophie Berdoues-Coudouy, qui table sur un chiffre d'affaires en hausse de 3 % à fin septembre mais dit manquer de visibilité sur la fin d'année.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie