Laurent Villaret

20/09/2022

FPI Occitanie Méditerranée

Satisfecit du côté des promoteurs immobiliers : avec 8 000 logements annoncés sur deux ans, le choc de l’offre lancée en février dernier par la Métropole de Montpellier prend forme. « La collectivité, via la Serm, va lancer 3 598 logements au 1er semestre 2022, soit plus de 345 M€ de marché de travaux, indique Laurent Villaret, président de la fédération Occitanie Méditerranée, le 19 septembre. 3 454 sont effectivement à l’étude, en concours ou attribués. S’ajouteront au 2e semestre 2 342 logements, soit sur l’année 5 940 logements lancés. » Concernant les Folies architecturales (12 au total), cinq ont reçu 70 réponses de promoteurs (décision : début 2023). 52 000 m2 de locaux tertiaires seront lancés au cours du 1er semestre (80 M€ de travaux). « La réactivité de la collectivité nous donne de la visibilité dans un contexte tendu pour le secteur. Ces futures opérations devraient aider à maîtriser la hausse des prix », complète-t-il.

Pour le président de la fédération des promoteurs immobiliers, « la collaboration et la concertation avec la collectivité, associées à la transparence sur les attributions », sont de nature à favoriser une urbanité choisie. Consciente de la conjoncture, la fédération, qui regroupe quelque 50 adhérents, estime que certains projets n’aboutiront pas. « Le risque d’échec est évalué à 14 %, mais malgré tout, on reste dans les clous d’une offre plus soutenue », indique Laurent Villaret. La collectivité a des attentes  des logements plus grands, traversants, bas carbone, dotés d’extérieurs, bâtiment connecté, mobilités – afin d’accompagner le segment de la résidence principale (les investisseurs représentent 70 % des acquéreurs). À cela s’ajoutent des normes techniques et des coûts de construction évolutifs – choix des matériaux, équipements pour faire face aux enjeux climatiques et environnementaux. « Tout cela nous demande d’être innovants et de réviser nos équilibres économiques afin de maîtriser les prix de sortie du logement libre, les autres segments de logement – social, abordable et intermédiaire – étant encadrés », résume le président de la FPI OM. Toutefois, la fédération a obtenu que le prix du mètre carré des logements sociaux soit revalorisé de 200 €/m2 (2 300 €/m2).

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie