Hugues Moutouh, préfecture de l’Hérault

21/07/2021

À peine sa prise de fonction effective, le nouveau préfet de l’Hérault Hugues Moutouh prend son premier arrêté concernant de nouvelles mesures sanitaires à mettre en place suite à la forte accélération du virus Delta sur le département. « Après discussion avec l’ARS et analyse de la situation, j’ai signé ce matin un arrêté qui complète celui en date du 19 juillet concernant la mise en place du pass sanitaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture », précise Hugues Moutouh lors d’une conférence de presse au sein du Pasino de La Grande-Motte qui a mis en place son dispositif. Cet arrêté prévoit l’obligation du port du masque sur l’ensemble du département à l’exception des communautés de communes des Cévennes, du Minervois, Mont de Lacaune et Sud Hérault, ces dernières affichant un taux d’incidence compris entre 50 et 100. Le port du masque ne sera pas obligatoire sur les plages, les lieux de baignade et les espaces naturels. « La situation est préoccupante avec un taux d’incidence de + 250 % en seulement sept jours dépassant le niveau des deux précédentes vagues. Nous sommes bien dans une 4e vague qu’il faut endiguer. Aujourd’hui, j’apporte une réponse territorialisée face au contexte. Mais celle-ci peut devenir plus contraignante si besoin », souligne le préfet qui veut garder espoir avec l’accélération des vaccinations en cours (60,8 % des plus de 18 ans ont reçu les deux doses de vaccins).

Concernant la mise en place du pass sanitaire, les établissements concernés ont « une semaine pour se mettre en conformité. Les forces de l’ordre, police et gendarmerie, vont effectuer des contrôles d’abord pédagogiques pour conseiller et inciter les établissements concernés à se mettre en conformité. Ces contrôles seront ensuite renforcés », précise à La Lettre M Hugues Moutouh. Le casino de La Grande-Motte qui reçoit entre 800 et jusqu’à 1 500 personnes par soirée a mis en place une organisation visant à contrôler sa clientèle à compter de ce jour. « Nous avons un centre de test PCR à l’entrée du parking extérieur et un dispositif de contrôle à l’accueil, explique Romain Almeida, directeur adjoint du Pasino. Sur les 130 collaborateurs, 80 ont reçu une ou deux doses de vaccin. Les autres salariés ont engagé la démarche de vaccination et seule une poignée est réfractaire au vaccin. » La mise en place du dispositif a déjà induit une baisse de fréquentation estimée à 40 %, selon ce dernier. Le préfet a aussi visité le vaccibus des pompiers venus vacciner les professionnels de l'hôtellerie-restauration. « Les pompiers du Sdis ont vacciné ce matin plus de 200 personnes notamment des jeunes », se réjouit Stéphan Rossignol, maire de La Grande-Motte présent aux côtés du préfet à cette occasion.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie