Eric Nascimben, Exavision

17/09/2020

Eric Nascimben s’apprête à fêter les trente ans de son entreprise, Exavision (28 salariés, siège à Milhaud - 30). L’occasion pour la PME (spécialisée dans la conception d’appareils destinés à la surveillance de zones sensibles, le contrôle d’identité...) de recevoir, le 25 septembre, Franck Proust, le président de Nîmes Métropole, et peut-être Carole Delga. Alors que la crise lui a permis de « repenser la stratégie digitale, interne et externe », le patron de 70 ans présentera à cette occasion le nouveau site internet et la nouvelle direction, composée de « quatre dirigeants dont certains sont dans l’entreprise depuis quelques années », souffle-t-il.

L'ingénieur de formation détaillera aussi « un plan ambitieux avec un objectif de croissance sur trois à quatre ans, dans des conditions correctes ». Financé pour l'instant en fonds propres, ce plan est synonyme de lancement de produits. « Des solutions d’imagerie à destination de la défense terrestre, le maritime civil et militaire, la sécurité intérieure, qui reste majeure dans notre activité, entre 30 % et 40 %, et la pétrochimie, dont le potentiel de croissance est important », résume-t-il. Quid de son projet d'extension prévue en 2020, que La Lettre M a annoncé en janvier dernier ? « Il est retardé d’un an à cause de la crise. L'idée est d'installer une ligne de production dans un second bâtiment pour augmenter notre capacité de production et notre niveau technique », rappelle-t-il.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie