Eric Debard, Debard Automobiles

02/06/2021

« Nous devons être le deuxième distributeur français derrière Aramisauto, mais le premier indépendant, se revendique Éric Debard. On a débuté il y a 20 ans très modestement, et par le travail, on a réussi à créer une vraie marque ». Le fondateur de la concession Debard Automobiles (siège à Albi - une centaine de salariés, CA 2020 : 170 M€) vient d’ouvrir sa onzième agence (13 000 m2) dans la zone de la Méridienne à Béziers après avoir longtemps tenté de s’implanter à Narbonne, sans succès . « Béziers est un très beau projet qui nous permet de draguer la clientèle de Montpellier jusqu’à Narbonne. L'agence est implantée au carrefour des autoroutes A 75 en direction de Clermont-Ferrand et de l'A9 vers la Méditerranée, jusqu’à Marseille et Barcelone », détaille à La Lettre M, le chef d'entreprise qui est également pilote automobile.

À l’issue d’un troisième confinement, où le concessionnaire a cette fois pu recevoir le public sur rendez-vouset une activité commerciale en recul de 10 % par rapport à mars et avril 2019, la bonne santé du groupe ne se dément pas. Le chiffre d’affaires consolidé 2020 est en hausse d’environ 20 % à 170 M€ avec près de 13 000 véhicules commercialisés l'an dernier, contre 10 000 en 2019. Et le dirigeant prévoit une nouvelle progression de 20 à 25 % en 2021. Ce résultat conforte le concessionnaire dans sa stratégie de développement par maillage du territoire. Si Debard Automobiles s’implante au sud à Béziers, il consolide également sa position dans l’ouest avec l’ouverture d’une autre enseigne à Angers (7 000 m2 ) courant juin.

Photo © Debard Automobiles

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie