Cyril Meunier, Métropole de Montpellier

07/06/2021

Réunis en session, les élus de la métropole de Montpellier (président : Michaël Delafosse) ont adopté ce 7 juin l'augmentation de la taxe de séjour intercommunale qui passe de 3 à 5 %. « Face à l’essor du nombre de réservations Airbnb, cette augmentation est de nature à harmoniser la taxation du séjour par rapport aux professionnels du tourisme, souligne Cyril Meunier, vice-président de 3M, délégué au tourisme et maire de Lattes. L’élu dénonce l'impact des hébergements Airbnb qui « créent des problèmes dans les quartiers résidentiels. Nos quartiers ne sont pas adaptés pour accueillir une population qui vit à l’année et une population de séjours de vacances. » Autre effet, selon lui : « l’intérêt des investisseurs dans l’immobilier pour ce type d’hébergement : les locations de courts séjours seraient plus créatrices de valeur ajoutée que les simples locations. » La taxe de séjour contribue au financement des équipements touristiques du territoire et à leur promotion. Cette imposition s’applique sur l’ensemble des communes du territoire à l’exception de la commune de Lattes, qui a souhaité en conserver la gestion.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie