Bruno Le Maire, Gouvernement

20/07/2021

En visite chez Airbus le 16 juillet, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a réaffirmé le soutien de l’État à l’aéronautique et ses ambitions pour ce secteur. « La filière a traversé la crise la plus durable de son histoire. L’État français a sauvé Airbus et l’ensemble du secteur grâce à 15 Md€ d’aides, sous formes de prêts garantis, de fonds propres, de soutien à l’investissement ou d’activité partielle. En 12 mois, ce sont 30 ans d’effort et un siècle d’histoire qui auraient pu disparaître », a-t-il rappelé. Il s’est dit « déterminé » à ce qu’Airbus et l’aéronautique européenne restent numéro 1 au niveau mondial, car ils ont selon lui tous les atouts pour réussir. Et de citer « la décarbonation, qui est une chance pour la filière française, la plus avancée sur cette question », « l’innovation, avec le secteur le plus innovant au monde dans tous les domaines » et « des hommes et des femmes de grande compétence ». Le ministre a aussi évoqué le plan d’investissement sur lequel il planche actuellement afin de cerner les secteurs dans lesquels il faut investir. « L’aéronautique et le spatial auront bien évidemment une place importante » dans ce plan qui sera présenté à la rentrée. « Il est essentiel d’investir pour garantir notre souveraineté sur des technologie de pointe comme l’intelligence artificielle, les énergies renouvelables, le calcul quantique ou les semi-conducteurs, indispensables pour les filières aéronautique et automobile. Il faut relocaliser les chaînes de valeurs industrielles en France », a-t-il conclu.

Photo © MEFR

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie