Alexandre Tisserant, Kinéis

22/11/2021

La société spatiale toulousaine Kinéis, qui développe une constellation de 25 nanosatellites conçus sur-mesure pour l'internet des objets – devant être placée en orbite à partir de 2023 -, franchit une étape stratégique de son développement outre-Atlantique. La start-up présidée par Alexandre Tisserant se prépare à ouvrir début 2022 une filiale à Washington, après avoir vu l'ouverture de ses services approuvée par la Federal Communications Commission, le régulateur américain des fréquences. « Nous rendons opérationnelle notre connectivité sans frontières, ouverte à tous les usages », estime Alexandre Tisserant, dont les services ciblent à la fois l'environnement, l'industrie, l'énergie, le transport, la logistique, l'agriculture et les loisirs. Kinéis, qui a levé 100 M€ l'an dernier, a enregistré 7 M€ de chiffre d'affaires lors du dernier exercice.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie