Pierre-Olivier Nau, Manatour

04/10/2019

Actualité chargée pour Manatour. Retenu le 19 juillet dernier par la Région Occitanie pour l'animation du fablab de la future Cité des start-up qui verra le jour en 2020 à Toulouse, le groupe spécialiste du tourisme de découverte économique prépare en parallèle l'ouverture du nouveau tarmac d'Aeroscopia, à Blagnac. Le musée aéronautique, exploité par Manatour depuis 2015, accueillera en novembre cinq appareils supplémentaires (dont un A380) au sein d'un nouvel espace d'exposition de 2 ha, baptisé Tarmac nord. Autre chantier en cours : « Des développements vont se faire dans le digital en 2020 pour enrichir l'expérience visiteur, avec de la réalité augmentée notamment », indique à La Lettre M Pierre-Olivier Nau, président et directeur général du groupe. Manatour, qui emploie 85 salariés ETP (dont 60 à Blagnac, son siège social) et a réalisé un chiffre d'affaires de 6,7 M€ en 2018, gère les visites de quelque 25 sites tels que les chaînes d'assemblage de l'A380, le Marché d’intérêt national (Min) de Toulouse Occitanie, le siège de La Dépêche du Midi, le stade Ernest-Wallon, l'espace EDF Bazacle, la centrale nucléaire de Golfech, etc. « De nouveaux sites sont en projet, en Occitanie mais aussi en région parisienne, notamment dans les domaines du sport et de l'œnotourisme », confie Pierre-Olivier Nau.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie