Laurence Magne, Sète Agglopôle Méditerranée

19/11/2020

Sète Agglopôle Méditerranée (14 communes, 126 000 habitants) souhaite créer, d'ici 2022, une ressourcerie qui ferait travailler une dizaine de personnes. Ce projet vise à développer l'économie circulaire dans « l'un des territoires les mieux équipés en matière de traitement des déchets », explique Laurence Magne, sa vice-présidente déléguée à l'économie circulaire. Contrairement à Agde ou Montpellier, la collectivité dispose, depuis 1990, d'une unité dédiée à la valorisation des ordures ménagères, qui alimente un réseau vapeur permettant de sécher les boues de la station d’épuration voisine et fournit en énergie le site industriel de Saipol dans le port de Sète.

Quid des déchets des entreprises, en particulier de la conchyliculture ? « Depuis 2007, 4 000 tonnes de coquilles d’huître sont recyclées chaque année dans l’usine du Mourre Blanc de Mèze, où elles sont nettoyées, triées, concassées ou réduites en poudre, commente l'élue. Celle-ci peut être recyclée en amendement de sol dans les cultures viticoles pour compenser le déficit en calcaire. Les coquilles d’huître, mises dans des cages en acier, peuvent être également utilisées sous l’eau pour constituer des habitats artificiels, zone de refuge pour les alevins. Elles servent aussi à l’aménagement paysager, comme remblais de carrière ou de chemin. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie