Jérôme Billerey, Qair

18/05/2020

Selon Jérôme Billerey, DG France du groupe montpelliérain des énergies renouvelables Qair, la structure porteuse du projet d’usine de production d’hydrogène sur la zone portuaire de Port-La-Nouvelle (Aude) est « en cours de création » mi-mai avec l’agence régionale AREC. La filiale dédiée à l’hydrogène Qair Premier élément (QPE) veut produire de l’hydrogène vert par électrolyse de l’eau à partir de l’électricité fournie par les centrales solaires et éoliennes de Qair, dont la future ferme-pilote Eolmed d’éoliennes flottantes au large de Gruissan.
« 20 à 25 M€ vont être investis dans la première tranche qui devrait fournir 10 mégawatts, indique Jérôme Billerey. Nous allons monter en puissance pour atteindre 50 MW à l’horizon 2050 avec un investissement à terme de plus de 50 M€. » C’est début 2023 que l’hydrogène vert devrait pouvoir être livré aux premiers clients (flottes de camions de stations-service, barge d’alimentation des bateaux à quai...). « Le triangle d’or » selon Jérôme Billerey : une zone de chalandise allant de Toulouse à Montpellier et Perpignan. Ce projet innovant est lauréat du Programme d’investissements d’avenir (PIA) Etat-CDC, via le dossier « Littoral + » piloté par la Région Occitanie pour l’appel à projets Territoires d’innovation. Il a l’ambition d’accompagner la stratégie Région à Energie Positive (REPOS).

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie