Jean-Michel Ségneré, groupe Ségneré

22/05/2020

« Sur l'exercice 2020, notre prévisionnel devrait être diminué de moitié », annonce à La Lettre M Jean-Michel Ségneré, président du groupe familial éponyme. Pour l'industriel tarbais, qui emploie 200 salariés et réalise 90 % de ses 17 M€ de chiffre d'affaires dans le secteur aéronautique (auprès d'Airbus et Dassault), la crise « sera à coup sûr très violente. L'inconnue, c'est sa durée ». Mise en place d'un plan de continuité de l'activité, recours à tous les dispositifs d'accompagnement proposés par l'État : « Tout ceci a été fait. » En parallèle, le groupe spécialisé en tôlerie/chaudronnerie, mécano-soudure, usinage et assemblage a mis à profit ses capacités de R&D et de production pour lancer Div'Oc, son premier produit en propre. Ce distributeur sans contact de désinfectant (une pédale mécanique est actionnable avec le pied) a été imaginé par trois jeunes ingénieurs - méthodes, qualité et achats - du groupe, auquel Jean-Michel Ségneré a donné carte blanche pour innover. « En huit jours, le Div'Oc était validé et son prototype réalisé »​, souligne le président, petit-fils du fondateur du groupe. Deux semaines après son lancement début mai, un peu plus de 600 distributeurs ont été commercialisés et « notre capacité de production pourra rapidement atteindre 500 unités par semaine grâce au travail d'une équipe de dix personnes, se félicite Jean-Michel Ségneré. Bien sûr, ce nouveau produit ne suffira pas à compenser nos pertes mais il ouvre des perspectives, notamment quant à notre capacité à sortir de notre zone de confort »​.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie