Jean-Louis Chauzy, Ceser Occitanie

25/06/2020

C'est un véritable coup de gueule que pousse Jean-Louis Chauzy, président du Ceser (Conseil économique, social et environnemental régional) Occitanie. En cause, la décision prise par Airbus de renoncer à son projet d'internalisation, au sein de son site nantais, de l'activité d'assemblage des nacelles de moteurs de l'A330neo, au profit de la société Collins Aerospace, filiale du groupe américain UTC. Jean-Louis Chauzy regrette que la fabrication de ces éléments stratégiques soit ainsi réalisée « au Mexique et en Chine, alors que les aides attribuées au Corac (Conseil pour la recherche aéronautique civile) étaient mobilisables. Ces équipements resteront donc l’exclusivité d’un fournisseur américain et assureront des charges de travail hors de France ! ». Et le président du Ceser Occitanie d'ajouter : « Par cette décision ubuesque, les dirigeants concernés tuent tout potentiel d'acquisition de compétences et de valeur ajoutée pour Airbus autour de la propulsion pour la décennie à venir. » Airbus n'a pas encore officiellement réagi à cette prise de position.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie