François Asselin, CPME France

16/04/2019

« Ici (dans l’Hérault, NDLR), il n’y a que des entrepreneurs de terrain, avec une forte représentation des PME ». Le 10 avril, François Asselin, président national de la CPME, était invité à Montpellier à l’occasion de l’assemblée générale de la CPME 34 (nouveau président : Grégory Blanvillain). Il a partagé avec La Lettre M sa vision du tissu économique local. « Il y a en Occitanie deux grandes métropoles qui jouent le rôle d'aspirateur économique ». Une concentration accentuée par la fusion des deux anciennes régions (Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon), estime-t-il - « C'est une difficulté. » - et qui nécessite « une bonne orientation et la sagesse des acteurs politiques et économiques ».

 Il a également évoqué la pression fiscale qui pèse sur les PME et une culture du contrôle défavorable à la prise de risque. « Il faudrait reconsidérer la relation de la PME avec l’administration. C’est un état d’esprit à faire évoluer », poursuit-il.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie