Cyrille Tupin, Abionyx Pharma

06/04/2021

Après avoir augmenté son capital d'1,85 M€ en octobre dernier, la biotech toulousaine Abionyx Pharma ((ex-Cerenis Therapeutics, frais de recherches 2019 : 744 k€, effectif : trois personnes) noue un partenariat avec les entreprises GTP Biologics (groupe Fareva), basée à Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie), et V-Nano (groupe VBI Therapeutics), à Toulouse. Objectif : lancer une nouvelle campagne de production de CER-001, son médicament contre les maladies rénales en phase d’étude. « Abionyx développe des médicaments dans le cadre d’études cliniques ou d’autorisations temporaires d’utilisation (ATU) mais n'a pas le savoir-faire ni les équipements pour fabriquer son bioproduit », explique à La Lettre M Cyrille Tupin, DG. Copie naturelle du « bon cholestérol », dit HDL, CER-001 est composé d'une protéine et de phospholipides. « L’usine de GTP Biologics sera en charge de la fabrication de façon recombinante de la protéine, tandis que l’usine de V-Nano fabriquera la HDL, c’est-à-dire qu’elle assemblera la protéine avec les phospholipides. Cette dernière étape est très importante pour obtenir une copie parfaite d’une HDL naturelle afin de devenir CER-001 », précise Cyrille Tupin.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie