Alain Ayala, Partitio

20/11/2020

La société toulousaine Partitio (55 salariés, CA 2019 : 4,7 M€), spécialisée dans l’infogérance d’infrastructures informatiques en cloud privé (pour des PME et ETI), la gestion de contenus et l’assistance, devrait enregistrer cette année le même CA que l'an dernier, « ce qui, dans ce contexte, serait un exploit », indique à La Lettre M Alain Ayala, fondateur. « Ce sont nos activités liées à l'aéronautique en région toulousaine qui ont été le plus affectées, explique-t-il. Heureusement, elles ne représentent que 20 % de notre chiffre d'affaires. Nous enregistrons une croissance de plus de 20 % depuis trois ans. » Avant la Covid-19, l'entreprise tablait sur une hausse d'activité de 15 % cette année. Alain Ayala se dit « effaré par la gestion de la crise sanitaire ». « Des annonces sont faites, les décrets n'apparaissent que plusieurs jours après, la santé des collaborateurs – notamment les risques psychosociaux liés à l'isolement – nous semble ignorée des processus de décision », analyse-t-il. Pour le chef d'entreprise, qui dit s'inquiéter de la santé de l'écosystème économique régional en 2021, les motivations du reconfinement demeurent « une énigme ».

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie