Fil infos

Gard
|
Energies
| 18/10/2021

VSB Énergies nouvelles affiche 2 000 MW en développement et recrute

François Trabucco, DG de VSB énergies nouvelles - Nîmes. DR.

L’opérateur énergétique VSB Énergies nouvelles (groupe allemand VSB Group), dont le siège est basé à Nîmes depuis 2005, fête ses vingt ans d’existence. « Les projets de l’entreprise ont débuté en Ardèche et s’étendent désormais jusqu’en Tunisie et en Espagne. Notre choix s’est naturellement porté sur Nîmes, à 3 h de Paris en TGV et près des aéroports de Montpellier et de Marseille, mais aussi parce beaucoup d’entreprises du secteur de l’énergie ont leur siège en Occitanie, indique François Trabucco, DG de VSB énergies. Nous comptons une centaine de parcs éoliens et une vingtaine de centrales solaires pour une production totale d’un million de MWh/an équivalent à la consommation de la population du Gard. Nous affichons 2 000 MW en développement (150 MW construits par an et 900 MW en suivi d’activité, NDLR) ».

Des recrutements et un déménagement à l'étude
Fort de plus de 130 collaborateurs répartis sur six agences, le groupe intervient sur l’ensemble de la chaîne de valeurs : développement, construction, exploitation, financement… Les perspectives 2022 ? « L’ensemble des projets va nous amener à recruter une vingtaine de collaborateurs », indique le dirigeant qui prévoit, pour 2021, un chiffre d’affaires entre 22 et 23 M€. Celui-ci n’exclut pas de déménager le siège social du groupe, devenu trop exigu en présence de soixante-dix collaborateurs, mais « toujours au centre-ville de Nîmes d’ici fin 2021- début 2022. »

Concertations, réactivité et fluidité
Face à l’augmentation significative du prix de l’énergie, le dirigeant salue « la prise de conscience des élus régionaux d’aller de l’avant dans le mix énergétique. Si la prise de conscience est réelle, il y a un besoin de concertations et de discussion pour faire avancer les projets.» La réalisation des projets énergétiques s’inscrit dans « le temps long ». « Il faut que les services de l’État - qui font un travail remarquable et nécessaire - fassent preuve de réactivité et de plus de fluidité dans l’instruction des dossiers qui in fine servent un projet de territoire. L’ADN de VSB énergies nouvelles est de travailler pour les territoires et pas pour une grande firme. Nous n’avons pas de catalogue de développement prédéfini », complète le dirigeant. Après le colloque éolien qui s’est tenu à Paris (12 et 13 octobre), VSB Énergies nouvelles sera présente au Salon Energaïa qui réunit la filière à Montpellier (8 et 9 décembre, parc des expos à Pérols). « Ces salons nous permettent d’échanger sur les stratégies de développement mais aussi d’attirer des talents », conclut le dirigeant.

Véronique Coll / coll@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie