Fil infos

Gard
|
Institutions
| 8/06/2018

UPE 30 : Éric Giraudier dresse son bilan avant de passer le relais

À quelques jours* de l'élection de son successeur à la présidence de l'Union pour les entreprises du Gard (UPE 30), Éric Giraudier (également président de la CCI du Gard) revient sur ses actions à la tête de l'association (deux mandats successifs : 1re élection en 2013, puis en 2016). Un bilan marqué par plusieurs motifs de satisfaction, notamment un maillage territorial renforcé - « nous avons identifié sept bassins d'emploi dans le département sur lesquels nous sommes présents » - et une croissance du nombre d'adhérents - « 300, hors branches professionnelles, c'est deux fois plus qu'il y a cinq ans. » Il concède qu'il reste des progrès à faire, notamment dans les échanges avec les collectivités. Il déplore la fiscalité locale dissuasive, qui pousserait certaines entreprises à s'installer en dehors des agglomérations, et la mauvaise accessibilité de certaines zones d'activités. Autre point noir : la difficulté des sociétés à recruter. « Certaines grandes entreprises gardoises se sont même regroupées au sein d'un Geiq (groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification, NDLR) pour résoudre ce problème. »
* L'élection du nouveau président de l'UPE 30 se tiendra le 11 juin.

L'UPE 30 compte 250 mandataires engagés au sein des institutions du département telles que l'Urssaf, la Caf, le conseil des Prud'hommes, le tribunal de commerce...6 membres ont le rôle de référent du monde de l'entreprise, chacun auprès d'un député du Gard. L'opportunité pour l'UPE 30 de faire passer les messages du monde de l'entreprise. L'UPE 30 dispose d'un budget global de fonctionnement de 500 k€.

Stéphanie Roy / roy@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie