Fil infos

Hérault
|
Infrastructures
| 6/11/2017

Montpellier : 5 tracés à l’étude pour la ligne 5 du tramway

Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole le 6/11

Ce lundi 6/11, la Métropole de Montpellier lance la concertation pour la modification du tracé ouest de la ligne 5 du tramway, entre l’avenue de Vanières et la Place du 8 mai 1945. L’objectif principal : éviter le parc Montcalm. « J’ai voté contre la ligne 5 tel qu’elle était prévue par l’ancienne municipalité. Le tracé passait par le parc Montcalm, amputait le parc de 5 ha et nous obligeait à détruire 700 arbres ce que nous avons refusé de cautionner » explique Philippe Saurel, maire DVG de Montpellier et président de 3M. À cette occasion, une exposition publique présentant les 5 variantes possibles du tracé ouest de la ligne 5 est inaugurée, à l’hôtel de ville. Elle se tient du 6/11 au 27/11. La 1re réunion publique est prévue le 28/11 (salle Pelloutier, 18h). Un bilan intermédiaire sur la concertation ouest se tiendra en janvier 2018, puis une nouvelle réunion publique se tiendra fin mars 2018. Enfin, le bilan de la concertation sur la partie ouest de la ligne 5 du tramway aura lieu avant l’été 2018. La décision du tracé reviendra ensuite au conseil métropolitain. Le coût des travaux de cette ligne est estimé à environ 400 M€, dont 296 M€ financés par la Métropole et 31 M€ par l’État. « La Région Occitanie s’est engagée à nous aider à hauteur de 10 % du projet » ajoute Philippe Saurel nous demanderons également au Département de nous aider. » Parmi les 5 tracés proposés pour le tronçon à modifier, Philippe Saurel admet une préférence pour celui qui dessert les quartiers populaires, le tracé n°1. En revanche, l’un des tracés ouverts à la concertation, le n°5, ne serait pas réalisable, notamment parce qu'il entraînerait des travaux supplémentaires en raison de la présence d’adductions d’eau sur le tracé. « Nous l'avons cependant intégré aux propositions car c'est un tracé possible théoriquement. »

Les 5 tracés proposés :
. Lavérune - Croix du Capitaine (longueur du tronçon : 2.600 m, 7.900 emplois desservis, 5.000 scolaires desservis, population desservie : 30.800 habitants).
. Lavandin - EAI - Lepic (longueur du tronçon : 2.650 m, 6.900 emplois desservis, 5.000 scolaires desservis, population desservie : 27.000 habitants)
. Chasseurs - (avenue de) Toulouse (longueur du tronçon : 2.900 m, 7.000 emplois desservis, 5.000 scolaires desservis, population desservie : 30.500 habitants)
. Chasseurs - EAI - Lepic (longueur du tronçon : 2.
700 m, 7.000 emplois desservis, 5.000 scolaires desservis, population desservie : 28.300 habitants)
. (avenue de) Toulouse - avenue de Vanières (longueur du tronçon : 3.050
m, 6.400 emplois desservis, 4.500 scolaires desservis, population desservie : 32.300 habitants).

« Je ne fais que respecter les recommandations des commissaires-enquêteurs émises lors de l’enquête publique  de 2013 » explique Philippe Saurel, brandissant les rapports de l’époque, pour expliquer son agenda de travaux. Lors de l’enquête publique de 2013, la commission d’enquête avait émis 3 recommandations :

  • commencer les travaux par le bouclage de la ligne 4 (la ligne 4 fait partie de la même DUP - déclaration d’utilité publique - que la ligne 5, ndlr) en vue d’améliorer sa rentabilité, de favoriser les interconnexions du réseau et de desservir le cœur de ville en priorité
  • compte-tenu du montant élevé de l’opération et de la conjoncture économique actuelle, la Commission recommande un étalement des investissements, sans remettre en cause l’objectif final du projet. Dans cette optique, elle propose de différer l’exécution des travaux pour les 3 tronçons Lavérune-Gennevaux, Paul Fajon – Les Bouisses et Girac-Clapiers
  • Montpellier est une ville universitaire reconnue. Le quartier La Gaillarde/SupAgro/Inra n’est pas desservi par la ligne 5. La Commission recommande à la Cam (Communauté d’Agglomération de Montpellier) de ne pas rejeter définitivement cette proposition, mais de la conserver dans le cadre des ajustements qu’elle peut être amenée à réaliser pour optimiser son tramway dans le futur.

La ligne 5 du tramway en quelques chiffres :

  • 45 minutes de Clapiers à Lavérune
  • 25 stations environ
  • 1 passage toutes les 6 minutes en heure de pointe
  • 60.000 voyageurs par jour prévus
  • 400 M€ d’investissement

 

Stéphanie Roy / roy@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie