Fil infos

Gard
|
Hôtellerie - Restauration / Tourisme - Loisirs
| 19/11/2021

L'enseigne de campings Yelloh ! Village retrouve son niveau d’activité d’avant-crise

©Yelloh ! Village

L’enseigne de campings-villages franchisés Yelloh ! Village affiche un CA en hausse de 3,5 % par rapport à 2019 et réalise en 2021 un CA 2021 de 209 M€. Le groupe gardois, implanté à Aigues-Mortes, compte 93 établissements en France, en Espagne et au Portugal (près de 4 400 ETP). « En ne tenant pas compte du mois d’avril 2021, où nous étions fermés, cette progression ressort même à 7,5 % », précise Étienne Page, directeur, à La Lettre M. Une hausse d’autant plus remarquable que la clientèle étrangère n’a représenté de 35 % du CA 2021 contre 50 % en 2019. Le bon niveau de fréquentation de la clientèle française a permis de compenser ce recul, explique Étienne Page. « Elle a grimpé de 27 % », indique-t-il.
Pour le prochain exercice, le groupe prévoit de lancer des campagnes de communication conséquentes à destination des marchés néerlandais, anglais et allemand. « Sur un budget annuel de 11,5 M€, nous allons consacrer 6 M€ à la communication et au marketing, contre 4,5 M€ en 2019 », souligne le dirigeant. Ce dernier se dit relativement confiant quant à un retour de la clientèle étrangère l’année prochaine : « En novembre, nous avons déjà réalisé 20 % de notre CA 2022, dont 60 % de clientèle étrangère ». Un chiffre en ligne avec les tendances des années antérieures à la crise sanitaire.

Quatre nouveaux campings
L’année 2021 a également été marquée par l’arrivée de quatre nouveaux établissements qui ont rejoint l’enseigne Yelloh ! Village : deux en Vendée - Les Sirènes*** en Vendée (15 ha, 140 hébergements, 280 emplacements nus) et Yelloh ! Le Jard****(8 ha, 330 hébergements et 90 emplacements nus) ; L’Atlantique**** en Bretagne (10 ha, 230 hébergements et 215 emplacements nus) et Colina Do Sol*, au Portugal (9 ha, 100 hébergements et 200 emplacements nus). Quatre autres ont quitté l’enseigne.
Pour 2022, Étienne Page estime que l’enveloppe globale des investissements engagés par les différents établissements du groupe retrouvera ses niveaux d’avant-crise, soit autour des 30 M€. « La grande inconnue étant les difficultés d’approvisionnement en matériaux, prévient toutefois le directeur. Les fabricants de mobil-homes ont déjà un carnet de commandes plein jusqu’à 2023 ». Parmi les investissements significatifs à venir : « Le Colina Do Sol, qui refait son parc aquatique, ajoute des mobil-homes et commerces, pour un montant global de 4,5 M€ et Les Sirènes, qui revoit toute la place de village et ajoute des mobil-homes pour 2,3 M€ d’investissement », détaille Étienne Page.

Stéphanie Roy / roy@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie