Fil infos

Hérault
|
Collectivités
| 5/10/2015

Intercommunalités : ce que propose le préfet de l'Hérault

Pierre de Bousquet, préfet de l'Hérault, préfet de région LR et Kléber Mesquida, député et président du conseil départemental de l'Hérault. Photo VC

Le préfet de l’Hérault a réuni, ce 5 octobre, les 47 membres de la commission départementale de la coopération intercommunale pour proposer un nouveau schéma de coopération intercommunale, visant le rapprochement des communautés de communes afin qu’elles puissent atteindre le seuil des 15 000 habitants prévu dans le cadre de la loi NOTRe. Au total, le nombre d’EPCI est réduit de 4 communautés de communes. Le préfet propose le rapprochement de la CC de la Montagne Haut Languedoc avec la CC des Monts de Lacaune dans le Tarn ; celui de la CC Orb et Jaur avec la CC du Pays Saint Ponais, auquel pourrait s’adjoindre « la CC du Minervois », en raison de sa faible densité de population ; la CC du Bassin de Thau et CC du Nord du Bassin de Thau : « la loi ne le prévoit pas mais c’est ma proposition. Elle fait débat, mais je la maintiendrai », affirme le préfet. La CC du Pays de Thongue serait éclatée. Les communes de Puissalicon, Coulobres, Montblanc et Valros rejoindraient l’Agglomération Béziers Méditerranée, Tourbes se rapprocherait de la CC Hérault Méditerranée, Alignan-du-Vent et Abeilhan rejoindrait la CC des Avants Monts, qui se rapproche de la CC Orb et Taurou. Ces propositions vont être soumises à la consultation des municipalités et des intercommunalités, dont les communes et le préfet du Tarn, jusqu’à fin décembre. « La prochaine réunion de la CDCI pour statuer sur le projet de schéma se tiendra mi-mars 2016. L’objectif étant que l’entrée en vigueur de la nouvelle carte intercommunale se fasse au 1er janvier 2017 », annonce le préfet.

Rapprocher le Pays de l'Or et la Métropole de Montpellier

 

Le représentant de l’Etat a aussi fait des « suggestions sur l’est de l’Hérault autour de la Métropole de Montpellier. Cela concerne des ajustements au nord et au sud de la Métropole. L’Agglo du Pays de l’Or veut réfléchir à son avenir dans un espace plus large vers Terre de Camargue, mais cela n’est pas mûr. C’est une anomalie, car la Métropole doit avoir accès à la mer, mais aussi à l’aéroport : la taille d’une Métropole est plus adaptée pour supporter son développement », commente le préfet. Concernant le nord de la Métropole, le préfet évoque l’évolution des communes de Saint-Clément-de-Rivière et de Saint-Gély-du-Fesc.

Véronique Coll coll@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la bible des décideurs d'Occitanie