Fil infos

Haute-Garonne
| | 16/03/2017

Continental investit 200 à 300 M€ dans un nouveau centre de R&D à Toulouse

Le groupe Continental (220.000 salariés, CA : 40,5 Md€) annonce le 16/3, en présence de Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie, du numérique et de l’innovation, la création, au sein de son site toulousain, d’une nouvelle entité baptisée Continental Digital Services France, dédiée aux « services de mobilité de demain ». Le groupe va investir dans cette filiale (fondée officiellement le 1/7/16) « entre 200 et 300 M€ sur 5 ans », indique Antoine Jouin, président de Continental Automotive France. La Région Occitanie et Toulouse Métropole devraient injecter chacun 5 M€ dans le projet phare de la filiale, eHorizon. Le montant de l’investissement de l’État reste quant à lui encore à déterminer. Le nouveau centre de R&D, qui compte actuellement une cinquantaine de salariés, devrait recruter 100 nouvelles personnes cette année et « plusieurs centaines à moyen terme ».

Le projet eHorizon vise à « donner au véhicule connecté et autonome la capacité de voir au-delà de la portée de ses capteurs, c’est-à-dire au-delà de 300 m. Il agrégera et enrichira les données provenant des véhicules et leur restituera des services directement utilisables par les systèmes embarqués », indique Antoine Jouin, qui entend « insuffler un esprit start-up à l’intérieur d’un grand groupe ». Continental, qui héberge actuellement cette activité au sein de bâtiments provisoires dans son site de Toulouse, réfléchit par ailleurs à la création de « bâtiments plus durables ». De son côté, Christophe Sirugue salue une initiative qui s’inscrit d’après lui « dans la dynamique de l’industrie du futur ». Pour le secrétaire d’État, « en Occitanie, on démontre que l’innovation est un choix ». Les services qui seront développés dans le centre Continental Digital Services France devraient être commercialisés d’ici 5 à 10 ans auprès des constructeurs automobiles, des gestionnaires de flottes, des smart cities et des particuliers. « C’est un marché de plusieurs dizaines de milliards d’euros », estime Antoine Jouin. 

Alexandre Léoty / leoty@lalettrem.net
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie