Fil infos

Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon
|
Institutions
| 21/12/2015

Carole Delga présente son accord de majorité et les vice-présidences du nouveau conseil régional

Carole Delga (3e à partir de la droite), future présidente de LRMP, entourée de Sylvia Pinel (PRG), future première vice-présidente, et Gérard Onesta, futur président du bureau de l'assemblée régionale, ce matin à Toulouse. / Photo DR

Huit jours après avoir remporté les élections régionales, Carole Delga (PS), future présidente de la région Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées, a présenté son projet de « nouvelle gouvernance » lors d’un point presse organisé ce lundi 21 décembre au bar Le Florida, place du Capitole à Toulouse. En présence de ses alliés, Sylvia Pinel (PRG), Gérard Onesta (EELV), Thierry Cotelle (MRC) et Marie-Pierre Vieu (PC), Carole Delga a par ailleurs dévoilé ses « dix engagements pour une région forte, innovante et solidaire, porteuse d’égalité sociale et exemplaire sur un plan environnemental. Notre action doit faire en effet émerger une société apaisée, fière de la richesse de sa diversité ».

Le plan d'actions

 

Un plan d’actions qui place la « relance de la création d’emplois et de l’activité économique » au premier rang des priorités. Les neuf autres engagements :

- faire de la région « la première région européenne à énergie positive » ;
- développement du réseau ferroviaire en « aménageant le territoire au travers du rail » avec la convocation d’états généraux au premier semestre 2016 ;
- promouvoir notre identité et nos cultures ;
- redynamiser le secteur associatif ;
- assurer la transparence financière et agir contre la déréglementation libérale ;
- renforcer les moyens budgétaires régionaux ;
- écrire un nouveau contrat démocratique ;
- garantir l’autonomie politique des élus ;
- garantir la liberté de chaque élu par rapport à la politique gouvernementale.

En matière de gouvernance, Carole Delga et ses alliés entendent mettre en place des « pratiques démocratiques ambitieuses » en vue d’une élaboration concertée des décisions politiques. Premier pilier de ce projet politique, la création d’un « bureau de l’assemblée » qui devrait être présidé par Gérard Onesta. Composé de cinq membres issus de la majorité du conseil régional, cette nouvelle instance aura pour mission de garantir les procédures démocratiques décisionnelles internes du conseil régional et de proposer des adaptations sur les procédures du conseil « afin de les rendre plus efficaces ».
 

Une assemblée des territoires

 

Deuxième axe, la création d’une assemblée des territoires. « Cette assemblée aura pour objet de proposer au conseil régional des recommandations et des amendements sur les grandes décisions de ce dernier », indique Carole Delga, qui s’engage à soumettre à sa propre assemblée les propositions ou amendement de cette assemblée des territoires. L’instance sera composée de 158 membres, soit autant que le conseil régional. « Les élus de chaque bassin de vie désigneront librement leurs représentants au sein de cette assemblée ».
« Chacun se retrouve dans ce projet. Cette assemblée des territoires pourra proposer des amendements aux grands projets d’aménagement. La diversité, le besoin de proximité pourra s’exprimer. Ces propositions citoyennes seront présentées à l’assemblée régionale », commente Gérard Onesta.  

 

Les 15 vice-présidents

 

Les élus de la majorité régionale s’engagent par ailleurs à soutenir les candidatures suivantes aux postes de vice-président(e)s :

Sylvia Pinel : 1e vice-présidente en charge de l’aménagement du territoire, des TIC et des politiques contractuelles. 

Damien Alary : 2e vice-président en charge de l’attractivité régionale et des relations internationales 

Agnès Langevine : 3e vice-présidente en charge de la transition écologique et énergétique, biodiversité, économie circulaire et déchets. 

Didier Codorniou : 4e vice-président en charge de l’économie maritime, du littoral, des aéroports. 

Nadia Pellefigue : 5e vice-présidence en charge du développement économique, de la recherche, l’innovation et de l’enseignement supérieur. 

Jean-Luc Gibelin : 6e vice-président en charge des mobilités et infrastructures de transports. 

Kamel Chibli : 7e vice-président en charge de l’éducation, de la jeunesse et des sports. 

Béatrice Négrier : 8e vice-présidente en charge de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage. 

Vincent Labarthe : 9e vice-président en charge de l’agriculture et de l’enseignement agricole. 

Guillaume Cros : 10e vice-président en charge des affaires européennes, des fonds structurels, de la coopération au développement, de l’évaluation et de la prospective. 

Jean-Louis Cazaubon : 11e vice-président en charge de l’agroalimentaire et de la viticulture. 

Jean-Louis Guilhaumon : 12e vice-président en charge du tourisme et du thermalisme. 

Dominique Salomon : 13e vice-présidente en charge de la culture et des langues régionales. 

Aurélie Mailhol : 14e vice-présidente en charge de la montagne et de la ruralité. 

Marie Piqué : 15e vice-président en charge des solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement.

Gérard Onesta présidera le bureau de l’assemblée. 

L'élection de la nouvelle présidente de la collectivité aura lieu le 4 janvier prochain à Toulouse.

David Danielzik
Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie