Bastien Mancini

27/06/2022

Delair

La société toulousaine Delair, spécialisée dans la conception et la fabrication de drones, lance un nouveau modèle, le DT46, « premier drone professionnel électrique convertible ». « C’est un appareil à la fois agile par sa très longue endurance et autonomie de vol, son gabarit facilement transportable sur le terrain et la faiblesse de ses coûts d’exploitation », estime Bastien Mancini, PDG, qui le destine à la fois aux acteurs industriels et aux forces de Défense et de sécurité. « La filière du drone en Europe n’a toujours pas fait émerger son leader, assure le dirigeant. Avec notre stratégie d’élargissement continue de la gamme et de compatibilité avec les autres appareils du marché, nous sommes déterminés à prendre la place. »

Le drone d’inspection et de surveillance DT46 peut voler jusqu’à 100 km, durant 7h30. Cet appareil de 20 kg et de 4,5 mètres d’envergure a été conçu pour répondre à des missions variées : l’inspection de grandes infrastructures industrielles, la sécurisation de zones côtières, frontalières ou de grands évènements, sans oublier des opérations de surveillance et de Défense. Basée à Labège, la société Delair compte 50 salariés et enregistre un peu moins de 10 M€ de chiffre d'affaires.

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Les Leaders, ceux qui font l’Occitanie », la référence des décideurs d'Occitanie