Pascal Tachon, Banque de France

22/02/2021

Lors de son intervention auprès des adhérents du syndicat patronal CPME 34 (président : Grégory Blanvillain), Pascal Tachon, directeur départemental de la Banque de France, fait un point sur la cotation Banque de France des entreprises, appréciation sur la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers à un horizon de un à trois ans. « Elle devra, plus que jamais cette année, être le fruit d’une grande relation de confiance. Si les projections de l’entreprise ne se vérifie pas du tout, nous serons alors bien plus sévères l’année suivante », prévient-il. Et d’insister sur la nécessité « d’élaborer un prévisionnel de trésorerie cette année » et de se rapprocher de son expert-comptable.
Quelques jours plus tard, cette fois-ci en visio-conférence avec des adhérents du Medef Hérault Montpellier (président : Samuel Hervé), le directeur héraultais de la Banque de France confie que « l’incidence du PGE sur la cotation sera forte. L’entreprise devra être très claire sur les orientations qu’elle souhaite prendre afin que les endettements au 31 décembre puissent être retraités en endettement moyen terme en cas de remboursement échelonné. Cela permettra d’analyser le risque différemment. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie