Florence Taillade, Béziers Méditerranée

21/05/2019

Déléguée notamment au tourisme au sein de l’agglomération Béziers Méditerranée, elle est également présidente de l’office de tourisme. L’élue appelle à ne pas concentrer uniquement les efforts touristiques sur le littoral. Selon elle, les zones rurales et les communes viticoles doivent être dynamisées, d’autant que ce sont les catégories socioprofessionnelles supérieures, « avec un pouvoir d’achat supérieur », qui en sont friandes. Si la plage reste plébiscitée, « les touristes veulent faire d’autres activités qui se pratiquent dans l’arrière-pays : découverte du patrimoine, œnotourisme, sports. » 61 % de la clientèle touristique du Biterrois est française, « originaire notamment de Toulouse, la Vallée du Rhône, le Tarn, l’Aveyron…, rappelle l’élue. Cette proximité leur permet de revenir ou de passer un week-end prolongé. Ce sont des pistes réalistes pour développer les ailes de saison. » L’élue insiste également sur la nécessité de faire tomber les frontières administratives entre les territoires : « Les touristes qui viennent chez nous veulent aussi visiter Sète et Carcassonne. Il faut travailler ensemble. »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie